Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 21:45
LA REINE MARGOT
24 août 1572
fête de  St Barthélémy


Isabelle Adjani. Collection Christophe L.

Isabelle Adjani est la
la reine Margot


Paris, août 1572; dans l'atmosphère d'un été étouffant, la dynastie décadente des Valois brille de ses derniers feux pour marier la princesse Marguerite (catholique) à Henry de Bourbon, roi de Navarre (protestant) qui devrait enfin sceller la paix entre huguenots et catholiques.

Cependant, dans quelques heures,  sera ordonné le massacre des chefs protestants...



D'après le roman de Dumas.

Collection Christophe L.

La Famille des derniers Valois vue comme une mafia.

Marguerite de Valois surnommée la reine Margot
( St Germain en Laye 1553- Paris 1615) : une Fille de France doit être au service de la politique de paix de la royauté. Marguerite fut tout le contraire: intrigante, nymphomane, toujours prête à trahir les intérêts vitaux du royaume.



CLOUET MARGUERITE DE VALOIS




La reine Margot.
Déséquilibrée, comme les derniers Valois; il faudra qu'elle soit répudiée par Henry de Navarre afin qu'il puisse assurer la pérennité de la nouvelle dynastie royale des Bourbons.



Collection Christophe L.


"Par amour de la paix,  la reine-mère Catherine de Médicis, marie la haine calviniste au dégoût de sa fille".

France Catherine Medicis

Catherine de Médicis (Florence 1519- Blois 1589).

Détestée par les Français à cause de ses origines italiennes, entourée de conseillers italiens et d'astrologues, elle donna à la dynastie des Valois une descendance de dégénérés.
En organisant l'élimination des chefs protestants, elle fut responsable du massacre de la St Barthélémy et voulant sauver le trône de France, elle réussit à programmer sa fin...

Veuve inconsolable d'Henry II, Régente puis Reine-mère.
Sa politique tient en une seule formule:
protéger le trône de France, préserver la paix;
négocier, tergiverser, mais s'il le faut user du droit régalien de supprimer...





"Paris se préparait à fêter les noces de Marguerite de Valois et d'Henry de Navarre. En d'autres circonstances, on aurait peut-être retardé cette union contre-nature et les festivités qui allaient l'accompagner, en raison du deuil qui venait de frapper le roi de Navarre: sa mère Jeanne d'Albret, était morte le 3 juin, d'un accés de fièvre.
L'autopsie décela une pneumonie. Bien sûr, les protestants clamèrent qu'elle avait été empoisonnée par la Médicis.
Bref, le deuil de la cour fut réduit et la noce préparée en toute hâte...".

Daniel Auteuil. Collection Christophe L.

Le trés talentueux Daniel Auteuil est Henry de Navarre qui sera en 1589 Henry IV, Roy de France & de Navarre, le premier de la dynastie des Bourbons à monter sur le trône de France après s'être converti à la religion catholique.
Sa politique reposera sur la volonté de  réconcilier protestants et catholiques: son Édit de Tolérance demeure un exemple de souplesse et de fermeté afin de rétablir la paix dans un pays épuisé par des décennies de guerre civile.

Henry-Margot.jpg
Henry de Navarre et Marguerite de Valois; Livre d'Heures de Catherine de Medicis.

Henry de Navarre, futur Henry IV (Pau 1553- Paris 1610). Fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d'Albret, reine de Navarre; il fut élevé par sa mère dans un protestantisme des plus rigides, heureusement équilibré par l'indifférence de son père. Il devint très tôt le chef du parti calviniste, sous la tutelle de Coligny.
 
"...Henry de Navarre fit son entrée dans Paris à la tête de huit cents cavaliers noirs armés jusqu'aux dents.
La capitale,d'ailleurs, assistait avec inquiétude à l'arrivée par petits groupes de nombreux gentilshommes calvinistes, gascons pour la plupart. Les tavernes, les rues étaient pleines de leurs fanfaronnades, de leurs éclats de voix, de leurs insolences et de leurs rixes. Ils exaspéraient les Parisiens, majoritairement catholiques.

Le roi, Charles IX, était le plus discret, trop sans doute, mais Coligny, chef des protestants, et sa suite se comportaient depuis longtemps en maîtres: ils traitaient le roi comme un sujet et Paris comme une ville papiste en passe d'être conquise...

La colère grondait, sourdement...Surtout dans le menu peuple, non seulement contre les occupants mais contre le roi, la reine mère, le duc d'Anjou, ses mascarades et ses mignons. A cause d'eux, de leur pleutrerie, la capitale était livrée aux hérétiques, aux suppôts de Satan...".

France Henri III

Le frère du roi et de Marguerite, Henry, duc d'Anjou,( Fontainebleau 1551- St Cloud 1589) futur Henry III, roi de France.

Le préféré de sa mère Catherine de Médicis.
Beau,  parfois intelligent, souvent impulsif, raffiné et comme tous les seigneurs de son temps un redoutable homme d'épée.
Amant de sa sœur, il pouvait aisément passer du lit douillet d'une courtisane à celui, plus rustique d'un de ses compagnons d'armes; en cela, il est typiquement de son temps...

Wedding_ball_of_the_Duc_de_Joyeuse-_1581.JPG

Wedding ball of the Duke of Joyeuse (1560-1587), 1581. The painting depicts the wedding ball of the Duke of Joyeuse and Marguerite of Lorraine, in Paris on 24 September 1581. Joyeuse was the favourite of King Henry III of France, and Marguerite was the sister of Henry's wife, Queen Louise of Lorraine. According to the description of this picture in the 1988 catalogue of the Armada Exhibition at the National Maritime Museum, Greenwich, London, the newlyweds are depicted in the centre; to the left sits Henry III beside Catherine de' Medici and his wife, Queen Louise; behind them stand the dukes of Guise, Mayenne, and d' Epernon (Armada, London: Penguin, 1988, ISBN 0140103015).

Date vers 1581


 
 
genealogie-valois-01.jpg




Généalogie simplifiée de la dynastie des Valois.


"Dans la chaleur orageuse, qui ne tenait pas seulement à la canicule de ce mois d'août, comment allaient se dérouler les noces les plus impopulaires du siècle ?

La Cour organisait ses bals, ses banquets; Coligny le comploteur assemblait trois mille soldats à la frontière des Flandres...Il annonçait à Guillaume de Nassau qu'il le rejoindrait avec douze mille arquebusiers et trois mille cavaliers: une force militaire terrifiante. Voilà la paix, qui selon lui, allait couronner le mariage du premier prince calviniste et de la sœur du roi. Pour l'amiral, cette guerre était le seul moyen d'éviter la guerre civile -c'était aussi et surtout, le meilleur moyen de s'emparer du roi".

France Charles IX
Charles IX (St Germain en Laye 1550 - Vincennes 1574).
Instable, colérique, dangereux...
 


Second fils d'Henry II et de Catherine de Médicis; il succéda à son frère François II et sa mère, après avoir exercé la régence, garda sur lui une influence maladive. Il fit d'abord une tentative de conciliation envers le parti huguenot (paix de St Germain) au cours de laquelle il laissa Coligny gouverner. Puis, il se ravisa et ordonna,  dans un climat de peur générale, les meurtres de la St Barthélémy. Ces derniers, qui ne visaient qu'à éliminer une vingtaine de chefs protestants, furent organisés à la hâte et dégénérèrent en massacres à Paris, Toulouse et Bordeaux.


Jean-Hugues Anglade. Collection Christophe L.

L'excellent acteur Jean-Hugues Anglade est Charles IX.

Gaspard-II-de-coligny.jpg

L'amiral de France Gaspard de Châtillon, Sire de Coligny.
Amiral de France.
(Châtillon sur Loing 1519 - Paris 1572).
Un chef protestant d'une ambition démesurée...

Ne pouvant plus être ni raisonné ni maîtrisé, il devait
être éliminé.



"A Paris, l'air des rues était irrespirable. La ville était surpeuplée non seulement par l'afflux inquiétant des protestants mais par de nombreux visiteurs attirés par les fêtes somptueuses du mariage. En outre, la disette qui régnait dans les campagnes environnantes avait fait refluer vers Paris d'innombrables affamés. Certains étaient hébergés comme de coutume dans les couvents, les abbayes et les églises, beaucoup d'autres croupissaient dans les rues, vivant d'aumônes et de larcins. C'était un grouillement insensé d'une population incontrôlable parmi laquelle circulaient les rumeurs les plus affolantes.
La haine était partout contre les protestants, contre la famille royale...".




Isabelle Adjani et Dominique Blanc. Collection Christophe L.

Le petit peuple est exigeant: il ne pardonne pas facilement les moeœurs dépravés des membres de la famille royale.

"La colère était entretenue par des prédicateurs populaires d'une violence et d'un fanatisme criminels, appelant au meurtre, soulevant la vindicte non seulement des masses populaires mais de la petite et moyenne bourgeoisie exaspérées et se sentant, avec raison, outragées dans leur religion, dans leur commerce, dans leurs droits de cité.
Les chroniqueurs du temps ont souvent signalé cette exaspération populaire voire populacière et les historiens ont peut-être négligé ces réactions viscérales de la foule au profit des considérations politiques et religieuses dont dissertaient les notables alors que la rue réagissait selon des impulsions irraisonnées et violentes. 
C'est dans cette fièvre que s'est développé, sans contrôle, l'instinct du meurtre pour le meurtre".


Or, dans ce bouillonnement désespéré, brillait parmi le peuple de Paris, une lueur d'espoir, la figure d'un homme providentiel: Henry duc de Guise.

Henry-Guise-49-88-balafre.jpg

Henry, troisième duc de Guise (1549-1588), sire de Châtillon dit "le Balafré".
Un grand seigneur appartenant à l'auguste Maison de Lorraine.

Beau, intelligent, redoutable au combat, chef de la Ligue catholique, amant fougueux de Marguerite de Valois.

Armoiries blason de lorraine

Armes de la Maison de Lorraine.


"...Henry de Guise était pour beaucoup de Parisiens le seul des grands qui défendait la vraie foi, qui défendait la capitale, le seul qui entraînait avec lui le peuple de Paris pour tenir tête à l'hérésie, pour se dresser contre une monarchie dépravée et aux abois, contre l'impopulaire guerre d'Espagne dont personne ne voulait, ni au Conseil du Roi, ni dans les rues de la Ville.
Transfiguré par une popularité idolâtre, Henry de Guise apparaissait dans sa beauté et son courage comme l'archange vengeur de l'injustice et de la corruption.
L'archange allait bientôt piétiner dans le sang...".


Pascal Greggory. Collection Christophe L.

"En ce mois d'août 1572, chaque jour était lourd de malheur.
Catherine voulait à tout prix expédier ce mariage et proclamer la réconciliation des calvinistes et de la famille royale catholique. Elle pourvut à ces noces avec tout le faste habituel, mais elle tremblait car elle n'ignorait pas que cette union, qu'elle était seule à vouloir, allait être célébrée dans une atmosphère empoisonnée, le 18 août à Notre-Dame.
Erreur d'avoir choisi Notre-Dame, en plein paris en effervescence. Cependant elle réussit, une fois encore, à fasciner et à neutraliser la foule par le décorum éblouissant de la cérémonie-pour la journée seulement".

France Catherine Medicis

"La reine noire" ne chercha pas à éliminer les chefs protestants pour des raisons strictement religieuses mais politiques: ils représentaient désormais un État dans l'État en menaçant l'unité du royaume.
Facteur aggravant, ils s'étaient alliés à des puissances ennemies pour arriver à leurs fins et dépecer le royaume des lys ;ils complotaient pour usurper le trône. Sur tout cela,  les rapports des ambassadeurs étrangers étaient plus informés que le roi lui-même...


Collection Christophe L.


"Ce mariage n'était même pas régulier, le pape n'avait pas envoyé les dispenses nécessaires en raison du degré de parenté rapprochée des deux conjoints: Henry était le petit-fils de Marguerite, sœoeur de François Ier, et sa femme, petite-fille de François Ier. Dispense deux fois nécessaire en raison de la religion d'Henry de Navarre, calviniste. Catherine passa outre. Elle recommanda même qu'on arrêtât à Lyon le messager du pape porteur des dispenses au cas où le saint Père eût envoyé un refus. C'est dire le cas qu'elle faisait de l'autorité pontificale. Sa politique d'apaisement passait avant tout. Bien que nombre de protestants honnissent cette union, et tout autant que les catholiques, elle la voulait comme symbole de l'union autour du roi de France et de tous les Français...".



"... Curieuse cérémonie: seule Marguerite et sa famille catholique entrèrent dans la cathédrale. Les protestants, Coligny et le nouveau marié restèrent sur le parvis pendant la bénédiction.
Le marié était donc absent de la cérémonie, il n'entendit même pas le "oui" sacramentel de son épouse. D'ailleurs, personne ne l'entendit parce que, lorsqu'on demanda à Marguerite si elle acceptait d'épouser Henry de Navarre, elle regardait si intensément son amant, le bel Henry de Guise, qu'elle ne répondit pas. Ce que voyant, son frère le roi, impatienté et brutal, lui donna un coup de poing sur la nuque. Elle baissa brusquement la tête et on se contenta de ce signe d'acceptation. Elle était dés lors reine de Navarre.
L'Histoire, plus tard, en fit simplement la reine Margot...".

in Catherine de Médicis ou la reine noire; Jean Orieux, éditions Flammarion, 1998.




 




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg