Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 14:54
 

paris_brule_t_il-2.jpg

Paris brûle-t-il ? est une fresque historique qui décrit les dernières semaines de la Seconde Guerre mondiale à Paris, jusqu'à la libération de la capitale en août 1944.

 

L'action est centrée sur les faits de résistance qui ont contribué à la reddition de l'armée allemande, et sur les personnages principaux de cette période : le général américain Patton, le général allemand von Choltitz, Jacques Chaban-Delmas, alors l'un des chefs de la Résistance, le général Leclerc...

 

La fin du film insiste sur l'ordre donné par Adolf Hitler à l'armée d'occupation de raser Paris avant de capituler, en faisant sauter les ponts et les monuments. Le général Dietrich von Choltitz, par calcul, désobéit finalement à cet ordre et se rend sans condition aux alliés, préservant ainsi Paris de la destruction.

 

Avec une distribution de superproduction (20 000 figurants), Paris brûle-t-il ? n'est pourtant pas un film de stars, mais prétend retracer de façon précise et quasiment documentaire cette période tourmentée et hautement importante dans l'histoire de la France et de Paris. Au vrai, ce film quasi-officiel est truffé d'omissions. Les soldats américains ayant participé à la libération de Paris n'apparaissent pas davantage que dans le discours de De Gaulle du 26 août 1944. Bidault, successeur de Jean Moulin au CNR, est censuré en raison de son rôle récent dans le militantisme Algérie française. Pour faciliter une vision conciliant gaullisme et communisme, un communiste, Kriegel-Valrimont, récemment exclu du PCF est omis du film. Les réseaux OCM ou Défense de la France n'apparaissent pas.

 

L'Organisation civile et militaire (OCM) était l'un des grands mouvements de la Résistance intérieure française (en zone occupée) pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

L'OCM était l'un des huit grands réseaux de résistance membre du Conseil national de la Résistance (CNR).

 

 


 

 

 

Claude Rich joue deux rôles dans ce film : le général Leclerc (avec moustache) et le lieutenant Pierre de La Fouchardière (sans moustache). Mais il n'est crédité au générique final que du rôle du général Leclerc.

Le fait qu'il incarne le jeune lieutenant n'est pas un hasard. En effet, pendant les évènements de la libération de Paris, Claude Rich, jeune adolescent, admirait les exploits des militaires dans la rue. Pierre de La Fouchardière, l'ayant aperçu, lui somma de rentrer, pour le protéger des dangers que les soldats couraient. Pierre de La Fouchardière libèrera ensuite le Sénat de l'occupation allemande.

Le thème musical composé par Maurice Jarre va se transformer en une chanson à succès et emblématique de Paris, « Paris en colère », grâce aux paroles de Maurice Vidalin et à l'interprétation de Mireille Mathieu.

 


Le film fut tourné en noir et blanc car les autorités refusèrent que de vrais drapeaux nazis flottent sur les bâtiments officiels de Paris. Ils acceptèrent seulement des drapeaux noir et blanc, avec la croix gammée.

La glorification de la police parisienne a été diversement appréciée, des mêmes policiers ayant participé pendant quatre ans aux rafles et arrestations de résistants, et ne retournant leur veste qu'au tout dernier moment.

 

 

 

Darryl F. Zanuck producteur de la 20th Century Fox voulut faire le premier un film sur le sujet, pour renouveler le succès du "Jour le plus long", en utilisant les mémoires du général von Choltitz. Mais le tournage ne put se dérouler à terme, et ce fut Paul Graetz de la Paramount qui l'emporta, voulant produire un équivalent européen du Jour le plus long.

C'est ce producteur, qui décèdera peu avant la sortie du film, qui propose à René Clément l'adaptation du livre de Lapierre et Collins.

dominique-lapierre--paris-brule-t-il-histoire-de-la-liberat.jpg 

Tourné lors du second mandat de Charles de Gaulle à la présidence de la République française, le film nécessitait de nombreuses autorisations, tant de la part des protagonistes toujours vivants et représentés à l'écran, que de la part des autorités officielles (préfecture de Police et ministères de l'Intérieur et de la Culture) quant aux lieux de tournage. Le PCF, en déléguant Henri Rol-Tanguy comme conseiller historique sur le film, marquait également sa volonté de garder un œil sur le contenu du film. Le projet concurrent de Zanuck avait d'ailleurs échoué devant l'opposition de la Fédération du spectacle, émanation de la CGT : celle-ci avait fait publier un communiqué dans lequel elle s'opposait à « une falsification historique qui consisterait, pour un producteur américain, à tourner une histoire de la résistance française, d'après le livre écrit par un général allemand ». Ce double contrôle était durement ressenti par Gore Vidal, qui ne pouvait utiliser tous les éléments du livre, sans risquer d'offenser soit de Gaulle soit les communistes.

 

Les personnalités présentes dans le film et encore actives dans la vie politique de 1966 sont privilégiées : Jacques Chaban-Delmas est interprété par le bel Alain Delon, et les scénaristes soulignent son influence sur les événements ; Edgard Pisani, ministre de l'Agriculture du gouvernement Georges Pompidou, et dont l'action fut plus modeste durant la bataille, est mis toutefois en avant par la mise en scène. À quelques mois des législatives de 1967, certains journaux d'opposition virent dans le film un tremplin électoral à l'usage de certaines personnalités gaullistes, d'autant plus que d'autres personnalités plus polémiques disparaissaient de l'intrigue (notamment Georges Bidault). Cette occultation de Bidault est en fait une constante de l'histoire officielle des années 1958-69.

 

 

 


 

 

Cent quatre-vingt lieux de tournage ont été nécessaires, principalement les rues de Paris (excepté les batailles dans la rue de Rivoli tournées en studio) pendant l’été 1965, entre 5 et 7 heures du matin pour ne pas gêner la circulation, les rues étant maquillées à la suie7. Seul anachronisme reconnu : Yves Montand porta un calot à la place du Béret Noir, ce qui valut de nombreuses critiques d'anciens Bérets Noirs de l'Armée française3. Durant une scène se déroulant à la Préfecture de Police, Belmondo et Delon (que Clément a dirigé plusieurs fois), bien aidés par Gélin et Piccoli, font enrager Clément. Celui-ci ne put se venger sur Belmondo, le tournage étant terminé pour l'acteur, et c'est Delon seul qui subit les foudres du réalisateur dans une scène suivante8.

 

Un reportage de François Reichenbach sur le tournage du film fut utilisé par l'ORTF pour promouvoir le film et diffusé le 18 octobre 1966. La "première" le 24 fut l'occasion d'une quasi-cérémonie officielle, les invités étant accueillis par la garde républicaine, et une reconstitution de l'arrivée de la colonne Leclerc dans Paris étant mise en scène, tandis que les monuments principaux de Paris étaient illuminés. Un feu d'artifice, prévu à l'issue de la projection, fut annulé en raison du violent orage qui s'abattit ce soir-là sur Paris.

 

in Wikipedia


Au final, voici un film grandiose, une co-production américaine, des stars du cinéma, qui nous racontent la libération de Paris.


Flash back...



Allemagne Stukas10 mai 1940



exode00
En quelques semaines, à cause d'une somme d'incompétences inouïes au sein de l'Etat major français, la Belgique, la Hollande, le Luxembourg et le territoire national sont bombardés et envahis dès le 10 mai 1940. Les Allemands surgissent dans le ciel bleu azur d'un printemps radieux,et là où personne ne les attendait: à travers la forêt des Ardennes!
C'est la panique et "l'exode" de millions de civils qui fuient, éperdus, sur les routes,en dépit des injonctions des autorités civiles et militaires qui demandent aux populations de rester chez elles afin de laisser les routes libres pour la circulation des forces militaires; en vain...
Les militaires, le gouvernement, les préfets ne savent plus où donner de la tête: c'est tout un pays qui sombre dans le chaos.
Allemagne Stukas
La Lutwaffe, profitant d'une météo très favorable,  conquiert rapidement la maîtrise de l'espace aérien.
Mais les bombardements les plus meurtriers en France seront ceux de l'aviation américaine en 1944.

Allemagne Confiance
Paris-juin-40-homme-pleure.jpg
Le chagrin & la pitié...
Paris juin 1940

14 juin 1940

"Entendez-vous cette nouvelle effroyable?
Paris est tombé! Les Allemands occupent Paris"!
Tandis que le gouvernement français est en perdition quelque part entre Tours et Bordeaux...
hitler-a-paris-photo-couleur.jpeg

Au petit matin, Hitler "le Vengeur", celui qui avait promis de laver l'humiliation de 1918, s'offre une visite de  la ville qu'il admire le plus au monde.

Il est 6h au matin du 23 juin 1940. Le chef de la nouvelle Allemagne visite Paris pour la première fois de sa vie. Hitler est accompagné du génial architecte Albert Speer qui lui fait les commentaires les plus instructifs. Une visite éclair de 3 h.

Hitler est impressionné par l'ex capitale de la France.Mais désormais,Hitler en a décidé, ni la France, ni Paris ne joueront plus de rôles majeurs dans le nouvel ordre mondial. Paris et la France serviront de station de vacances pour les soldats du IIIème Reich, une sorte d'éden, une base pour le repos des Guerriers!

Puis, quand Germania, la future capitale d'une Europe placée sous l'autorité allemande sera construite, Paris sera détruit afin de ne pas faire d'ombre à Germania.

 Le sort en décida autrement: Berlin fut détruit et Paris préservé.France Charles-de-Gaulle-18juin1940-1
De Gaulle sous le casque
Un certain général, Charles De Gaulle, sous-secrétaire d'Etat à la Guerre dans l'éphémère gouvernement Paul Raynaud, refuse l'armistice, s'envole pour Londres et lance un Appel à la résistance les 17 et 18 juin 1940.

Traître pour les uns, héros pour les autres...

Paris occupé Rivoli

Le photographe André Zucca nous montre un Paris qui ne veut pas mourir...

Les drapeaux nazis flottent dans les rues de Paris.



Pétain-copie-1
Vichy Assemblée 10 juillet 40
10 juillet 1940: à Vichy, les députés votent les pleins pouvoirs au prestigieux vainqueur de Verdun, le Maréchal Pétain.
La IIIe République est morte.
Un nouveau régime autoritaire s'installe avec au programme de redoutables défis à relever: en premier lieu le ravitaillement.


Paris occupé homme sandwich
Paris occupé officiers allemands et parisienne


Peu à peu les Parisiens qui avaient fui reviennent et la vie reprend son cours, presque comme avant....Finalement, les Allemands sont "corrects": les atrocités annoncées par la propagande ne s'abattent pas sur une population abasourdie par la rapidité de la victoire allemande et l'effondrement de l'Etat.
Heureusement, le vieux  Maréchal Pétain est aux commandes...



paris occupé

Paris occupé terrase café zucca

L'été est radieux...





Paris occupé cinéma

Dès le mois d'août 1940, les cinémas, les Music halls rouvrent leurs portes: il faut noyer l'humiliation de la défaite dans le dépaysement; il faut s'étourdir et oublier...


paradis.jpeg
Les Enfants du Paradis de Marcel Carné, tourné à partir d'août 43 aux Studios de La Victorine à Nice, sorti en 1945, restera dans les annales du cinéma comme un pur chef d'oeuvre.

Dans une situation de pénurie et malgré la censure allemande, le cinéma français va produire de purs chefs d'œoeuvre.


Paris occupé Haute couture

Les couturiers boudent Vichy, jugé trop...provincial, seul Paris mérite d'abriter leur talent.

Excepté Mademoiselle Chanel qui ferme ses ateliers.
(Mannequins présentant quelques modèles pour l'Automne-Hiver 1941 à l'Hippodrome de Longchamp)





Paris occupé lips stick


Restons Parisienne...



Paris occupé métro Opéra


Métro  Boulo  Dodo: survivre, se ravitailler, manger à sa faim, nourrir ses enfants alors que plus d'un million de soldats français sont prisonniers.








Paris occupé couple et cerises

Le Temps des Cerises...

Les historiens se sont récemment aperçus que, contre toute attente, le "baby boom" avait commencé dés 1942, c'est-à-dire en pleine Occupation et non aprés la Libération...


Paris occupé Halles

Les vainqueurs pillent la France qui est devenue un immense centre de vacances pour les soldats allemands:

le ventre de Paris se creuse...



Paris occupé pècheurs

Profitons des derniers beaux jours !...

Etienne-d-Orves-1901--1941-29--aout.jpg

Henri Louis Honoré d’Estienne d’Orves (5 juin 1901 à Verrières-le-Buisson - 29 août 1941 à Suresnes) est un officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, martyr de la Résistance, mort pour la France.

 

Le réseau de renseignement de la France libre, qu'il a dirigé, porte son nom « Estienne d'Orves ».

Le 21 décembre 1940, il est envoyé en mission en France : il fait la traversée de la Manche à bord d'un petit chalutier, accompagné du quartier-maître radiotélégraphiste Georges Marty6 ; ils sont débarqués à Plogoff (Finistère). Installé à Nantes dans le quartier de Chantenay6, il organise un réseau de renseignement pour la Bretagne, le réseau Nemrod6. Il établit la première liaison radio entre la France occupée et Londres. Du 6 au 19 janvier 1941, il est à Paris, où il séjourne entre autres chez Max André, une connaissance d'avant-guerre, qui accepte, à sa demande, de monter un réseau de renseignement dans la capitale.

 


Arrestation

 

À son retour à Nantes, il est trahi par le quartier-maître radiotélégraphiste Marty qui est en réalité un agent du contre-espionnage allemand du nom de Gaessler.

Il est arrêté le 22 janvier 1941, ainsi que les époux Clément, chez qui il se trouvait, et, par la suite, les vingt-trois autres membres du réseau. Les accusés sont transférés à Berlin puis à Paris où, le 23 mai, la cour martiale allemande condamne à mort d'Estienne d'Orves ainsi que huit de ses camarades qui sont transférés à Fresnes.

 

Cependant les condamnés ne sont pas immédiatement exécutés. Ce sursis peut s'expliquer par la volonté du général von Stülpnagel, commandant des forces d'occupation en France, de garder des otages pour une occasion spectaculaire. Il est aussi possible qu'il ait été tenu compte de la forte émotion provoqué par la condamnation d'un officier de marine, au point de susciter l'intervention du gouvernement de Vichy auprès des autorités allemandes.

L'amiral Darlan, vice-président du Conseil, intervient, le 25 mai 1941, dans le cadre de ses tractations avec les Allemands concernant les Protocoles de Paris, pour demander la grâce de d'Estienne d'Orves à l'amiral Canaris, en proposant en échange la fourniture de renseignements provenant du centre d'écoutes secret des Oudaïas (Rabat), afin que les Allemands soient informés sur les mouvements de la Marine britannique et le 27 mai des militaires français, proches de la Résistance, sont arrêtés, dont André Beaufre, semble-t-il (selon Loustaunau-Lacau) sur instructions de Darlan.

 

Avis-execution-destienne-dorves.jpg

Proclamation de l'exécution de d'Estienne d'Orves et de ses compagnons par l'occupant.

 

Le 22 juin 1941, c'est l'entrée en guerre de l'URSS et le 21 août 1941, le résistant communiste Pierre Georges, le futur colonel Fabien, abat l'aspirant d'intendance de la Kriegsmarine Moser au métro Barbès. Le lendemain, les Allemands promulguent une ordonnance transformant les prisonniers Français en otages et le général von Stülpnagel profite de l'occasion pour faire un exemple.

 

En représailles, cent otages seront exécutés dont d’Estienne d’Orves le 29 août 1941 au Mont-Valérien, en compagnie de Maurice Barlier, sous-lieutenant FFL et de Jan Doornik, officier hollandais.

 

Il a laissé un journal où il exalte sa foi patriotique et sa ferveur religieuse, ainsi que des lettres émouvantes à sa famille.

 

Décorations

 

Chevalier de la Légion d'honneur

Compagnon de la Libération - décret du 30 octobre 1944, à titre posthume

Officier du Ouissam alaouite du Royaume du Maroc

Officier de l'ordre « Pour la couronne » de Roumanie

Officier du Mérite militaire bulgare

Chevalier de l'Épi d'Or de Chine

 

 

 

 

Jusqu'à l'invasion de l'URSS par les armées allemandes, rompant ainsi le Pacte germano-soviétique d'août 1939, les communistes français demeurent étrangement timorés en faisant allégeance à Moscou. Les premiers résistants sont donc des catholiques, comme De Gaulle et  Etienne d'Orves (1901-1941)qui sera exécuté en 41 par les Allemands...

Doisneau--1944-Lancer-de-tracts-Paris.jpg


Paris: lancer de tracts.
(photo Doisneau)



Cependant, sous le couvre-feu, le feu couve...


10 août 1944

Les cheminots se mettent en grève, cinq jours plus tard c'est au tour des policiers et des employés du métro, puis des postiers.

"S'insurger ou attendre les troupes alliées?"

Le 18 août, les communistes qui étaient dans la clandestinité depuis le Pacte germano-soviétique en 1939, , se soulèvent sous les ordres de Rol-Tanguy.



Radio-resistance-affiche.jpg




Paris se couvre d'affiches appelant les Parisiens à s'insurger.






Paris sera libéré par les Parisiens...


Le général Pierre Koenig, chef d'État major des Forces Françaises de l'intérieur et De Gaulle, souhaitent vivement une insurrection populaire afin de montrer que la Résistance n'est pas une légende et que Paris peut être libéré par des Français.



LIBEPARIS_rol-tanguy.jpg

L'initiative de l'insurrection viendra des Communistes, redoutablement bien organisés sous les ordres de Rol-Tanguy.
Henri Tanguy, officiellement Rol-Tanguy depuis 1970, dit Colonel Rol-Tanguy, né le 12 juin 1908 à Morlaix et mort le 8 septembre 2002 à Paris, est un militant communiste français, membre dirigeant de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

En septembre 1943, il est nommé représentant FTP au Comité d'action contre la déportation, qui sabote les départs au STO. En octobre, il passe à l'état-major des FFI de la « région P », qui regroupe onze départements autour de Paris, où il représente les FTP

 

D'abord sous-chef de l'état-major, il devient en mai chef régional des FFI de la région P1 (Seine, Seine-et-Oise, Seine-et-Marne, Oise), qu'il baptise « Île-de-France ». C'est alors qu'il prend son dernier pseudonyme Rol, nom d'un combattant des Brigades internationales, Théo Rol, tué en 1938 pendant la bataille de l'Èbre.

 

Il se consacre alors entièrement à la préparation de la libération de la capitale en liaison étroite avec le Comité d'action militaire du Conseil national de la Résistance, le COMAC et le délégué militaire national du général de Gaulle, Jacques Chaban-Delmas.

 

Le 10 août 1944, l'avance des Alliés en Normandie donne le signal de l'insurrection.


 

Le 11 août, les cheminots de Paris entament la grève. Le 15 août, la CGT appelle à la grève générale. Plusieurs corps d'administration y répondent. La grève des agents de police apporta un soutien armé à l'insurrection. L'état-major FFI est installé en sous-sol place Denfert-Rochereau

 

Le 17 août, l'état major de la résistance parisienne appela à la lutte décisive.

 

Le 19 août, la préfecture de police est prise par les policiers résistants et Rol-Tanguy les harangue au milieu de la cour d'honneur3. Puis il réalise dans les journées du 20 au 24 août une manœuvre générale libérant les 9/10e de la capitale.

 

Le 25, avec l'appui de la 2e DB du général Leclerc, le colonel Rol reçoit et signe l'acte de reddition sans condition des forces allemandes du général Von Choltitz.

 

Dés lors, les Communistes font oublier le Pacte germano-soviétique signé dans la nuit du 23 août  1939 signé à Moscou entre l'Allemagne et l'URSS. Aprés la guerre, ils se font passer pour les seuls libérateurs de la France.




libe-Paris.jpg


"Et Paris se met en colère...."



Mais un soulèvement populaire n'est pas sans risques: il existe un risque d'affrontement entre Gaullistes et Communistes pour le contrôle de la capitale, le spectre de la guerre civile hante les esprits, sans compter les forces allemandes...


Paris-Barricades


liberation-de-paris-liberateurs-en-embuscade-1256301699310.jpeg

Paris-Embuscades

Il faut harceler l'occupant et l'empêcher de se déplacer.

Au nombre de plusieurs dizaines de milliers mais manquant d'armes lourdes et de munitions, les insurgés doivent faire face aux 16 000 soldats allemands nerveux et lourdement armés, qui sillonnent la capitale à bord de 80 chars et d'autres véhicules blindés, le doigt sur la détente...



Paris sera-t-il impitoyablement détruit comme Varsovie après l'insurrection désespérée de ses habitants?




Deux jours après l'insurrection des Parisiens, les victimes se comptent déjà par centaines...
Nombreuses sont les brancardières qui paieront de leur vie...


Libe-Paris-prisonnierqs-allemands.jpg
Prisonniers allemands au Jardin du Luxembourg


Mais les Parisiens sont résolus; il est trop tard pour reculer.
Les Allemands sont aux abois...



von-Scholtitz.jpg

Dietrich von Choltitz, né le 9 novembre 1894 à Gräflich près de Wiese1 (Silésie) et mort le 5 novembre 1966 à Baden-Baden, est un général de l'infanterie allemande qui a servi au sein de la Heer (armée de terre) dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. Cette décoration est attribuée pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.



Le général Dietrich Von Choltitz, Commandant
du 84 ème Corps d'Armée reçoit l'ordre de tenir coûte que coûte...

Il a prouvé qu'il était capable du pire en Russie: c'est lui qui a fait raser la ville de Sébastopol.


Les généraux américains Eisenhower et Bradley n'envisagent pas d'entrer à Paris; ils ne veulent ni disperser leurs troupes ni perdre du temps.
En outre, prendre en charge 3 à 4 millions d'habitants les font hésiter...
Ils préfèrent contourner Paris et l'encercler.


19 août:
3000 policiers de Paris sont invités en secret à rejoindre la Préfecture de police de l'Ile de la Cité, en tenue civile mais avec leur arme de service.
Ils hissent le drapeau tricolore au sommet de l'édifice au nez et à la barbe des Allemands...





Mais la situation des insurgés devient précaire...
Au terme d'une âpre discussion, les représentants du Comité national de la Résistance conviennent de négocier une trêve par l'intermédiaire du consul général de Suède, Raoul Nording.
Mais cette trève ne sera de part et d'autre que très peu respectée...


L'Hôtel de Ville, lieu hautement symbolique dans l'histoire de Paris, est pris par les insurgés.

22 août:

Les évènements se précipitent...
Un chef FFI, le commandant Gallois, adjoint de Rol-Tanguy, traverse les lignes, rejoint le général Leclerc et lui fait part de la situation quasi désespérée des insurgés parisiens.




Dwight_D_Eisenhower-gd.jpg

Dwight David Eisenhower (14 octobre 1890 - 28 mars 1969).

Surnommé« Ike », est le 34e président des États-Unis, durant deux mandats du 20 janvier 1953 au 20 janvier 1961.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est général cinq étoiles de l'armée américaine, et commandant en chef des forces alliées en Europe. Il est membre du parti républicain.

 

Il est chef d'État-Major général des Forces armées des États-Unis de 1945 à 1948 et le commandant suprême des forces alliées en Europe du 2 avril 1951 au 30 mai 1952.

 

En tant que président des États-Unis, il supervise le cessez-le-feu en Corée, lance la course à l'espace, développe le système des autoroutes inter États et fait du développement de l'armement nucléaire l'une de ses priorités dans le cadre de la guerre froide avec l'URSS.


Leclerc.jpg


Le général Leclerc de Hautecloque.
Philippe François Marie, comte de Hauteclocque (autorisé à se nommer Leclerc de Hauteclocque par décret du 17 novembre 1945 publié aux JO des 19 et 26 novembre 19451), est un militaire français, né le 22 novembre 1902 à Belloy-Saint-Léonard (Somme) et mort le 28 novembre 1947 près de Colomb-Béchar (territoire d'Ain Sefra, Algérie française).
L'un des principaux chefs militaires de la France libre durant la Seconde Guerre mondiale, il a été élevé après sa mort à la dignité de maréchal de France.
Deuxieme_DB_Paris.jpg
Le même jour, De Gaulle et Koenig parviennent à convaincre le général Eisenhower d'intervenir.
Ils obtiennent de celui-ci qu'il autorise le général leclerc à faire un crochet vers Paris.
De Gaulle insiste auprès du généralissime américain pour que l'honneur de libérer la capitale revienne à une armée française...


A la tête de 15 000 hommes de sa 2ème Division blindée, sous uniforme et sous commandement américains, Leclerc se lance en avant...
Après de rudes combats, Leclerc qui est entré par la Porte d'Orléans, établit son QG à la gare Montparnasse.

2DB-G.jpg

Premiers détachement de la 2è DB dans Paris.


25 août


Rue de Rivoli.
L'Hôtel Meurice, siège du commandement allemand se rend vers 14h30.

15h30:Philippe Leclerc de Hautecloque reçoit devant la gare Montparnasse la capitulation des troupes allemandes.

Le document est signé par le général Von Choltitz, commandant du 84è Corps d'Armée, contresigné par le colonel Rol-Tanguy, chef régional des FTP-FFI ( Francs Tireurs partisans et Forces Françaises de l'Intérieur).



Liberation-de-Paris




Une heure plus tard, Charles De Gaulle arrive à la gare: Leclerc lui remet l'acte de capitulation.




"Paris martyrisé mais Paris libéré..."
liberation-de-paris.1282719356.jpg
Cheers1.jpg


liberation.jpg

 
Jubilation!


Lourd bilan

76 soldats de la 2è DB

901 résistants FFI

3200 Allemands

(12 800 soldats allemands faits prisonniers).


femme-tondue-236917.jpg
malheur_aux_vaincues-2.jpg

Voici venir le temps de l'épuration, des "résistants" de la dernière heure, des enrichis du marché noir et des lâches...
Des femmes accusées à tort ou à raison d'avoir eu des liaisons avec des Allemands sont traînées dans les rues, tondues et soumises  à la vindicte populaire.
Quelques 100 000 enfants naîtront, fruits de ces amours "coupables".
Comme le célèbre chanteur Gérard Lenormand.
American_troops_march_down_the_Champs_Elysees_crop.jpg

Les voilà les vrais vainqueurs de la Deuxième Guerre Mondiale!

Partager cet article

Repost 0
landeaulouis - dans FRANCE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg