Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 16:41

LES REINES DE FRANCE AU CINÉMA

 
 
Diamond_Necklace_Marie_Antoinette.jpeg 
 



Le fameux "collier de la reine".

 
La façon dont le cinéma fabrique l'image des reines est révélateur de l'image que les sociétés modernes s'en font, selon les époques, les pays, l'idéologie qui guident obligatoirement  le cinéaste...
Les reines et en particulier les reines de France ne sont jamais portées aux nues; en revanche, elles sont le plus souvent dénudées et en cela, traitées pour la plupart davantage comme des dévergondées, des perverses polymorphes, que comme des princesses de contes de fées ou plus historiquement, comme des pions sur un échiquier politique ou plus simplement des femmes dont le destin sacré était d'assurer l'avenir de la dynastie en donnant naissance à un enfant mâle.



 France Marie Antoinette Vigée
marie-signature.jpg


La reine Marie-Antoinette (1755-1793) occupe une place privilégiée au cinéma qui s'en est emparée pour la cuisiner à toutes les sauces; sans doute à cause de sa fin tragique qui laisse un vague et mauvais goût de culpabilité dans la mémoire collective de nombreux Français.
Versailles entree
Le mariage de Louis XVI et Marie-Antoinette devait sceller la paix entre la France et l'Empire des Habsbourg; cela commença comme un conte de fée et se termina en cauchemar.



Jamais reine de France ne fut aussi calomniée: à travers elle, les révolutionnaires les plus extrémistes mais aussi certains membres de la Cour voulaient atteindre le roi; en atteignant le roi, ils affaiblissaient une des plus anciennes et des plus prestigieuses monarchies d'Europe.





Michèle Morgan (1954) fut sans doute, par son élégance naturelle, la meilleure actrice pour interpréter le rôle de cette infortunée reine.






Un chef d'oeœuvre signé Delannoy.


Kirsten Dunst. Sony Pictures Entertainment


Et Kirsten Dunst, ...dans le Marie-Antoinette de Sofia Coppola (2006): portrait rose pop d'une jeune étrangère égarée dans la Cour très guindée de Versailles.
marie antoinette fans

Kirsten Dunst. Sony Pictures Entertainment

Sofia Coppola a bien souligné le caractère insouciant, espiègle et presque "non-conformiste" de la jeune reine de France qui fera souffler sur la Cour vieillissante de Versailles une brise fraîche de sa  jeunesse et de sa beauté...

Jefferson-a-Paris-Charlotte.jpg
Charlotte de Turkheim dans le rôle d'une Marie-Antoinette à laquelle la maturité et les nuages gris qui s'amoncellent sur la France, donnent une beauté grave et altière dans "Jefferson à Paris" (1995).
Un faux air de famille entre l'actrice d'origine aristocratique et celle que les Parisiens de l'époque appelaient avec mépris "l'Autrichienne".


France-Autrichienne-affiche.jpgUn chef d'oeuvre!
l-autrichienne1.jpg

Un chef-d'œoeuvre signé Pierre Granier-Deferre: L'Autrichienne (1990) superbement interprétée par Ute Lemper qui nous restitue toute la majesté dans la douleur d'une reine prête à affronter son terrible destin...
"La veuve Capet", ainsi nommée par le Tribunal révolutionnaire, demeure, contre vents et marées "Maria Antonia von Habsburg, archiduchesse d'Autriche & de Lorraine, reine de France & de Navarre".
Même la bêtise et la méchanceté ne peuvent diminuer la noblesse d'une âme.
adieux-a-la-reine-affich
Benoît Jacquot nous montre dans Les Adieux à la Reine (20011) une reine Marie-Antoinette plus intimiste mais toujours, selon le préjugé tenace, déconnectée et futile.
Or, en 1789, Marie-Antoinette est une femme d'âge mûr, mère dévouée, qui s'est retirée, avec une poignée de personnes fidèles, dans le Hameau pour fuir les clans de la Cour qui lui sont hostiles. Par ailleurs, son intimité avec sa supposée "lectrice" est totalement
anachronique...un fantasme.


LA REINE MARGOT
CLOUET_MARGUERITE_DE_VALOIS.jpg




Jeanne Moreau dans "La reine Margot" (1954).
Le premier grand rôle pour cette actrice qui joua Marguerite de Valois (1553-1615), fille d'Henry II et de Catherine de Medicis, la première épouse d'Henry IV (1553-1610) symbole de la reine encombrante et nuisible: le bon roi Henry dut s'en débarrasser au plus vite tant elle devenait, par ses frasques, un danger pour la toute nouvelle dynastie des Bourbons...
 

France Catherine Medicis

Dans le même film, la grande Françoise Rosay joue le rôle de la reine-mère Catherine de Médicis (1519-1589), épouse du roi Henry II (1519-1559) : italienne, riche, superstitieuse, rusée, elle réussit la prouesse rare d'assurer l'avenir de la dynastie des Valois en donnant naissance à plusieurs rois de France tous aussi déséquilibrés que leur soeœur Margot, et en même temps, d'en précipiter la chute...
Mais avant, elle introduisit à la Cour de France l'art de se servir d'une fourchette...


Isabelle Adjani. Collection Christophe L.

La reine Margot de Patrice Chéreau (1995).
La Maison de Valois vue comme une mafia...

Isabelle Adjani trouva là un rôle taillé sur mesure...


Armoiries France royale
Historiquement, le rôle de la reine de France est simple: elle doit assurer la descendance du roi et l'avenir de la dynastie en donnant un héritier légitime mâle au roi.
Son rôle politique est variable selon sa personnalité et celle du roi, mais officiellement, la reine n'a aucun pouvoir  et celles qui ont essayé d'en avoir, du vivant de leur royal époux, se rendait immédiatement suspectes aux yeux des grands officiers de la Couronne et surtout du peuple. 
Le choix de la future reine implique obligatoirement un intérêt diplomatique et/ou financier : dans le cas du mariage du futur Louis XVI avec Marie-Antoinette, il s'agit de mettre fin aux longues guerres entre la Maison d'Autriche et la Maison de France et de sceller une alliance durable. Certes, le calcul s'avèrera catastrophique du fait de l'impopularité croissante de cette reine infortunée qui sera traitée de "sale Autrichienne" par la populace. En revanche, le précédent mariage entre Louis XIV et Marie-Thérèse d'Espagne fut un succés diplomatique même si cette reine de France eût à supporter en silence les nombreuses "favorites" de son royal Epoux... En général, il est préférable pour la reine de France d'être effacée, pieuse, et très fertile... Marie-Antoinette n'eut aucune de ces "vertus", ce qui participa à sa chute entraînant, en même temps, celle du Trône.
Marie_Leczsinska-Armoiries.png
Contre toute attente, l'exemple de la "bonne" reine est Marie Leszcynska, reine de France de 1728 à 1765.

Quand Louis XV à peine âgé de 15 ans, tombe une énième fois malade en février 1725, le duc de Bourbon craint pour son avenir personnel que le duc d'Orléans, fils du défunt régent et son rival ne monte sur le trône. Pour éviter qu'une telle chose se produise, il faudrait que Louis XV ait, au plus vite, une descendance. C'est pourquoi, après avoir dressé une liste des 99 princesses d'Europe à marier, on choisit Marie Leszczyńska qui est en âge d'avoir des enfants, contrairement à la jeune fiancée du roi, l'Infante-reine Marie-Anne-Victoire d'Espagne, que l'on renvoie.

 

Le roi, orphelin, et son précepteur, l'abbé de Fleury, rival du duc de Bourbon, acceptent cette alliance sans avantage avec cette princesse quasiment vieille fille qui compte déjà vingt deux ans —- soit sept de plus que son futur mari.

 

Le 2 avril, M. le Duc demande à Stanislas sa fille en mariage au nom de Louis XV.

Annonce du mariage

 

L'annonce du mariage n'est pas très bien accueillie à la Cour et à l'étranger, où l'on se récrie sur les origines de la famille Leszczyński et sur sa nationalité polonaise. Élisabeth-Charlotte, duchesse de Lorraine et de Bar, sœur du défunt régent et qui pensait asseoir sa fille aînée sur le trône des lys écrit ainsi :

 

« J'avoue que pour le Roi, dont le sang était resté le seul pur en France, il est surprenant que l'on lui fasse faire une pareille mésalliance et épouser une simple demoiselle polonaise, car (…) elle n'est pas davantage, et son père n'a été roi que vingt-quatre heures. »

 

Des rumeurs vont même jusqu'à annoncer que la future reine est laide, scrofuleuse, épileptique, ou stérile.

 

Néanmoins, le 15 août 1725, le duc d'Orléans, premier prince du sang, épouse Marie par procuration dans la cathédrale de Strasbourg, devant le cardinal de Rohan, grand aumônier de France. Pendant son repas, elle est servie par Mademoiselle de Clermont, sœur du duc de Bourbon, un membre de la famille royale. Il faut à Marie un solide bon sens et de la simplicité pour ne pas se laisser étourdir par le destin qui lui échoit.

 

 

MariaLeszczynska02.jpg

 

Marie Leszcynska, reine de France de 1725 à 1768; elle eut toutes les "vertus" d'une reine de France: elle mit au monde dix enfants, fut pieuse, discrète et supporta en silence les différentes "favorites" de son royal Époux.


 
Versailles-galerie-des-glaces-Bal-des_Ifs.jpgBal du Mardi Gras dans la Galerie des Glaces à Versailles, les 25 et 26 février 1745.


En revanche, la reine avait le devoir d'animer la Cour, le plus souvent par des bals. La reine étant  toujours issue d'un milieu princier, sait danser, jouer d'un instrument, comme Marie-Antoinette (1755-1793) qui, bien que peu intellectuellement instruite, jouait fort bien  de la harpe ou du clavecin et aussi la comédie théatrale.
Exceptionnellement, la reine devient Régente lors du décés du roi et lorsque le Dauphin n'a pas atteint sa majorité légale pour régner (12 ans). Cette période trés délicate et dangereuse, déplaît au peuple car elle est propice aux luttes intestines qui entraînent au fléau de la guerre civile suivie de peu par la guerre étrangère.
Marie-de-Medicis-Peter_Paul_Rubens_095b.jpg
Marie de Médicis par Rubens
Marie de Médicis, en italien Maria de' Medici, née le 26 avril 1575 à Florence et morte le 3 juillet 1642 à Cologne, est une reine de France de 1600 à 1610 par son mariage avec Henri IV. Devenue veuve en 1610, elle assure la Régence au nom de son fils, Louis XIII, jusqu'en 1614. Elle devient alors chef du Conseil du Roi à la suite du lit de justice du 2 octobre 1614, et ce jusqu'en 1617, date de la prise de pouvoir de son fils.

Lorsque Henri IV meurt assassiné le 14 mai 1610, Marie de Médicis assure la régence au nom de son fils, Louis XIII, âgé de seulement 9 ans et beaucoup trop jeune pour régner par lui-même. Marie commence par garder les conseillers de son époux. Par la suite, elle s'en sépare. Régente, elle est en position de faiblesse à l'égard de la noblesse du royaume et des voisins européens. En 1615, elle se rapproche de l'Espagne, rapprochement qui se concrétise par un double mariage franco-espagnol. Sa fille, Élisabeth, épouse l'infant Philippe IV d'Espagne et son fils, le roi Louis XIII, épouse Anne, infante d'Espagne.

 

La politique de la reine provoque néanmoins des mécontentements.

D'une part, les protestants s'inquiètent du rapprochement de Marie avec Sa Majesté Très Catholique, le roi d'Espagne, Philippe III. D'autre part, Marie de Médicis tente de renforcer le pouvoir monarchique à l'aide de dames d'atours comme Leonora Galigaï, sa compagne de jeux d'autrefois, et d'hommes comme Concino Concini, l'époux de celle-ci, ce qui déplaît profondément à une certaine partie de la noblesse française. Penchant pour la xénophobie, la noblesse désigne comme responsables les immigrés italiens supposés entourer Marie de Médicis et nuire au royaume de France. Ils s'enrichissent, dit-elle, à ses dépens. Profitant de la faiblesse causée par la régence, des nobles de grandes familles, avec le prince de Condé à leur tête, se révoltent contre Marie de Médicis pour obtenir eux aussi des compensations financières.

 

En application du traité de Sainte-Ménehould (15 mai 1614), la reine convoque les États Généraux à Paris. Le prince de Condé ne parvient pas à structurer son opposition au pouvoir royal. Cependant, Marie de Médicis s'engage à concrétiser l'alliance avec l'Espagne et à faire respecter les thèses du concile de Trente. Les réformes fiscales de la Paulette et de la taille restent lettre morte. Le clergé joue le rôle d'arbitre entre le Tiers État et la noblesse qui ne parvenaient pas à s'entendre. Le lieutenant civil Henri de Mesmes déclara ainsi que les ordres étaient frères et enfants d'une mère commune, la France. Un des représentants de la noblesse lui répondit qu'il se refusait à être le frère d'un enfant de cordonnier ou de savetier. Cet antagonisme profita à la Cour qui prononça bientôt leur clôture. La régence est officiellement close à la suite du lit de justice du 2 octobre 1614, mais Marie de Médicis devient alors chef du Conseil du roi de France, et dans les faits garde tout son pouvoir.

 

Une période de calme relatif suit les cérémonies du mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche le 21 novembre 1615 à Bordeaux.

 

Un an après la fin des États Généraux, une nouvelle rébellion de Condé permet son entrée au Conseil du roi par le traité de Loudun du 3 mai 1616, qui lui accorde également la somme d'un million et demi de livres et le gouvernement de la Guyenne.

 

Parallèlement, les protestants obtiennent un sursis de six ans à la remise de leurs places de sûreté au pouvoir royal.

 

Marie_de_medicis.jpg

 

Marie de Médicis en costume de Reine, aprés son sâcre à St Denis,par Pourbus (1610)

 

En 1616, les exigences de Condé deviennent tellement importantes qu'il est finalement arrêté sur ordre de Marie le 1er septembre et conduit à la Bastille. Le duc de Nevers prend la tête de la noblesse en révolte. Le 25 novembre 1616 , Richelieu est nommé secrétaire d'État pour la guerre et les Affaires étrangères.

 

C'est bien des années après, lorsque Marie de Médicis est exilée par son fils, que naît lentement la légende noire de Marie de Médicis : on parle alors de montée en puissance de ses favoris italiens, du gaspillage financier causé par l'appétit financier de la reine et de son entourage, de la maladresse et de la corruption de sa politique qui auraient dominé sous son gouvernement.

Par ailleurs, la reine et le roi son fils s'entendent mal. Se sentant humilié par la conduite de sa mère, qui monopolise le pouvoir, le 24 avril 1617, Louis XIII organise un coup d'État (appelé « un coup de majesté ») en faisant assassiner Concino Concini par le marquis de Vitry.

Prenant le pouvoir, il exile la reine-mère au château de Blois.

 


France Chateau de Blois escalier monumental

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg