Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 07:09

USA-marathon-dance-avec-lits.jpg


ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX (?)



L'action se situe au début des années 1930, en Californie.

Au coeur de la grande dépression, on se presse pour participer à l'un des nombreux marathons de danse organisés à travers le pays pour gagner les primes importantes qui y sont mises en jeu.

Robert et Gloria font partie de ces candidats...

Jane Fonda et Michael Sarrazin. Walt Disney Pictures
 

Au-delà de l'anecdote, c'est à une lecture de notre propre société qu’invite ce film, par opposition entre l'enfer que vivent les participants de ce marathon - privés de sommeil et de temps de réfléchir, et soumis à des épreuves cruelles (où mourra l'un d'entre eux) - et la beauté du paysage et du soleil levant entrevus de façon fugitive à l'extérieur.

Sydney Pollack indiqua avoir attaché une grande importance au personnage de l'animateur, « symbole de tout ce que l'Amérique avait de pire et de meilleur ».

Mais on peut aussi y voir une réflexion sur la condition humaine soumise à la loi de l'argent facile, du consumérisme et d'une économie qui n'est plus au service de l'être humain mais où ce dernier est rendu esclave d'un système économique: le capitalisme sauvage en Amérique ou l'économie socialiste planifiée en URSS...

 

 

 

USA-1929-documentaire-william-karel-arte-28-octob-L-2.jpg
 

 

Comme on peut le constater, la traduction française du titre est assez différente du titre anglais original. À cet égard, l'emploi du mot "bien" est à double sens. Contrairement à ce qu'on comprend généralement ("on achève bien" au sens "on achève correctement"), l'adverbe est à prendre en son sens interrogatif et non qualitatif, plus proche du titre d'origine, comme par exemple ainsi  : "On achève bien les chevaux, non?"

 


 

On achève bien les chevaux est une adaptation réussie du roman de Horace Mac Coy.

C'est un des plus beaux films de Sydney Pollack, auteur de films remarquables (Les trois jours du condor,1977...) mais cinéaste par ailleurs inégal.

 

USA-wallstreet1929.jpg

On achève bien les chevaux nous plonge au coeur de la Grande Dépression économique américaine des années 1930, provoquée par le krach boursier d'octobre-novembre 1929.

Le mécanisme fatal de la plus grave crise économique et morale qu'ont connu les États-Unis peut se résumer brièvement de la façon suivante:

1/ Années de croissance après la Première Guerre mondiale (essor important de la consommation des classes moyennes grâce au crédit, de l'industrie de l'automobile. En 1920 on comptait 6 millions d'automobiles, en 1929 plus de 26 millions).

2/ "Boursomania": les classes moyennes boursicotent frénétiquement pour obtenir des gains rapides et faciles; chute de l'épargne).

3/ 1928: Déconnexion de la hausse des actions boursières avec l'économie réelle.

4/ Chute des actions: panique: des millions d'Américains moyens sont ruinés en quelques heures.

5/ Effondrement de la consommation des ménages, des prix de l'immobilier: fermetures massives d'entreprises; chômage.

6/ Crise morale/ crise de confiance dans le modèle économique américain.

 


En quelques mois le chômage touche 25% des Américains.Tous les secteurs sont plus ou moins touchés: en premier, l'industrie automobile que chacun croyait irréversiblement florissante, tandis que d'autres sont gagnants.

 


 

 

Les classes moyennes ("les cols blancs") sont durement frappées par le chômage.

 


 

Pour survivre et/ou faire rêver les gens, des marathons de danse sont organisés à travers le pays avec tout le cynisme dont seuls les êtres humains civilisés sont capables.

La règle de ces épreuves est très simple: il faut danser en couple le plus longtemps possible, avec seulement des pauses de dix minutes toutes les deux heures. De nombreuses personnes s'y inscrivent, afin de décrocher la somme attribuée au couple vainqueur qui peut atteindre 1500$, tandis que d'autres personnes s'y rendent pour profiter du spectacle, afin d'oublier leur propre misère.

 


Le spectateur va ainsi se procurer des sensations fortes en suivant le destin de quelques-unes de ces personnes, toutes candidates d'un marathon de danse, sorte de jeu du cirque des temps modernes.

 


Il y a d'abord Gloria ( Jane Fonda, impressionnante), actrice, jeune femme cynique qui vient de perdre son partenaire à la suite d'une grippe et Robert ( Michael Sarrazin, secret), jeune homme épris de liberté, qui deviendra le nouveau partenaire obligé de Gloria et le référent du spectateur.

On croisera aussi Alice (Susannah York, très émouvante), aspirante actrice elle aussi (nous sommes en Californie), starlette resplendissante et son partenaire Rollo ( Michael Conrad), son pseudo-agent. Enfin, il y a aussi Sailor (Red Buttons, exceptionnel), marin qui commence à se faire vieux et sa partenaire Shirley, puis une jeune femme enceinte et son compagnon, père de l'enfant.

Toutes ces personnes vont tenter d'aller jusqu'au bout de leurs forces, afin de gagner la prime qui leur permettra de sortir de la misère...

 

 




 


Les familles qui ne peuvent plus payer leur loyer sont impitoyablement chassées de leur maison ou appartement.

Elles s'abritent dans des bidons villes surnommées avec dérision "Hooverville" du nom du président Hoover, un homme politique incompétent, issu de la haute bourgeoisie: le peu des mesures qu'il prendra pour atténuer la crise seront de surcroît catastrophiques. Le pire fut le retrait des avoirs US en or de la Banque d'Allemagne qui provoqua une crise économique et morale sans précédent, dans une Allemagne qui venait à peine de se relever de ses ruines.

 

 

 

 

 

Allemagne affiche-propagande-nazie

 

 

 

 


Les Allemands, affamés et humiliés s'en souviendront et porteront au pouvoir Adolf Hitler.


 


On achève bien les chevaux est un film intense et désespéré qui apporte un témoignage saisissant sur ces marathons de danse, longtemps demeurés méconnus en Europe, qui illustrent la dépression économique et morale dans laquelle était plongée l'Amérique à cette époque.

Parabole de la triste condition humaine, vouée inévitablement à la tragédie, le film se déroule dans un décor unique, oppressant, véritable arène où les gens ruinés viennent assister au spectacle de la misère afin  d'oublier la leur.

La scène d'ouverture, très étrange, peut être un peu trop appuyée, voulue par Pollack, (d'origine polonaise, on reconnaît sa sensibilité portée au tragique désespéré propre à l'âme slave)  ne laisse pas de doute quant à la parabole: dans un paysage naturel, constitué par des plaines et des bois, un homme et un enfant (Robert?) se lancent à la poursuite d'un cheval qui s'est enfui, visiblement épris de liberté.

Pollack filme ensuite Robert errant sur une plage, avec la voix off qui continue de donner les règles du marathon.

Retour sur la fuite du cheval qui finit par tomber, épuisé; puis de nouveau plan de Robert sur la plage; enfin retour sur l'enfant et l'homme qui abat le cheval d'une balle dans la tête, réduisant ainsi à néant la quête de liberté de ce noble animal...


 


Pollack utilise le décor conçu par Harry Horner: il enferme les personnages du film en huis clos afin de les isoler du reste du monde et les montrer prisonniers de leur effroyable condition.

Il éclate le narration de son film par son utilisation de flash-back, mais aussi par l'utilisation, peu fréquente au cinéma, du flash-forward, où on peut suivre Robert, après le marathon de danse, jugé puis emprisonné.

Que s'est-il donc passé? Par ce procédé créant un véritable suspense, le spectateur s'interroge ainsi sur l'issue du marathon, tout en se doutant qu'une tragédie a eu lieu.

 



Partager cet article

Repost 0
landeaulouis - dans USA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg