Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 06:48

MORT A VENISE

 

 

 

Italie-mort-venise-luchino-visconti-L-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Adapté du roman éponyme de Thomas Mann.

 

à Venise, 1911...

 

Dans l'hôtel de luxe où il loge, Gustav von Aschenbach, compositeur vieillissant, meurtri par le décès de son unique et jeune enfant, malade, déchu et traversant une période de crise existentielle, en villégiature (très librement inspiré de Gustav Mahler), est troublé par un jeune adolescent androgyne, Tadzio, issu d'une famille de la haute société polonaise, qui semble incarner l'idéal de beauté éthérée à laquelle il a désespérément tenté de donner expression dans ses créations.

Ce déconcertant garçon ayant, par des regards croisés, pris conscience de sa fascination, l'artiste rêve de l'aborder, et en vient à remettre en question les certitudes de sa vie tout entière.

Dans une ville qu'il sait en proie à une épidémie de choléra cachée par les autorités qui ne tiennent pas à ce que les touristes partent, Aschenbach, au lieu de fuir, s'enfonce dans la déchéance (songeant à alerter la famille du jeune Polonais), puis meurt sur la plage du Lido après avoir une dernière fois contemplé Tadzio, son bien-aimé à qui il n'aura jamais osé parler...

 

 

  Italie-Mort-a-Venise-Tadzio.jpg

 

Le film que je vis à sa sortie, seul et en secret, à l'insu de mes parents, me bouleversa alors que j'étais adolescent. Il est une très intelligente adaptation de la nouvelle de l'écrivain autrichien Thomas Mann (1913).

Mais Visconti transforme ce petit chef d'oeuvre initial de la littérature de langue allemande du début du XXème siècle, en faisant d'Aschenbach un musicien et non un écrivain, en introduisant des flash-backs venus d'une autre oeuvre de Mann, Le Docteur Faustus, ainsi que, bien évidemment, des éléments de son imaginaire personnel liés à ses origines aristocratiques et italiennes.

Le rapport de ce film, comme de toute l'oeuvre de Visconti, avec À la recherche du Temps perdu, de Marcel Proust, est frappant. L'Hôtel des Bains du Lido rappelle le Grand-Hôtel de Balbec, les fards d'Aschenbach rappellent ceux du baron de Charlus, sa mort celle de Bergotte...

La présence obsédante de la musique de Gustav Mahler (1860-1911), en particulier le superbe et mélancolique adagio de la Symphonie n°5, est le changement le plus remarquable qu'apporte Visconti à l’œuvre de Mann.

Il y a un léger infléchissement du sens, du texte au film : la nouvelle de Mann dit le conflit, dans l'Art, entre Dionysos et Apollon ; le film de Visconti insiste plus sur la révélation d'un "trop-tard", c'est-à-dire sur le conflit, proprement cinématographique, de la Beauté et du Temps. On peut aussi voir dans ce film une dimension sociale : ce sont les rapports de classes de l'époque qui se laissent voir dans la confrontation entre la clientèle de l'hôtel, le personnel et les Vénitiens.

 

Italie-Mort-venice-Tadzio-portrait-N-B-col-officier.jpg

 

 

"Qui a contemplé de ses yeux la Beauté, est déjà voué à la Mort..".

Thomas Mann.

L'artiste vieillissant était venu se ressourcer dans l'antique Cité des Doges, ancienne puissance commerciale et maritime, riche, splendide, majestueuse et fière. Il y rencontrera, dans la chaleur malsaine d'un des derniers été de paix, la beauté et la mort,sous les traits charmants  d'un éphèbe d'une beauté troublante qui l'ébranlera jusqu'au plus profond de lui-même. Une passion l'envahira, lui procurant des sentiments troubles, une brûlure douloureuse et enivrante,étrangère, inconnue jusqu'alors; une morsure dans l'âme. Mortelle... 

 

Alfried : "La Beauté naît, selon toi, de tes seules facultés spirituelles ?"
Aschenbach : "Nieras-tu que le Génie de l'Artiste puisse la créer ?"
Alfried : "Oui, c'est le pouvoir que je lui dénie."
Aschenbach : "D'après toi notre labeur d'artiste..."
Alfried : "Ton labeur ! La Beauté fruit du labeur ! Quelle illusion ! Non ! La Beauté jaillit d'un éclair et ne doit rien aux cogitations de l'artiste ni à sa présomption !"

 

 

 

Italie-Livre-Mort-Venise.jpg

 

 

 

Adaptation austère et contemplative de la nouvelle « la Mort à Venise » de Thomas Mann, Mort à Venise (Prix du 25ème Anniversaire du Festival de Cannes) figure bien souvent comme le testament de Luchino Visconti puisqu'il laisse transparaître toutes les obsessions et préoccupations, développées de façon très aboutie, de ce cinéaste, véritable artiste de génie, personnage de fascination et de scandale pour ses moeurs et son goût raffiné de la décadence. Mort à Venise, incompris par certains à son époque (... et actuellement toujours), a d'ailleurs été l'objet d'une polémique pour la pédophilie qu'il expose. Certes l'histoire laisse suggérer un peu cet aspect là du film mais les réflexions que mettent en place ce chef d'oeuvre cinématographique balaye rapidement cette idée.

 

 

 

Italie-Luchino-Visconti--1936_.jpg


 

 Luchino Visconti, 1936.

La morgue aristocratique d'un membre d'une des plus anciennes familles de la noblesse italienne, dissimule en fait une angoisse obsessionnelle provoquée par la révélation du "trop tard".

 

Paradoxalement, même s'il s'agit d'une adaptation cinématographique, Mort à Venise est quelque peu autobiographique ou du moins en fait un film très personnel car cette œuvre place la figure de l'artiste comme l'élément central du film, autour duquel gravite plusieurs thèmes en relation avec l'Art ainsi que la Beauté, la fuite du Temps et la Mort qui rattrape le personnage principal, Aschenbach, tout comme il semble rattraper Visconti qui mourra cinq ans après la réalisation de son chef-d'oeuvre ultime et absolu.

 

Italie-mort-a-venise-1970-06-g.jpg

 


Par un jeu subtil de séduction et d'espièglerie, Tadzio chamboule le coeur et l'esprit de l'artiste qu'est Aschenbach, (magnifiquement joué par Dirck Bogarde). Ce jeu, presqu'innocent (?) mais cruel, se révèlera fatal pour cet homme malade qui aura chercher toute sa vie, dans une tension tragique, l'expression la plus sublime de la Beauté, de la Jeunesse et de l'Amour, sans pouvoir les étreindre...

 

 

 Italie-Mort-Vanise.jpgItalie-Mort-Venise-Bjorn---sisters.jpgItalie-Mort-Venise-Bjorn-Andresen--3-.jpg

 

 

 

 Tadzio (Bjorn Andresen).

 

 

 

Italie-mort_a_venise_-5.jpg

 

« Dans une histoire comme Mort à Venise, une histoire de regards, le zoom m'aidait beaucoup pour donner cette impression que le regard s'approche d'un être, d'une personne... C'est la nécessité à un certain moment de m'approcher un peu de quelque chose. Au lieu de couper et de m'approcher comme on faisait d'habitude, comme la technique vous l'imposait. C'est plus pratique de faire ainsi.  Plus « pratique » et bien sûr aussi, plus sensé.

Le zoom qui présente le personnage principal au début du film permet véritablement de découvrir Aschenbach et d'entrer dans l'histoire : le zoom l'isole peu à peu de son environnement (sur le pont du bateau), et l'effet indique d'emblée la solitude et l'isolement du personnage. L'effet de zoom permet encore de donner l'impression de plonger dans une intériorité : c'est par un zoom que l'on pénètre dans les pensées et souvenirs d'Aschenbach, lorsqu'il est attablé au restaurant, non loin de Tadzio : le zoom prépare à la fois la voix off (le souvenir d'une discussion sur la beauté) et le flash-back qui suit.

Enfin, le zoom est sans doute le moyen le plus adéquat de décrire le regard d'Aschenbach sur Tadzio : il n'y a jamais de contact véritable entre eux, et ce n'est qu'en concentrant, en focalisant son regard sur le jeune adolescent que le musicien se rapproche de lui. Le zoom peut ici apparaître comme une métaphore de la fascination : comme le remarque Dominique Villain, « le zoom aspire son objet plus qu'il ne s'avance vers lui ».

Luchino Visconti; (L'oeil à la caméra).

La proximité de Tadzio n'est permise que par cette aspiration, cette concentration du regard retranscrite par le zoom.

 

La solitude d'Aschenbach enferme son regard sur Tadzio, inaccessible et idéalisé.


  Italie Mort Venise visconti

 


 

La métamorphose trompeuse d'Aschenbach en ce qu'il méprisait il n'y a pas si longtemps: le "vieux-beau". Cette transformation comico-pathétique reflète la toilette du mort.

 

 

Italie-Aschenbach.jpg

 

En proie à l'ennui, figé comme une statue grecque, l'adolescent fascine.

Il existe chez Visconti une rigueur maniériste qui, comme chez Hitchcock ou De Palma, équivaut à un langage cinématographique. Panoramiques et zooms ne font dans cette séquence que renforcer l'impact émotionnel du musicien face à la beauté du jeune homme. Les panoramiques se confondent alors à une certaine subjectivité du regard. Leur multiplication, associée aux zooms incessants, échappe à toute logique rationnelle. Visconti dépasse les limites de l'espace et renforce l'aspect sinueux du film.

En intérieur comme en extérieur, Mort à Venise est un parcours sans fin, physique et spirituel qui ne s'effectue que par le regard, qu'il soit celui des personnages ou celui de la caméra.

 

 

 

Italie-m-visconti68.jpg

 

 

 

 

 

 

 Italie-Mort-Venise-sylvana.jpg

 

 

 Silvana Mangano incarne la mère de Tadzio. Hiératique, angoissée...L'esthétique et le maniérisme de l'art de Visconti s'exprime pleinement dans ce rôle qui restitue l'état d'esprit de la haute société européenne de ce début de XXème siècle avec ses codes de conduite: retenue, pudeur, par lesquels cette caste entend se distinguer des parvenus.

Épouse d'un haut fonctionnaire particulièrement occupé par ses fonctions, (selon une indiscrétion d'un maître d'hôtel),absent dans l'histoire;  cette absence du père renforce la solitude de toute la famille et en particulier celle de l'adolescent cerné par des femmes (la mère, la gouvernante et les trois soeurs)... 

 

 

 

 

 

Italie-Mort----Venise.jpg

 

 

Italie-Mort-Venise-Tadzio-piano.jpg

 

 


Les solitudes de Gustav et de Tadzio s'aditionnent mais n'arrivent jamais à se compléter, malgré ou à cause de leurs désirs inachevés. Les interdits et les non-dits sont trop forts; seuls les yeux, "fenêtres de l'âme" parviennent parfois, en de précieux instants, furtivement, à exprimer l'indicible...

 


 

Italie-Mort-a-Venise-Tadzio-copie-1.jpg

 

 

 Italie-mort-a-venise-1970-13-g.jpg


 

 

Les moments où Tadzio sort de son cercle de femmes, qui ne sont jamais très éloignées, pour retrouver quelques jeunes gens de son âge, offrent à Gustav des scènes de jeux sur la plage de séduction-répulsion qui l'émeuvent et le blessent.  Le renvoient-elles à sa propre adolescence? A ce temps privilégié de l'insouciance apparente et des premiers émois?

 

 

 

 

Italie-Moert-a-Venise-Aschenbach.jpg

 

 

 


Faut-il alerter et provoquer le départ de l'être chéri ou bien se taire et prolonger le temps qui s'enfuit?

Venise la légendaire, lieu de villégiature de la haute société cosmopolite, est devenue un piège où souffle le siroco, vent chaud et fétide où se propagent les miasmes pestilentiels du Choléra qui dans le film, personnifie le spectre de la guerre qui approche et dispersera bientôt tout ce beau monde insouciant... 

 

 

 

 

 Italie-Mort-Venise-following-the-streets.jpg

 

Italie-mort-a-venise-1970-14-g.jpg


 

Gustav se surprend à suivre Tadzio dans le dédale des rues de Venise où l'étendue et la gravité de l'épidémie de choléra, symboles de la terrifiante apocalypse de 14-18 qui s'approche, se révèlent au grand jour malgré le silence des autorités et la censure de la presse. Par ce comportement suspect et inquiétant, il révèle à lui-même sa déchéance et sa misère, son désespoir aussi et la décadence où le conduit sa quête éperdue.

 

 

Italie-Mort-Venise-Chateau-de-sable.jpg

 

 

Italie-Mort-a-VeniseTadzio-tenu-par-l-epaule.jpgItalie-Mort-Venise-Bjorn-kissed-by-a-yung-boy.jpg

 

 Italie-mort-a-venise-3.jpg

 

 

Epuisé, Gustav von Aschenbach ("Ruisseau de cendres") meurt seul dans une chaise longue, sur une plage déjà désertée, en contemplant Tadzio qui traîne sa solitude. Le corps du musicien est rapidement emporté comme un sac lourdement rempli de rêves inavoués, afin de ne pas choquer les quelques clients de l'hôtel qui se sont attardés avant le coucher du soleil...

 

 

 

Tiraillé entre ses origines sociales ( très ancienne noblesse italienne) et la mode du "bourgeois gauchisant" qui sévissait avec tyrannie dans les milieux artistiques après 1945, la décadence de la haute société fut un leitmotiv dans la filmographie de Luchino Visconti.

 

« On m'a souvent traité de décadent. J'ai de la décadence une opinion très favorable, comme l'avait par exemple Thomas Mann. Je suis imbu de cette décadence. Mann est un décadent de culture germanique, moi de culture italienne. Ce qui m'a toujours intéressé, c'est l'examen d'une société malade. »

Luchino Visconti


 

Après le cataclysme de la Première Guerre Mondiale (quelques cinq millions de morts), l'Italie exsangue, comme la plupart des pays d'Europe,  ira puiser des forces neuves dans un mouvement de jeunes soldats humiliés, dont les mots d'ordre seront: force,courage, virilité, patrie,modernité, dynamisme,vitesse, futur!

 

 


Italia-Roma-Stade-dei-Marmi.jpg 

 


Une des statues ornant le Stade Marmi; Rome (1930)

"Force, virilité, courage, patrie, dynamisme, vitesse, futur!"

Les deux conséquences immédiates du suicide collectif de 14-18 furent le bolchévisme en Russie et le fascisme en Italie.

Les villes de l'Italie du Nord (industrielles) passent à l'émeute. Partout, on fait la chasse aux officiers, symboles de la guerre et de l'ordre ancien. On les tabasse dans les rues, on crache sur leurs insignes et leurs décorations, on leur cloue les épaulettes sur les épaules pour leur apprendre à narguer le peuple; on les tue ici et là...

Beaucoup prennent la fuite, se mettent en civil, se font oublier. Mais, contre toute attente, une poignée réagit:

" A moi, camarade! Formons les rangs!".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Italie-cartolina-squadrista2.jpgItalie-Squadristi.jpgItalia-squadrista_23.jpg


 

Ils sortent leurs lourds pistolets encore maculés de la boue des tranchées et tirent dans le tas...

 

A Milan, ils s'unissent en squaddra ( escouades). On les appellera les Squadristes. Beaucoup sont d'anciens Arditi, ces hommes des troupes d'assaut constituées en 1917. Leur légende a commencé dans des corps à corps à la grenade, sur le front de la Piave, aprés le désastre de Caporetto. On les reconnaît à leur uniforme spécial orné d'emblêmes noirs, couteau à la ceinture. Sur leurs fanions et le bandage de leurs blessures (membres amputés, défigurés...), ils inscrivent une devise qui en dit long sur leur philosophie expéditive:

" Me ne frego!"

(Je m'en fous!)

 

 

Italie-benito_mussolini_a.jpg

 

 

 

 

 

 

Milan 23 mars 1919; dans une petite salle enfumée, ils sont venus applaudir un homme qui sait les mots pour leur parler, Benito Mussolini.

 Il est le chef de la fraction la plus dure du parti socialiste en 1910. Devant la guerre, il a réagi de façon inattendue: alors que Lénine avait flairé dans le pacifisme un levier formidable pour jeter par terre le tsarisme, Mussolini a fait le choix opposé. Se souvenant du Risogimiento (Renaissance ou Résurrection; mouvement ayant conduit à l'unité italienne), il croit que de la guerre surgira une nouvelle Italie. Troquant l'internationalisme contre le nationalisme, il est devenu le champion de l'intervention italienne en 1915. On le chasse du parti.

Tant mieux, il pressent qu'un nouveau destin l'appelle!

Sous le chapeau emplumé des bersaglieri, il va se battre contre les Autrichiens. Grièvement blessé, il continue la lutte, la plume au poing, noicissant de son écriture les articles incendiaires de son nouveau journal nationaliste et socialiste Il Popolo d'Italia.  

Voilà l'homme qui lance l'appel, le 23 mars 1919, pour la création des "Faisceaux de Combat". On y trouve d'anciens Arditi mêlés à d'ex-socialistes, partisans comme lui de l'intervention italienne en 1915. Squadristes et Arditi participent à l'aventure de Fiume derrière Gabriele d'Annunzio, le poète guerrier délirant et admirable qui a joué sa vie plusieurs fois pendant la guerre. Benito Mussolini est un peu son ministre de la propagande.

 

 

 

Italie-Squadrista.jpg

 

 

Vitorio Pisani "Squadristi" 1922.
 
 
Avec ses pistolets, ses triques, ses poignards, le squadrisme végète longtemps...
Et soudain, c'est l'envolée au début 1921, aprés la fin de l'aventure de Fiume, en riposte à la vague de violence des  Rouges qui a déferlé sur l'Italie. Partout on fait appel aux guerriers humiliés. Devant la démission de l'Etat, ils sont l'Etat. Les coopératives socialistes saccagées seront le prix à payer pour les crachats sur leurs médailles militaires.
Le Squadrisme constitue l'aile militaire autonome du premier fascisme. A l'origine, celui-ci n'est pas un parti, mais un anti-parti sur lequel Mussolini n'exerce qu'une autorité très vague grâce à son journal et son indéniable talent de tribun.
La montée des fascistes en 1921 et 1922 est la rançon de l'erreur des communistes italiens, sectaires dans leurs attitudes et anarchiques dans leurs méthodes.
Face aux Rouges, le pragmatisme est la règle de Mussolini. Toute l'Italie historique fera bientôt front  avec lui  contre les marxistes. Le pays sent que son principe politique consiste à sauver du passé tout ce qui est solide et honorable pour en faire le socle de l'avenir.
Voilà comment, le 28 octobre 1922, devant l'incapacité du vieux système libéral, le roi Victor-Emmanuel III fait appel au chef du fascisme pour diriger un gouvernement de salut public.
 

 

Réaliste, le Duce se garde d'abuser de sa victoire. Hormis les Communistes, que ses Squadristes pourchassent à coups de gourdins, il est prêt à toutes les alliances, obtenant le ralliement rapides des syndicalistes et de la classe ouvrière. Il invente un nouveau type de pouvoir reposant sur le parti, les syndicats et l'Etat.

Du jour au lendemain, saisie par l'ardeur énergique des fascistes, l'Italie semble transformée.  Les trains arrivent à l'heure, la corruption qui s'était installée dans tous les rouages de l'Etat est impitoyablement combattue et disparaît rapidement; forcés de négocier, le patronat et les syndicats concluent des accords qui perdurent. Les grands chantiers de l'Etat font baisser le chômage.

Toute l'Europe regarde, surprise et intéressée; parmi de nombreux autres responsables politiques, Winston Churchill ne cache nullement son admiration face au "miracle italien".

Le fascisme est né d'abord et avant tout du creuset de la Première Guerre Mondiale. Au sortir de cette forge, rougeoyante de feu, de courage et de sang, un certain nombre de jeunes hommes avaient été changés à jamais. Ceux-là voulurent transposer dans la paix les valeurs de la guerre qui étaient devenus les leurs.

 

 

Italie-cartolina_rgt_san_marco_anni_30.jpg

 

Vitorio Pisani; le bataillon de Marine "San Marco" part à l'assaut!

 

Les circonstances exceptionnelles traversées par l'Italie leur permirent quelques temps de réaliser leurs rêves. Au regard de l'histoire, ils apparaissent comme la revanche inattendue d'un type humain que l'économie marchande avait relégué dans une position sociale subalterne et méprisée.

La filiation-réaction du communisme et du fascisme éclate dans la chronologie. Lénine prend le pouvoir en 1917, Mussolini en 1922. Cinq années séparent les deux évènements. La révolution bolchévique est à l'origine d'une réaction  en chaîne qui provoque la naissance du fascisme italien et aussi du national-socialisme allemand. Mais ce sont des réactions en forme de ripostes de type révolutionnaire qui ont pour instrument la mobilisation des masses autour de l'espérance d'une société nouvelle et meilleure. Aussi sont-elles à l'origine de régimes inédits. C'est ce qui les différencie des mouvements et des régimes réactionnaires ou conservateurs qui veulent restaurer un ordre social ancien excluant les masses populaires de la vie politique.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg