Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 18:03

 

"Le Bourgeois Gentilhomme"

est joué pour la première fois devant la Cour, à Chambord, le 14 octobre 1670.


 Bourgeois-gentilhomme.jpg


" Le roy ayant voulu faire un voyage à Chambord pour y prendre le divertissement de la chasse voulut donner à sa cour celui d'un ballet, et comme l'idée des Turcs, qu'on venait de voir à Paris, était encore toute récente, il crut qu'il serait bon de les faire paraître sur la scène".

in Mémoires du chevalier d'Arvieux.


 


Trompettes
 


 louis_xiv_lebrunl_gr.jpg

 

 

Louis XIV (1638-1715) fut, comme la plupart des rois de France, un protecteur des Arts & des Lettres.

Sous son règne, la civilisation française atteignit son apogée.

L'esprit du Roi Soleil brillait sur toute l'Europe.

Traumatisé par la Fronde, il se méfie de la haute noblesse et fait plutôt confiance à l'esprit travailleur et perspicace des bourgeois. Sous son règne, le commerce et la bourgeoisie d'affaires se développeront avec un dynamisme qui inquiètera l'angleterre.

 

France Carrousel 1662

 

 


 

Louis XIV, un homme de théâtre? Il y a de cela, en effet. Il se met en scène; il joue "un rôle". Certes, on peut dire que c'est sa fonction de roi qui l'exige. C'est vrai, bien sûr. Cependant, il ne faut pas oublier le Louis XIV "homme de scène". Il n'a pas joué la tragédie, ni la comédie. Quoique...Le premier rapport du Roi-Soleil avec l'art, ce n'est, en effet, ni la poésie, ni la peinture, ni l'architecture: c'est le théâtre. A double titre.

A peine eût-il pris les rênes du pouvoir, Mazarin (1602-1661), principal ministre qui est aussi son parrain, n'eut qu'une hâte: faire représenter à Paris le premier opéra jamais monté en France: La Finta Pazza, de Francesco Sacrati (1605-1650) . Agé de sept ans, le petit Louis l'a revu plusieurs fois, agrémenté d'ours, d'autruches et de singes, spécialement introduits à son intention. Le second point important, c'est la tradition française du "ballet de Cour", ce spectacle (car c'en était un, à part entière) que la Cour se donnait à elle-même, dans lequel les courtisans dansaient et jouaient. Louis XIV fut un virtuose dans le genre. Il a dansé son premier rôle à treize ans, et s'est arrêté vers trente cinq ans, en vrai professionnel, quand ses capacités techniques commencèrent à faiblir. Il a ainsi interprété plus de soixante rôles différents, comiques (un filou ivre, un bouffon...), héroïques (Alexandre, Apollon, Jupiter, Neptune...). Mieux encore: c'est sur sa demande Molière et Lully  ont créé le genre particulier de la comédie-ballet, où le Roi-Soleil, (imagine-t-on cela?)  dansait face à Molière et à Melle de Brie, comédienne célèbre (1630-1706)...

Louis XIV, homme de théâtre donc. On comprend mieux ce que veut dire Primi Visconti (1648-1713), écrivain italien, chroniqueur de la Cour " se composer  le visage d'un roi de théâtre" devant toute personne qui entre dans sa chambre, c'est en quelque sorte, pour lui, exercer son métier de roi. Nous sommes moins surpris lorsque nous lisons, sous la plume de St Simon (1675-1755),que l'on devine lui-même stupéfait, cette scène étonnante au cours de laquelle le roi, furieux contre le duc de Lauzun (1633-1723) qui le provoque, s'éloigne, jette sa canne par la fenêtre, se retourne vers les courtisans éberlués et leur lance: "Je serais fâché d'avoir à frapper un homme de condition".

C'est la mise ne scène du Roi-Soleil par lui-même.


 

Armoiries France royale

 

 

France Chambord

 

Château royal de Chambord

 

 

 

 

 

 

bourgeois_serrault.jpg 

 

Michel Serrault est Monsieur Jourdain, bourgeois qui veut aussi être gentilhomme.

A cette époque, vers la fin du XVIIe siècle, durant le siècle d'or, sous le règne de Louis XIV et de par la politique menée par Monsieur Colbert, la bourgeoisie d'affaires s'est considérablement enrichie par toutes sortes de négoces florissants, au détriment de la noblesse dont le code d'honneur lui interdit de faire du commerce, acte avillissant réservé au Tiers État. Le noble fait la guerre, le bourgeois des affaires.

 "Le gentilhomme" se distingue du "bourgeois", par son éducation, l'art et la manière d'être et de paraître, un état d'esprit, et surtout par ses quartiers de noblesse.

Nombre de "bourgeois" cherchent alors à s'allier à la noblesse par le biais de l'union matrimoniale: les filles de la haute bourgeoisie sont très recherchées par les nobles pour renflouer les caisses vides de leurs augustes familles.

Ce mouvement de société n'a pas échappé à l'observateur et à la l'esprit caustique de Molière.

 

 

 

Bourgeois.jpg

 

Voici, selon moi, la meilleure version filmée de cette pièce de théâtre de Molière.

Michel Serrault y joue un Monsieur Jourdain d'une façon que Molière aurait sans nul doute appréciée et Rosy Varte, une Madame Jourdain qui incarne la bonne bourgeoise comme on l'entendait à cette époque.

 

C'est un spectacle à part entière, pour petits et grands, avec musique de Lully, ballets, costumes, décors naturels, et cette langue française que de moins en moins de Français savent aujourd'hui, apprécier à sa juste valeur. 

 

 

France costume de prince 1680-1710 Barain

Costume de prince pour le théâtre

XVIIeme siècle.

 

 

 

"Le Bourgeois gentilhomme" n'est certes pas la meilleure pièce de Molière: son action commence au troisième acte, et elle manque d'unité; elle n'a ni la profondeur, ni la résonance humaine des grands chefs-d'œuvre. Pour quelles raisons?

Pour répondre à cette question, il est nécessaire de  dire en même temps ce qu'est le génie de Molière, et pourquoi il a persévéré dans le genre très particulier de la comédie-ballet.

 

France moliere portrait regard

 

France moliere main C.Antoine Corpel

France Moliere Sign

 

Jean-Baptiste Poquelin, plus connu sous le nom de Molière.

(1622-1673)

Il est le fils aîné de Jean Poquelin, marchand tapissier et de Marie Cressé.

Cette famille est l'exemple de la montée en puissance de la bonne bourgeoisie d'affaires et la preuve que "l'ascenseur social" mu par le mérite, fonctionnait mieux qu'on ne le croirait sous la monarchie française.

Molière est investi, de fait, mais non officiellement, du rôle important et dangereux de "bouffon du roi": il peut se moquer, dénoncer, railler mais il le fait toujours avec une élégance inégalée...

Molière est un ami du roi qui le pensionne et le protège; et il en a besoin car beaucoup voudrait le faire occire.

A rire de si bon coeur, on en oublierait que Le Bourgeois gentilhomme comporte une satire sociale.On peut admettre que la discussion entre Cléonte et Monsieur Jourdain (acte III, scène XII) est la preuve des préoccupations que Molière n'a cessé de répandre dans son oeuvre depuis Dom Juan et Le Tartuffe. En refusant de passer pour ce qu'il n'est pas, pour un gentilhomme, Cléonte veut se distinguer de tous ceux qui s'arrogent des titres auxquels ils n'ont pas droit. Cette usurpation de titres, si fréquente alors, soulève un problème plus général et plus grave: celui du recrutement des élites. Un italien, Primi Visconti, écrivait à l'époque:

" Il y a à Paris plus de vingt mille gentilhommes qui n'ont pas un sou et qui subsistent pourtant par le jeu et par les femmes et qui vivent d'industrie. Aujourd'hui, ils vont à pied et le lendemain en carosse".

Ce problème n'a pas été sans préoccuper Colbert (1619-1683); Molière y fait allusion ici, mais c'est Alain-René Lesage, romancier, auteur dramatique (1668-1747), avec son Turcaret (Turcaret ou le Financier est une comédie en cinq actes en prose 

représentée pour la première fois à la Comédie-Française le 14 février 1709) qui l'abordera franchement, aprés que La Bruyère (1645-1696) y aura consacré maintes pages de ses Caractères, notamment dans le chapitre des "Biens de fortune".

Extraits:

1 (I)

Un homme fort riche peut manger des entremets, faire peindre ses lambris et ses alcôves, jouir d'un palais à la campagne et d'un autre à la ville, avoir un grand équipage, mettre un duc dans sa famille, et faire de son fils un grand seigneur : cela est juste et de son ressort ; mais il appartient peut-être à d'autres de vivre contents.

2 (I)

Une grande naissance ou une grande fortune annonce le mérite, et le fait plus tôt remarquer.

3 (IV)

Ce qui disculpe le fat ambitieux de son ambition est le soin que l'on prend, s'il a fait une grande fortune, de lui trouver un mérite qu'il n'a jamais eu, et aussi grand qu'il croit l'avoir.

4 (I)

À mesure que la faveur et les grands biens se retirent d'un homme, ils laissent voir en lui le ridicule qu'ils couvraient, et qui y était sans que personne s'en aperçût.

5 (I)

Si l'on ne le voyait de ses yeux, pourrait-on jamais s'imaginer l'étrange disproportion que le plus ou le moins de pièces de monnaie met entre les hommes ?

Ce plus ou ce moins détermine à l'épée, à la robe ou à l'Église : il n'y a presque point d'autre vocation.

6 (VI)

Deux marchands étaient voisins et faisaient le même commerce, qui ont eu dans la suite une fortune toute différente. Ils avaient chacun une fille unique.

Elles ont été nourries ensemble, et ont vécu dans cette familiarité que donnent un même âge et une même condition : l'une des deux, pour se tirer d'une extrême misère, cherche à se placer ; elle entre au service d'une fort grande dame et l'une des premières de la cour, chez sa compagne.

7 (VII)

Si le financier manque son coup, les courtisans disent de lui : «C'est un bourgeois, un homme de rien, un malotru» ; s'il réussit, ils lui demandent sa fille.

8 (VI)

Quelques-uns ont fait dans leur jeunesse l'apprentissage d'un certain métier, pour en exercer un autre, et fort différent, le reste de leur vie.

9 (I)

Un homme est laid, de petite taille, et a peu d'esprit. L'on me dit à l'oreille : «Il a cinquante mille livres de rente.» Cela le concerne tout seul, et il ne m'en fera jamais ni pis ni mieux ; si je commence à le regarder avec d'autres yeux, et si je ne suis pas maître de faire autrement, quelle sottise !

10 (IV)

Un projet assez vain serait de vouloir tourner un homme fort sot et fort riche en ridicule ; les rieurs sont de son côté.

11 (IV)

N**, avec un portier rustre, farouche, tirant sur le Suisse, avec un vestibule et une antichambre, pour peu qu'il y fasse languir quelqu'un et se morfondre, qu'il paraisse enfin avec une mine grave et une démarche mesurée, qu'il écoute un peu et ne reconduise point : Quelque subalterne qu'il soit d'ailleurs, il fera sentir de lui-même quelque chose qui approche de la considération.

 

L'évolution de la société n'a pas enlevé à Monsieur Jourdain son actualité: le Bourgeois préfigure en effet ceux que l'on a appelés au XXème siècle "les nouveaux riches" ou "parvenus" et, en général, tous ceux qui, comblés d'argent par le hasard ou par des profits plus ou moins honnêtes, rêvent d'éblouir les autres par l'étalage d'un luxe auquel ni leur éducation ni leur goût ne les ont préparés.

La folie du "tape à l'oeil" s'empare d'eux; en outre, ils ménagent à leurs enfants les beaux mariages qui leur permettront de porter des noms à particule. Ils sont même pires que Monsieur Jourdain: celui-ci fait effort pour s'instruire, regrette autant de ne pas avoir appris quand il était jeune que de ne pas avoir quatre quartiers de noblesse. Par dessus-tout, Monsieur Jourdain ne nous semble nullement "perdu"; on sent très bien que, gorgé de vanités, saturé de flatteries et de mondanités, il reviendra, comme un brave et honnête bourgeois qu'il n'a cessé d'être au fond, finir ses jours entre sa femme, sa fille, son gendre et ses petits-enfants...

 


Versailles entree

France ChateauVersailles

 

 

 

Dés son enfance, Molière a les dons de l'acteur comique: art de l'observation, de l'imitation. Il se fait acteur par amour et aussi par vocation. A vingt deux ans, il prend tout naturellement la direction d'une troupe qu'il mène en province durant quatorze ans avant de la "présenter" au roi, un soir d'octobre 1658. A dater de ce jour, il s'attachera à faire rire le peuple et les bourgeois, mais aussi,-exercice périlleux et savant- à satisfaire le roi et la Cour...

Alors, tout naturellement, après des essais sur canevas, des ébauches, après douze farces dont nous ne connaissons que deux, l'acteur et le directeur de troupe vont s'unir pour dicter à l'auteur son œuvre, cette œuvre qui va de l'Etourdi au Malade imaginaire.

Dans cette production abondante et riche, Le Bourgeois gentilhomme n'est pas seulement la dernière oeœuvre parfaitement  comique, gaie et heureuse, elle est aussi une anthologie, où toutes les situations, tous les effets comiques, tous les traits d'observation et de langage se retrouvent, fusent et fusionnent pour l'amusement des jeunes, la détente heureuse des plus grands.

Cette comédie n'est pas "achevée" au sens de "parfaite", tant s'en faut; mais elle fait rire; elle demeure, sans un essoufflement, sans une ride, au travers des siècles, parce qu'elle contient et résume tout Molière: elle est le chef d'œoeuvre de la comédie-ballet!

 

 


 

 

 


 

 

Jourdain-vu-par-Geffroy-XIXeme.jpg

 

Monsieur Jourdain vu par Geffroy (1804-1895), comédien et peintre.

 

 

Maître Tailleur: - Tenez, voilà le plus bel habit de la cour et le mieux assorti. C'est un chef d'œuvre que d'avoir inventé un habit sérieux qui ne fut pas noir; et je le donne en six coups aux tailleurs les plus éclairés.

 

Monsieur Jourdain: - Qu'est ce que ceci? Vous m'avez mis les fleurs en enbas.


Maître Tailleur:- Vous ne m'avez point dit que vous les vouliez en enhaut?


Monsieur Jourdain: -Est-ce qu'il faut dire cela?


Maître Tailleur:- Oui, vraiment, toutes les personnes de qualité portent les fleurs en enbas.

 

 

 


Décors & Ballets pour la cérémonie du Grand Turc.


France grandturc

 

Cléonte en Grand Turc

 

Ce que dit aussi le chevalier d'Arvieux en ses Mémoires, c'est que la visite à la Cour de l'envoyé de la Sublime Porte, en novembre 1669, avait laissé un souvenir assez cocasse. Pour impressionner l'homme du sérail, Louis XIV s'était présenté dans plus grand faste: son brocart d'or était tellement couvert de diamants "qu'il semblait environné de lumière"; son chapeau était orné d'un "bouquet de plumes magnifiques". les gentilshommes étaient à l'image du maître, groupés dans la salle d'audience, où un trône d'argent avait été dressé sur une haute estrade. Or, à l'issue de la réception, le Turc, d'un ton froid et cinglant, d'affirmer que "lorsque le Grand Seigneur se montrait au peuple, son cheval était plus richement orné que l'habit qu'il venait de voir".

Laurent d'Arvieux était mieux placé que quiconque pour connaître les impressions du Turc, puisqu'il jouait, dans cette farce vécue, le rôle de l'interprète, du "truchement", et, plus d'une fois sans doute, Louis XIV dut-il, avant Monsieur Jourdain, lui dire:" Où allez-vous donc? Nous ne saurions rien dire sans vous!".

Partager cet article

Repost 0
landeaulouis - dans FRANCE
commenter cet article

commentaires

Palilia 25/10/2009 19:44

j'ai joué M. JOURDAINen 4e dans notre collège : comme il n'y avait que des filles dans ce collège, c'est pour ça ! j'ai adoré ce rôle et c'est l'une de mes pièces préférées de Molière.
Je ne l'ai ni revue ni relue depuis, cette pièce, mais le "mamamouchi" et la perruque qu'on m'avait mise sur le crâne, faite avec de la laine de brebis teinte par la profe de Français, roulée grâce à de gros bigoudis et bien longue sentait très très mauvais.
Au moment de se lever de la chaise dans mes plus beaux atours, ils avaient mis la musique que l'on met souvent dans les pièces de la Comédie Française (je ne me souviens pas du titre) et ça m'avait flanqué la chair de poule.
Un bon souvenir assurément ! merci d'en parler

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg