Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 17:09

 

 

 

  Italie pinturicchio resurrection 93-94

 

 

 

Borgia

 

  Alexandre VI Borgia (1431-1503)

 

Rome--Pope_Alexander_Vi.jpg

 

 

 

 

L’accession au pouvoir du cardinal catalan Rodrigue Borgia et de son clan, qui s’efforcèrent d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde.

Bien qu’étant un homme de foi, Rodrigue était aussi esclave des plaisirs charnels. Il devait non seulement déjouer les complots et les conspirations de ses collègues cardinaux et des représentants des grands pouvoirs, mais aussi mener une lutte pour contenir les rivalités qui menaçaient de déchirer sa famille.

Sur le plan des ventes internationales, la série a subi la concurrence directe de The Borgias, une autre série télévisée sur le même thème créée pour la chaîne américaine Showtime.

Le tournage de la série s'est déroulé en République tchèque aux Barrandov Studios à Prague.

La série est produite par Atlantique Productions, une filiale de Lagardère Entertainment, pour Canal + en association avec EOS Entertainment et ETIC Films.

La distribution internationale est assurée par Beta Film GmbH.

 

 

 

 

 

 

 

USA-Serie-Tv-BORGIA_Famille.jpg


Les Borgia envahissent l'écran.

 

La guerre des Borgia aura-t-elle lieu ?  Deux énormes sagas historiques autour de la légende noire du pape Alexandre VI et de ses enfants, César et Lucrèce, durant la Renaissance (que de nombreux historiens renomment « la Rechute »), se disputent les écrans.

Canal + diffuse à partir du 10 octobre 2011 une grande série internationale de 12 épisodes, portée par l’Américain Tom Fontana (créateur de la série Oz, diffusée en France sur M6), avec John Doman dans le rôle-titre. Tandis que The Borgias, la série de Neil Jordan et Michael Hirst (créateur de la série The Tudors) avec Jeremy Irons, continue à tracer sa route sur Internet après avoir réuni des millions de téléspectateurs aux Etats-Unis et au Canada en avril, sur la chaîne câblée Showtime.

Campagnes publicitaires massives, slogan au goût douteux : « Borgia, n’ayez pas foi en eux », (nous  plongeons dans l’Amérique profonde made in WASP& USA), et decorum de carnaval pour la soirée de lancement des initiés (fausses nones en porte-jarretelles, serveurs en col romain et hostie en chocolat sur le buffet), la chaîne cryptée n’a lésiné ni sur les moyens ni le mauvais goût le plus people.

 

 

USA-VIDEO-Borgia-Canal-presente-sa-version_reference.jpg


Son western rococo, bourré de sexe et de violence, est pourtant affreusement répétitif et ennuyeux. Sans reprendre à son compte tous les mensonges colportés sur les Borgia, il porte sur eux, en permanence, un regard déplacé (en-dessous de la soutane, bien sûr).

Que les Borgia n’aient pas été des saints est un fait. Mais cela n’en fait pas pour autant de vulgaires mafieux à la tête  d’une multinationale du stupre. Cela justifie moins encore qu’on plaque sur eux une vision fantasmée de l’Histoire, reflétant surtout une vision bien hypocrite de la morale (on se pourlèche des prétendus vices que l’on pourfend).

Les ficelles sont énormes, surtout à notre époque où le cynisme et la corruption à l'échelle planétaire d’une partie non négligeable des « élites » donne la nausée…

Derrière le côté grand barnum, c’est l'Eglise catholique qui est évidemment attaquée. Mais réfléchissons cinq minutes : qu’une telle institution, vieille de deux millénaires, perdure avec tant de dynamisme et une telle capacité à se régénérer, malgré la faiblesse des hommes, cela dérange. On le comprend aisément.

 


 

  Quelques clichés passés au crible de l'Histoire.

 

Alexandre VI était une personnalité arriviste et intrigante.


Vrai et faux: Vice chancelier de l'Eglise romaine sous le pontificat de son oncle, le pape Calixte III Borgia (1455-1458), le cardinal Borgia connaissait tous les  rouages du Vatican, ce qui facilita son accession au trône de Pierre, par ailleurs objet de toutes les manoeuvres politiques. L'habileté et "l'arrivisme" étaient de mise, là où l'influence d'Etats étrangers se cachait derrière les cardinaux.

Acheta-t-il son élection comme le laissent penser les dons munificents distribués au titre du "joyeux avènement"? Pour Guy Le Thiec, aucun doute: la nomination du cardinal Ascanio Sforza au titre de vice-chancelier en est une preuve éclatante. D'aprés le Pr Soranzo, cité par l'académicien Marcel Brion dans son ouvrage réédité "Les Borgia", éditions Tallandier, collection "Texto", il n'est pas permis de parler de simonie (achat et vente de biens spirituels). Le cardinal aragonais Borgia aurait été choisi pour faire barrage à la Maison de France, revendiquant le trône de naples. Ce qui n'empêcha pas Charles VIII de lancer ses troupes à l'assaut de l'Italie.

 

 

USA-stanley-weber-dans-la-serie-les-borgia-637x0-1.jpg

Le beau Stanley Weber dans le rôle de César Borgia, le fils d'Alexandre VI.

Il fit assassiner Alfonse d'Aragon, son beau-frère.

 

 

Il défendit les intérêts de sa famille au détriment de l'Eglise.

Faux: La version la plus couramment admise par les Historiens est que le pape Alexandre VI n'oublia jamais les intérêts de sa famille, mais tout en défendant ceux de l'Eglise. Exemple, selon Guy Le Thiec, professeur d'Histoire moderne à la Sorbonne: "Il chercha à constituer un Etat territorial pour la papauté, en l'élevant au rang de principauté, ce qui était une des conditions de survie de l'Eglise dans l'Europe des guerres d'Italie, et il en confia la défense à son propre fils César".

Jacques Heers, médiéviste, ajoute: " Oui, il plaça des membres de safamille à des postes stratégiques, comme il était coutume à l'époque, ni plus ni moins, et comme beaucoup avant lui, notamment des personnages d'une grande probité, tel Sixte IV, qui favorisa ses neveux; seul moyen de contrecarrer la puissance des nobles de Rome".

 

Italie-antoniazzo_romano_dot-1485.png

Antoniani Romano: l'Annonciation (1495)

 

Alexandre VI mit en péril la foi catholique.

Faux: "Il fut un défenseur absolu du dogme" Jacques Heers. Ce que confirme Guy Le Thiec: "Les quatre siècles précédents furent suffisamment marqués par les schismes et les hérésies pour qu'heureusement le pape n'en crée pas de nouveaux".

Alexandre VI organisa avec succés le grand jubilé de 1500, il déploie avec faste une liturgie récemment rénovée, avec l'aide de son cérémoniaire Johannes Burkhard. Il commande de nouveaux missels richement enluminés. Lors du concile de Ségovie, où il préconise une sorte de réforme de l'Eglise d'Espagne, il prononce une très belle exhortation sur le rôle du prêtre.

Dans le conflit qui l'oppose au rigoriste Savonarole (1452-1498), maître de Florence, il reste de marbre, tente les réconciliations, avant de se résoudre à le faire juger par un tribunal ecclésiastique, qui excommuniera le moine dominicain.

En 1493, il promulgue une bulle (un décret) qui départage le Nouveau Monde entre le Portugal et l'Espagne, selon la vision de l'époque: il appartient à la papauté de réaliser le partage du monde en raison de la suprématie encore incontestée de la papauté, et pour oeuvrer à l'évangélisation.

 

Alexandre VI entretint une liaison incestueuse avec sa fille Lucrèce Borgia.

 

 

Italie-Suzanne-et-viell-pinturicchio_borgia.jpg 

 Suzanne et les vieillards

 

Faux : Aucune preuve de liaison incestueuse; très improbable. Quoiqu'il en soit, le chef de l'Eglise fut un piètre exemple pour les familles princières qui utilisaient leurs progénitures comme monnaie d'échange pour nouer d'avantageuses alliances comme il était coutume à l'époque.

La malheureuse Lucrèce fut mariée trois fois: la première à l'âge de 13 ans avec Giovanni Sforza; la deuxième avec Alphonse d'Aragon, exécuté par les hommes de main de son frère César; la troisième avec le duc de Ferrare, Alphonse d'Este, dont elle eut sept enfants.

D'une grande culture, comme tous les Borgia, polyglotte, jetée très tôt dans l'arène politique, Lucrèce mourut à 39 ans après être entrée dans le tiers ordre franciscain.

Sa personnalité complexe continue à faire couler beaucoup d'encre bien qu'il existe peu de document sur elle.

Italie-Angelots-trompettes-1488-pintoricchio_puttis.jpg


 

Alexandre Borgia fut un pape mécène.

Le pontificat d’Alexandre VI Borgia

Italie-pinturicchio_resurrection-93-94.jpg

Alexandre VI représenté dans une peinture (détail) de Pinturrichio (1494) Résurrection.

 

 


Alexandre VI Borgia (1431-1503) monte sur le trône de Pierre en 1492, une année au cours de laquelle se multiplient des événements historiques lourds de conséquences. En Italie, la mort de Laurent le Magnifique (1449-1492) ouvre une période d’instabilité à Florence, où Jérôme Savonarole, devenu prieur du couvent dominicain San Marco, a déjà entamé ses cycles de prédications. Dans le reste de l’Europe, la prise de Grenade met fin à la présence arabe en Espagne, achevant la Reconquista séculaire de la péninsule Ibérique. Ferdinand d’Aragon et Isabelle de Castille peuvent impérieusement nouer une alliance avec Maximilien de Habsbourg qui aboutira, en 1496, au mariage de Jeanne la Folle et de Philippe le Beau et, partant, à la réunion des dominations espagnoles et impériales dans les mains de leur héritier, le futur Charles Quint. L’expédition de Christophe Colomb accoste sur les rivages du Nouveau Monde et, entre autres conséquences, offre à l’Église l’occasion de projeter une campagne de christianisation massive. Alexandre VI en profite pour renforcer le rôle supranational de l’évêque de Rome (ainsi que ses liens personnels avec la couronne aragonaise), en ratifiant, par les bulles du 4 mai 1493 et du 7 juin 1494, les traités qui délimitent les territoires du continent américain que coloniseront l’Espagne et le Portugal. Les années 1490 – la crise est dans l’air – sont marquées par un profond bouleversement de l’équilibre politique italien. A Milan, après la mort de Gian Galeazzo Sforza en 1494, Ludovic le More (1452-1508) assume officiellement un pouvoir qu’il détenait de fait depuis près de quinze ans. Appelant la France à son aide, il provoque l’invasion de l’Italie par Charles VIII et son armée (1494-1495). Pierre de Médicis (1472-1503) est contraint de quitter Florence, déchirée par des luttes intestines et par les violentes diatribes antipapales de Savonarole condamné à mort, le frère dominicain est brûlé vif sur la place de la Signoria en 1498. A la fin du siècle, la modification des alliances incite Louis XII de France à venir à son tour en Italie, où il chasse Ludovic le More et occupe le duché de Milan dont il prolonge de quelque temps la lente agonie. La Romagne, les Marches et l’Ombrie sont dévastées par les entreprises belliqueuses, velléitaires et sanglantes, de César Borgia. A Pérouse et à Bologne, le pouvoir des Baglioni et des Bentivoglio court à sa perte. Venise, qui regarde désormais vers l’Occident, tente en vain de conquérir les territoires de la Maison d’Este.

Alexandre VI Borgia, anonyme allemand, XVIe siècle, (Dijon, Musée des Beaux-Arts)

La production artistique à Rome durant cette période comprend des épisodes éclatants dans les domaines de la sculpture et de l’architecture, au nombre desquels le Tombeau de Sixte IV et le Tombeau d’Innocent VIII réalisés en bronze par Pollaiolo, les interventions, dans les deux disciplines, du Lombard Andrea Bregno à Santa Maria del Popolo, le palais de la Chancellerie voulu par le cardinal Raffaele Riario ou la Pietà de Michel-Ange. Les passages par Rome de Mantegna (1431-1506) (dont les fresques réalisées au palais du Belvédère sont détruites au XVIIIe siècle, pour faire place au Museo Pio-Clementino), et de Filippino Lippi. La suprématie à Rome de Pinturicchio, durant une assez longue période, attestée par les travaux et l’importance des commandes. Et, avec lui, des peintres comme Jacopo Ripanda, ou Pier Matteo d’Amelia, puis un bon groupe d’artistes, mais surtout des œuvres, détruites, falsifiées, recouvertes d’enduit, reléguées aux marges de la mémoire et de la visibilité. Alors que Rome est de plus en plus une étape obligée dans la formation d’un artiste, on ne sait pas toujours si ces séjours n’ont été que des occasions d’études ou si les peintres de passage ont laissé quelque travail dans la ville. Tel est le cas, entre autres, d’Amico Aspertini qui, âgé de 20 ans à peine, arrive à Rome au début de 1496, à la suite de son père, Giovanni Antonio.

La Philosophie, 1484-1493, bronze, Antonio del Pollaiolo, (Vatican, basilique de saint Pierre, tombeau de Sixte IV). L’animation de personnages de Pollaiuolo et la tension de la décoration évoquent le style de son rival, Verrocchio (1435-1488). Ayant lui-même pratiqué la dissection de cadavres, Antonio Pollaiuolo (1432-1498) a accordé une attention aux muscles et aux veines, aux gestes et à tous les mouvements du corps qui affichent le fonctionnement naturel de corps humain.

Pinturicchio (1454-1513) à Rome

Pinturicchio fait ses débuts à Rome sous la direction de son maître Pérugin avec la décoration de la chapelle Sixtine, (même si nous n’avons, jusqu’à présent, aucune information certaine sur des relations réelles entre les deux artistes) est indéniable que le style du Pérugin est un élément fondamental de la formation de Pinturicchio. La référence de Vasari (1511-1574) à une activité romaine du peintre à l’époque de Sixte IV demeure valable, que Pinturicchio soit ou non intervenu directement dans la chapelle vaticane. Le pape Della Rovere n’était probablement pas étranger au premier travail autonome de l’artiste : la décoration de la chapelle Bufalini dans l’église Santa Maria in Aracoeli, que l’on situe généralement vers 1482-1485, nonobstant le manque de documents spécifiques. Le commanditaire des travaux est le juriste et homme politique ombrien Niccolò di Manno Bufalini, originaire de Città di Castello, depuis longtemps au service de la cour papale et que cette initiative conforte dans son ascension sociale. Les fresques représentent des scènes de la Vie de saint Bernardin de Sienne le titulaire de la chapelle. Niccolò Bufalini rend ainsi hommage à un célèbre saint contemporain, avec lequel il semble que sa famille ait eu quelque contact, des décennies auparavant. Mais surtout il réalise un vieux projet des franciscains de Santa Maria in Aracoeli : honorer leur frère Bernardin.

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg