Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 06:59
IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN!

United International Pictures (UIP)

6 juin 1944, Omaha Beach: l'opération Overlord commence...




USA-omaha_beach_june_6_1944.jpg


>6 juin 1944, 6h30...<

Dans une aube grise et informe, les troupes alliées tentent de  prendre pied sur la côte normande.
Et aussitôt c'est le massacre.




Tom Sizemore et Tom Hanks. United International Pictures (UIP) GmbH





United International Pictures (UIP) GmbH

S'il est un endroit où le Débarquement a failli échouer, c'est sur la plage d'Omaha Beach, lieu du débarquement du 5é Corps d'armée US.


United International Pictures (UIP) GmbH



United International Pictures (UIP) GmbH

"Chaque point de cette plage est dans la ligne de mire des Allemands"


Des soldats en flammes jaillissent des péniches de débarquement, les vagues d'assaillants déferlent avec les vagues de la Manche, rouges de leur sang, pour se jeter dans un orage d'acier, de sable et de feu.
Membres arrachés, ventres ouverts aux viscères répandus, terrible vision des corps éclatés qu'il faut franchir pour aller tomber un peu plus loin...
Prières des soldats à l'agonie...
Appels désespérés de soldats blessés qui crient:" Mummy!".

Certains ont à peine 17 ans...





A découvert et tirés comme des lapins par des soldats allemands aguerris qui, en 1944, n'ont plus rien à perdre...




"Il y a deux genres de types sur cette plage: ceux qui sont morts et ceux qui vont mourir".
6 juin 1944 Omaha Beach

Un général américain.

"Il n'y a rien d'autre à faire ici qu'à mourir".

Un soldat américain.






USA-omaha-copie-1.jpg

Un moment de répit pour les survivants...


"Ceux qui survivront aux vingt cinq premières minutes du film considèreront la vie humaine comme très précieuse et ne voudront plus voir mourir personne".

Tom Hanks


USA-d_day_omaha_beach_1944_by_walter_rosenbl_1.jpg
Pour tous les cinéphiles, Il faut sauver le soldat Ryan marque une date dans l'histoire du film de guerre.
Son réalisateur, Steven Spielberg, a voulu faire faire au public "une expérience physique, aussi proche que possible de celle qu'ont affrontée ces hommes".

Des spectateurs ont quitté les salles; des vétérans américains ont été bouleversés de se voir ainsi replongés dans l'enfer qu'ils avaient connu sur les plages de Normandie.
La Motion Picture Association of America a ordonné l'interdiction du film aux moins de quinze ans mais Spielberg rappelle aux jeunes gens qui ont vu ces images atroces que beaucoup de ceux qui sont morts à Omaha Beach pour libérer l'Europe avaient à peine dix sept ans.









Matt-Damon_4078.jpg

L'acteur Matt Damon dans le rôle du soldat Ryan.

Spielberg s'est inspiré des photos d'Omaha Beach prises par Robert Capa, et de films d'archives censurés en raison de leur brutalité, conservés au musée du Débarquement de la Nouvelle Orléans.


Fils d'un ancien combattant en Birmanie, Steven Spielberg, qui est né en 1947, a été marqué dès l'enfance par les souvenirs de son père:
" Presque la moitié de mes films se passent dans les années trente et quarante. Un de mes premiers films tourné en 8 mm, à quatorze ans, "Escape to nowhere" racontait une aventure de la Seconde Guerre mondiale.
Je pense que c'est l'évènement le plus important du 20è siècle. Mais le cinéma n'a pas vraiment rendu justice à ce qu'ont vécu les combattants.
Mon père a toujours déploré que les films de guerre hollywoodiens ne visent qu'à donner des frissons d'excitation au public à coups d'explosions et de scènes héroïques. J'en ai revu quelques-uns en préparant "Il faut sauver le soldat Ryan", surtout pour voir ce que je ne souhaitais pas faire.
Le Jour le plus long est un très bon film, mais je ne voulais pas me mettre dans la position du héros sauveur et me sentir en sécurité.
Mes films de guerre préférés sont "A l'ouest, rien de nouveau" de Milestone et "Les sacrifiés" de John Ford, car ils font vraiment sentir l'épreuve et la souffrance. Tous les vétérans que j'ai rencontrés en faisant mes recherches disaient comme mon père:" On n'a jamais raconté notre histoire. Faites quelque chose qui soit aussi proche que possible de ce que nous avons vécu, qui a coûté beaucoup de vies humaines, d'amis très chers, et de souffrances qui ne se sont pas achevées avec la guerre".
C'est pour eux que j'ai fait ce film."


USA-for-the-Boys-copie-1.jpg


Spielberg manie formidablement l'antithèse et le symbolisme du contraste.
Cette grandiose reconstitution du Débarquement n'est en fait que le prélude à une aventure individuelle apparemment dérisoire. Au milieu du choc des Titans entre les Alliés et Hitler, le capitaine Miller (Tom Hanks) à peine sorti d'Omaha Beach, reçoit l'ordre de partir avec une petite escouade à la recherche d'un obscur seconde classe, James Ryan, et de le ramener vivant en Amérique. Motif: ses trois frères ont été tués au combat, et on ne saurait demander à sa mère un nouveau sacrifice.


USA-omaha5.jpg


La séquence qui suit immédiatement celle du Débarquement nous transporte en Amérique, où un pool de dactylos rédige à la chaîne des messages informant les familles de la mort d'un des leurs.
Après le déchaînement des armes, le cliquetis des machines à écrire; après les massacres en série, les condoléances en série. La scène hésite entre ironie et pathétique, en soulignant lourdement les contrastes.

Tom Hanks. United International Pictures (UIP) GmbH



Spielberg s'est appuyé sur le solennel hommage de Lincoln à une mère qui perdit plusieurs fils pendant la guerre de Sécession. Un autre épisode tragique a marqué la mémoire américaine: l'histoire des cinq frères Sllivan, tués pendant la Seconde Guerre mondiale, dans le pacifique.
En souvenir de ces faits douloureux, les autorités américaines peuvent exempter du combat ceux dont la famille a déjà été très éprouvée. C'est là-dessus que le scénariste, Robert Rodat, a inventé son histoire, d'ailleurs parfaitement improbable.

Le moment où l'on vient apprendre à Mrs Ryan, paysanne du West, la mort de ses trois fils, est d'une belle gravité.
Cette séquence est la seule où on verra des femmes; elle introduit un thème majeur du film: aucun de ces soldats n'est anonyme: tous sont des fils.

"L'esprit de la maternité est présent dans chaque plan du film; vous pouvez sentir quà tout moment, une mère peut perdre son fils. Il y a dans le récit une sensibilité féminine, qui s'exprime peut-être à un niveau subliminal mais qui pour moi est très forte".

Steven Spielberg


On peut la déceler dans le parti pris audacieux du cinéaste, qui consiste en somme à traiter la guerre tout entière comme une affaire privée. Suivre un petit groupe d'hommes dans une mission particulière est une structure traditionnelle du film de guerre. Spielberg l'utilise mais en change la tonalité: l'escouade du capitaine Miller n'a pas un objectif militaire, mais une mission civile, presque humanitaire, pire; sentimentale.
Et minuscule, puisqu'elle ne concerne qu'une seule personne, un deuxième classe ni moins ordinaire, ni plus unique que n'importe lequel de ces milliers de soldats largués sur une terre inconnue.

Edward Burns, Barry Pepper et Tom Sizemore. United International Pictures (UIP) GmbH


Jetés dans un assaut immense, les personnages de Il faut sauver le soldat Ryan ne combattent pas pour la libération de l'Europe, pour la liberté du monde ou pour l'honneur américain. Non. Ils sont occupés à chercher un type comme eux pour le rendre à sa mère!

Tom Hanks. United International Pictures (UIP) GmbH



United International Pictures (UIP) GmbH

Et ça les fait râler, on les comprend!
"Moi aussi j'ai une mère!" proteste le soldat Reiben (Edward Burns), la forte tête du groupe.Tout au long de la mission, sous la menace allemande, la question revient sans cesse: faut-il risquer la vie de huit hommes pour en sauver un?
Le soldat Ryan mérite-t-il davantage de vivre que le soldat Carpazo (Vin Diesel) qui se fait tuer au cours d'une escarmouche dans un petit village?


Edward Burns, Adam Goldberg, Tom Sizemore et Barry Pepper. United International Pictures (UIP) GmbH

Après la mort de Carpazo, Miller fatigué, fait une pause dans une église bombardée, et évoque avec son second, Horvath (Tom Sizemore), les hommes qu'il a perdus depuis le début de la guerre.
Il compte ses morts, en calculant qu'"une
vie perdue en sauve deux (...)J'ai perdu quatre-vingt- quatorze hommes, donc j'en ai sauvé deux fois plus."


USA-omaha_beach_debarquement_garde_cotes.jpg

Étranges calculs, qui reviennent comme un leitmotiv lancinant tout au long du film.
Arrivé au camp de parachutistes où il espère trouver Ryan, Miller égrène les plaques d'identité des tués, tandis que les soldats prés de lui jouent au poker... Le hasard fait que Ryan ne compte pas au nombre des morts et le même hasard fait que le médecin du groupe est tué. Là-dessus, lorsque Ryan (Matt Damon) arrive, il refuse de suivre ses sauveurs. Engueulade desdits sauveurs: "Tu nous a déjà coûté deux vies, maintenant tu rentres à la maison!".


USA-OmahaBeach_5266.jpg
Très jeune, le soldat Ryan a la folle audace de refaire leurs comptes en sens inverse: ces deux hommes sacrifiés, ses trois frères disparus, tous ces morts lui indiquent où est sa place: au milieu de ces frères de hasard, livrés aux rencontres du destin...
Ce film de guerre est du grand Spielberg; c'est aussi un vaste poème plutôt qu'un récit.
Si le film rend justice aux très jeunes combattants américains qui se sont battus sur le sol européen, ce n'est pas tant par l'évocation réaliste de l'horreur que par le prix accordé à la personne humaine. Au nombre, à la masse, à la dimension collective de la guerre et à ses enjeux et à ses enjeux mondiaux, Spielberg oppose un seul être, en plus, obscur et sans grade.
Cette dialectique dépasse tout sentimentalisme.
Le soldat Ryan finit par symboliser tout homme dans ce qu'il a d'unique; elle atteint parfois au souffle religieux des psaumes qui reviennent à deux reprises, dans le combat...





  



Partager cet article

Repost 0
landeaulouis - dans USA
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg