Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 08:05

JOHN RABE

>SITE OFFICIEL<

 

 

Nankin (Nanjin), Chine 1937

Déjà évoqué dans le récent City of Life & Death du Chinois Chuan Lu, avant de l'être bientôt par son compatriote Zhang Yimou, les massacres de masse de Nankin, éphémère capitale chinoise, perpétrés par les Japonais en 1937, sont ici évoqués sous l'angle allemand.

Cette histoire, basée sur des faits historiques, est révélée au plus grand nombre aujourd'hui,en nous apprenant que l'on peut être un membre du parti  Nazi et avoir le sens de la justice, de la compassion et sauver la vie, au péril de la sienne, de milliers d'innocents qui, en outre, n'appartiennent pas à la race aryenne.

La tragédie est ici centrée sur la personne d'un certain John Rabe (Ulrich Tukur, toujours excellent), membre du Parti Nazi, représentant de la grande firme industrielle allemande SIEMENS en Chine, qui organisa "une zone de sécurité" permettant de soustraire des centaines de milliers de Chinois à la furie des troupes japonaises et à une mort certaine.

Aidé par un médecin américain (Steve Busceni) et une enseignante française (Anne Consigny, juste un peu lourde dans son rôle),Rabe négocia pied à pied avec les Japonais, s'occupa de nourrir et de soigner les 200 000 réfugiés(!) qui s'étaient abrités dans sa zone et tenta de contrecarrer les fréquentes incursions de la soldatesque nippone.

Plus classique dans sa facture que la version chinoise que je traiterai ultérieurement, disposant de plus de moyens, le film de Florian Gallenberger est une courageuse et émouvante évocation d'une page d'histoire dont le Japon actuel a quelques difficultés à assumer la mémoire. Bien au contraire, les Chinois refusent d'oublier l'agression japonaise et particulièrement "le viol de Nankin" en 1937. Ils refusent absolument que le nom de cette ville-martyre  soit engloutie dans les poubelles de l'Histoire.

 

 

 

 

 

 


Un peuple depuis longtemps humilié.

Le peuple chinois, jadis porteur d'une brillante civilisation  , fut,tout au long du XIXe siècle, humilié par des Occidentaux arrogants et prédateurs,qui dépecèrent l'Empire du Milieu en se taillant des Concessions et en arrachant,sous la menace,au gouvernement impérial de Pékin des Traités commerciaux inégaux. 

Le meilleur exemple est "la guerre de l'opium" infligée à la Chine par les Anglais qui voulaient contrôler sur le sol chinois, tranquillement, le commerce de cette drogue, contre la volonté des autorités impériales chinoises. Ces dernières avaient bien sûr compris l'effet délétère de la consommation d'opium par les élites chinoises.

En fait, pour les Anglais, plus les élites chinoises seraient dépendantes, plus il leur serait aisé de les soumettre et de faire main basse sur ce commerce lucratif et cet immense Empire. Autrement dit, l'opium devenait pour les Anglais, une arme de soumission des Chinois, à la fois lucrative et efficace, le tout sous  le couvert de leur conception du libre-échangisme.

Puis à partir de 1931, ce fut le tour du  Japon, dirigé par une caste de généraux,qui se lança sans vergogne et avec une audace inouïe, dans une politique impérialiste des plus agressive contre la Chine et tout le Sud-est asiatique afin de piller les ressources de ces vastes territoires.

 

 

 

 

 

 


Une puissance prédatrice

Les deux tiers du territoire chinois furent conquis, à commencer par la Mandchourie au nord,au sous-sol très riche en minerais et en charbon. Annexée, les Japonais créèrent le Manchouko, Etat fantoche,éphémère vassal du Japon avec à sa tête l'ex-Empereur de Chine Puyi devenu un pantin entre les mains des généraux nippons. Ensuite, les territoires du sud de la Chine,greniers à riz, furent occupés. Toutes ces populations furent soumises à l'esclavage et  martyrisées par les armées japonaises.C'est à cette époque que les Japonais effectuèrent des recherches pour fabriquer des armes chimiques et bactériologiques de destruction massive, en procédant sur des prisonniers Chinois et des Coréens transformés en cobayes humains,à des expériences scientifiques.

Le réveil aujourd'hui, de la puissance chinoise, que beaucoup en Occident prenaient pour une fable dans les années 70, implique aussi un éveil de la mémoire collective de la nation chinoise qui aspire aujourd'hui à retrouver sa dignité... 

 

 

Steve Buscemi et Anne Consigny. Eos Films

 

 

Eos Films

 

John Rabe, homme d'affaire allemand de Hambourg, est installé depuis une trentaine d'années à Nankin (Chine) en tant que représentant de l'importante Société industrielle SIEMENS.

Rappelé à Berlin,J.Rabe donne une importante réception avant son départ définitif. Pendant le bal, Nankin, où a séjourné le Gouvernement chinois en lutte contre l'agresseur nippon depuis 1931,est soudainement bombardée par l'aviation japonaise...  

 

 

 

 

 

 

 

"Le viol de Nankin"

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 8 décembre 1937, l'armée nippone assiège la ville chinoise de Nankin où siège le Gouvernement nationaliste chinois dirigé par le général TChang Kaï Chek qui s'est allié, forcé et contraint par l'invasion nippone, aux Communistes. Le chef nationaliste chinois a réussi à s'enfuir en abandonnant une ville bondée de réfugiés ayant fui Shanghaï bombardée et occupée depuis le mois d'août par les Japonais qui y commettent des crimes horribles .

Le 13, les Japonais pénétrent dans Nankin. Rendus furieux par les lourdes pertes qu'ils ont subies et la résistance inattendue des Chinois,effrayés par la masse des populations chinoises qu'ils conçoivent comme une menace permanente contre leur sécurité,encouragés par une hiérarchie qui ferme les yeux, ils vont se livrer, durant plusieurs semaines, à des massacres de masse d'une brutalité inimaginable: viols, tortures, assassinats de milliers de civils sans défense.

Les massacres perpétrés par les Japonais procèdent de l'application de leur fameuse politique guerrière des "3 T", avalisée par l'empereur Hiro-Hito ( Sank sakusen): "Tue tout, brûle tout, pille tout".

 "Le viol de Nankin" laissera à jamais des traumatismes dans la mémoire du peuple chinois. Un de plus, aprés ceux perpétrés par les Occidentaux depuis la fin du XIXe siècle...

 

 


    

 

 

 

 

 

 

 Chine--gateau-1890.jpg

 

  1890: dessin humouristique français caricaturant l'avidité des puissances coloniales (Grande-Bretagne, Allemagne, Russie, Japon) qui se cherchent à se partager la Chine impuissante, sous "l'arbitrage" de la IIIe République française.


 

 

La Chine et ses immenses ressources naturelles et économiques  furent convoitées par les puissances industrielles occidentales dès la première moitié du XIXe siècle. Profitant de l'affaiblissement de l'Empire chinois et de ses difficultés intérieures,les puissances occidentales et en particulier la Grande-Bretagne et la France, adoptèrent à son égard une politique cynique faite de chantages, de pillages (sac des Palais de la Cité Interdite de Pékin) de bombardements des villes qui, construites traditionnellement  en matériaux très inflamables,transformaient leurs habitants en torches vivantes, de massacres et de viols des populations civiles. 

En faisant ainsi pression sur une Cour impériale terrorisée, les puissances occidentales purent obtenir des privilèges commerciaux très avantageux. Pour les Occidentaux en pleine révolution industrielle,la Chine et ses centaines de millions d'habitants, représentaient des débouchés commerciaux très importants.

Mais ces visées mercantiles étaient en butte à un choc de civilisations et à des différences importantes de mentalités: les Empereurs et surtout l'Impératrice Xici n'étaient pas dupes et regardaient les Occidentaux avec méfiance et un certain mépris.

 

 


 Chine-Tseu-Hi-imperatrice-douairiere-photo.jpg

 

 

 

 


L'impératrice douairière Cixi (Tseu-Hi)de la dynastie Qing, d'origine mandchoue, qui règna sur une Chine moribonde, de la moitié du XIXe siècle jusqu'à sa mort en 1902. Elle s'opposa, comme elle le put, aux appétits insatiables des Occidentaux et à un empire nippon réveillé par les modernisations de l'ère Meiji.

En revanche,elle s'opposa à toutes les tentatives de modernisation de l'Empire du Milieu, ce qui précipita sa chute en 1911.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 chine-Palais-Ete.JPG

 

  Nouveau Palais d'Eté, bâti au début du XXe siècle,classé aujourd'hui au patrimoine de l'UNESCO.

 

 

 

 

 18 octobre 1860

 

Premier sac du Palais d'été.

Attaque des troupes occidentales contre Pékin et pillage des Palais impériaux.

Ces expéditions punitives contre la Chine, menées par des armées régulières occidentales, principalement britanniques et françaises,étaient suivies de massacres et de pillages afin de contraindre, par la terreur, la Cour impériale à signer des Traités commerciaux "inégaux", autrement dits uniquement profitables aux Occidentaux. 

Durant les pillages des magnifiques palais impériaux, les soldats français étaient les plus redoutables: ils détruisaient beaucoup. En revanche, les Britanniques étaient plus méthodiques: ils raflaient des chefs-d'oeuvre de l'art chinois, emballaient soigneusement et expédiaient en Angleterre. Nombre de ces chefs-d'oeuvre volés se retrouvent aujourd'hui dans des demeures de l'aristocratie britannique ou dans des musées européens.

Le gouvernement chinois actuel exige régulièrement et obtient, avec un certain succés, leurs restitutions, en exerçant leur puissance commerciale et financière à l'encontre des anciennes puissances coloniales aujourd'hui contraintes de tisser des liens commerciaux avec la nouvelle Chine...

 

 

Japon-Meiji_15ans-122--Empereur-1867.JPG

 

 

 

 


122e Empereur du Japon Meiji (1867): par une série de réformes aux forceps, il obligea les Japonais à s'adapter à la modernité; ce traumatisme permit à l'Empire nippon de devenir une puissance asiatique et d'éviter le sort piteux de l'Empire chinois.Cependant, les Occidentaux ne prévirent pas les conséquences tragiques de la modernisation du Japon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que l'Empire du Milieu s'enfonce dans un immobilisme trompeur qui lui sera fatal, l'Empire du Soleil Levant entame au pas de course des réformes draconiennes en vue de se moderniser.D'abord moderniser l'Etat en détruisant le système féodal au profit d'un Empereur sacralisé et d'un pouvoir centralisé constitué de ministres favorables aux réformes. La capitale quitte Kyoto pour s'installer plus à l'est, à Tokio. La fière nation japonaise se constitue. 

Face aux appétits des puissances occidentales en Asie, le pouvoir impérial japonais a vite compris qu'il devait moderniser l'économie en s'industrialisant et surtout, en créant rapidement une armée capable de défendre l'indépendance du Japon. Sous la houlette du jeune Empereur, une nouvelle ère s'ouvre: "l'ère Meiji".

Les dirigeants et décideurs japonais voyagent à travers l'Occident pour s'informer et apprendre. Et ils apprennent vite. De nombreux industriels, officiers, ingénieurs et autres savants, sont invités au Japon. Des contrats sont signés avec les Américains, les Anglais, les Français pour équiper et former. En quelques années seulement, le Japon devient une puissance militaire. 

 

 

 

Drapeau-Japon-Naval_Ensign_of_Japan.jpg

  Le drapeau impérial japonais représente le soleil, en l'honneur de la déesse du Soleil Anterasu, dont l'Empereur est le descendant direct, mais aussi l'ensemble du peuple japonais. A travers ce mythe solaire et religieux, se construit dans l'inconscient collectif des Japonais, le concept de race supérieure et/ou de race élue, ou encore de pureté de la race. Cette croyance, érigée en doctrine nationaliste dès la fin du XIXe siècle, sera le moteur de la volonté de domination des Japonais et la volonté de conquérir un espace vital asiatique, dans lequel tous les autres peuples autochtones sont des esclaves et/ou des sous-hommes, et/ou comme du bétail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Carte-expansion_japon_1931.jpg

 

 

 


 

Le premier conflit sino-japonais éclata en 1885, puis à nouveau en 1894-1895 au sujet de la Corée. La marine impériale japonaise, très moderne, écrasa l'archaïque marine chinoise. L'Empire nippon annexa aussitôt Taïwan et exerça sa suzeraineté sur la Corée qui, depuis plusieurs siècles était jalousement contrôlée par la Chine. Les Occidentaux découvrirent alors, médusés, que le Japon était devenu une puissance maritime avec laquelle il faudrait désormais compter.

 

 

 

France-Louis_Emile_Bertin.JPG

La marine japonaise fut créée, ex-nihilo, sur demande de l'Empereur Mutsuhito (Meiji)par un Français,le polytechnicien Louis-Emile Bertin (1840-1924, concepteur de 150 navires de guerre. C'est lui, le pionnier des navires tout en métal rivetés.

 Louis-Emile Bertin (1840-1924). L'Empereur Mutsuhito (Meiji) lui demanda de créer une puissante marine de guerre japonaise. Ainsi, les Occidentaux, en toute bonne foi, transférant des savoirs-faire et les techniques les plus modernes à l'Empire nippon, contribuèrent, d'une certaine façon, à armer leurs futurs adversaires.

 

 

 

 

 

 

 

 Carte-port_arthur-sans-noms.JPG

Déjà, à  Port-Arthur (point rouge sur la carte), lors de la guerre sino-japonaise de 1894-1895, l'armée japonaise commit des massacres de civils qui scandalisa l'opinion publique occidentale.

 

 

 

Mais c'est la guerre russo-japonaise en 1905, qui révéla aux puissances occidentales la puissance du Japon.Cette guerre fulgurante ne dura que 18 mois: la quasi totalité de la flotte impériale russe est écrasée par la flotte japonaise à Tsushima, du fait de la modernité des unités japonaises et de l'habileté stratégique de leur commandement.Nous pouvons observer sur la carte que les forces japonaises opérérèrent à partir de bases situées en Corée.

Cette guerre russo-japonaise préfigura par l'ampleur des forces engagées (2 millions d'hommes) les grands conflits mondiaux à venir. 

 

 

carte_siberie-partie-orientale-de-l-Empire-russe-et-sa-prox.JPG

 

 

 

 

1905: Le petit Japon fait barrage à l'expansion de l'immense Empire russe.

 

 

Dès lors, à partir des années 20-30,comme l'Italie fasciste en 1922 et l'Allemagne hitlérienne en 1933, le Japon, dirigé par une caste militaire, se montre de plus en plus agressif et revendique la suprématie en Asie, un espace vital, un Empire colonial. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Face à l'expansion agressive du Japon, les démocraties occidentales restent impuissantes.Tout juste se succèdent quelques protestations et beaux discours au sein de la Société des Nations(SDN),auxquels le gouvernement japonais répond poliment qu'il n'a pas de leçons à recevoir de la part de pays qui se sont taillés, il n'y a pas si longtemps, d'immenses empires coloniaux par la force et la brutalité.

 

 

 


 

 

 

 

 

Les plus inquiets sont les Etats-Unis.La guerre russo-japonaise de 1904-1905 a fait surgir le Japon sur la scène géostratégique de l'Asie qui devient donc la première puissance maritime de la zone pacifique.

Le pays connaît pourtant de graves problèmes consécutifs à sa modernisation fulgurante.En cinquante ans la population est passée de 30 à 50 millions d'habitants.Cette explosion démographique engendre chez les dirigeants japonais l'idée d'une expansion devenue belliqueuse à partir de 1931...

En 1914, le Japon s'était joint aux alliés dans l'intention de tirer avantage de la guerre mondiale sans avoir à en souffrir. Aux Traités de 1919, il obtient la cession des colonies allemandes du Pacifique: îles Carolines, Mariannes et Marshall; en revanche, son intervention en Sibérie à la faveur de la guerre civile russe fut sans lendemain. Auparavant, le 21 janvier 1915, il avait présenté à la Chine ses " Vingt et une demandes", un vrai programme de protectorat. Mais la Conférence de Washington (1920-21) a contraint le Japon à en rabattre sur ses prétentions.Reculade qui fut très mal reçue par les puissants milieux nationalistes.

 

 

 Japon-Hirohito1932-il-a-31a-en-uniforme-de-Commandant-du-Qu.jpg

 

 

L'Empereur Hirohito en 1932 est considéré par son peuple comme un demi-dieu.

 

 

Le jeune Empereur Hirohito, qui assurait la régence depuis 1921, a pris le titre impérial en 1926. Au cours des années suivantes, tandis que l'économie se développe à grande vitesse, deux forces vont peser sur la géopolitique japonaise: les clans financiers (zaïbatsu)très actifs en Corée et la jeune génération des officiers qui s'insurgent et piaffent d'impatience contre l'ancienne génération des militaires de 1905.

Suivant le courant des idéologies anti-libérales de l'Entre-deux-guerres, les jeunes officiers sont hostiles au parlementarisme comme au capitalisme.Ils se font les champions de la "Voie de l'Etat impérial",idéologie autoritaire de rassemblement national autour de la personne sacralisée de l'Empereur. Leur activisme trouve une justification dans la fragilité de l'économie.Travaillant surtout pour les exportations, celle-ci est à la merci d'éventuelles fermetures de marchés extérieurs. En conséquence, les conquêtes militaires semblent seules capables de garantir ses débouchés et d'assurer ses ressources vitales en matières premières.

Pour imposer leur point de vue, les clans des jeunes officiers ont recours au terrorisme. Plusieurs personnalités, notamment les anciens Premiers ministres Inukaï et Saïto, sont assassinées entre 1932 et 1936. Les conjurés reçoivent le soutien de l'armée de Mandchourie où la pénétration japonaise s'est poursuivie de façon accélérée. A la suite de "l'incident de Moukden" (sept.1931), provoqué par les Japonais, ceux-ci ont occupé le pays, devenu en 1932 le Mandchoukouo, un État fantoche, soumis à une colonisation militaire brutale dans un esprit anti-capitaliste. Le même esprit tend à se répandre  au Japon même, sous l'influence des jeunes militaires. En dépit de difficultés de coordination entre les divers secteurs de l'économie, celle-ci s'oriente inexorablement vers la guerre... 

 

 

 

 

 

 

 Chine-puyi.jpg

 

 

 

 

 

Puyi eut un destin tragi-comique: dernier empereur de Chine puis placé par les Japonais à la tête d'un État fantoche et éphémère le "Manchoukouo". Capturé par les Soviétiques en 1944,interné dans un camp de "rééducation" maoïste, libéré pour bonne conduite,il termina enfin ses jours paisiblement à Pékin en cultivant des rosiers.

 

A la suite d'une série d'opérations menées depuis la Mandchourie, le Japon entre en conflit ouvert avec la Chine en juillet 1937.  L'armée nippone occupe Pékin, Nankin et les régions côtières. Cette action provoque de façon irréparable l'hostilité des États-Unis.

Le Japon avait quitté la Société des Nations (ancêtre de l'ONU) en mars 1933 et dénoncé en 1934 les Accords de Washington (1922) qui limitaient ses armements et sa puissance navale. Il s'est ensuite rapproché du IIIème Reich, signant avec l'Allemagne le Pacte Antikomintern en novembre 1936. Il ménage cependant l'URSS, ses visées s'orientant vers le Sud-est asiatique où se trouvent les matières premières dont son industrie de guerre à grand besoin; en particulier le caoutchouc de l'Indochine française et le pétrole des Indes néerlandaises.

 

 

Carte-expansion-Japon.jpg

 

 

L'expansion du Japon par la guerre est stupéfiante et rendue possible par l'atermoiement des démocraties et l'isolationisme des Etats-Unis d'Amérique.

 

 

Quelques rares photos de la répression nippone à Nankin; mais ces scènes se sont produites dans tous les territoires occupés par les Japonais:

 

Chine-Nankin-janvier1937.jpg Après plusieurs jours d'âpres combats, les troupes impériales japonaises, ayant contré une résistance inattendue, entrent dans Nankin: la répression contre la population civile qui n'a pu fuir sera terrifiante.

 

Chine-entree_triomphale_japs_nankin-general-en-chef-matsu.JPGChine-Nankin13-dec.37.jpgchine-nanjing-massacre.jpg Un carnage à l'image des rites sacrificiels des temps antiques où les peuples vaincus, jugés faibles, étaient systématiquement éliminés par leurs vainqueurs qui conservaient quelques individus en esclavage...China-Nanjing-Massacre-3.jpg La tuerie des femmes et des enfants prouve la volonté du vainqueur de tuer le futur de leurs ennemis.

 

 

 

China-Nanjing-Massacre-4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  chinois attaches cobayes humains pour des expériences de s Ces prisonniers chinois, ne le savent pas encore: ils serviront de cobayes aux "scientifiques" japonais.

 

 

 

 

Chine-Concours_decapitation1937-Revue-Nichi-Nichi-Shimbun-S.JPG Couverture de la revue japonaise Nishi-Nishi Shimbun 1937: concours de décapitation à Nankin. Le sous-lieutenant Mukaï bat son homologue Noda 106 contre 105: l'honneur est sauf.

 

 

 

Japon-hiro_hito_1938-a-37a.jpg

 

1938: L'empereur Hiro-Hito, considéré comme un demi-dieu par son peuple, chef des Armées, passant en revue les troupes de retour de Nankin.

Pouvait-il ignorer les exactions perpétrées par son armée? L'histoire officielle l'affirme et tout les japonais feignent de le croire. Dans tous les cas, en 1945, il fut considéré par les Américains, bien que désacralisé par la nouvelle Constitution, comme "inviolable". Il paraissait comme le plus sûr garant de l'unité et la cohésion de la société japonaise et aussi, comme une "marionnette" au service des Etats-Unis.

 

 

 

 

 

 

Japon-Macarthur_hirohito.jpg 1946:L'Empereur Hiro-Hito et le général Mc Arthur qui fut le concepteur du nouveau Japon. L'Empire nippon deviendra un Etat strictement marchand sous le contrôle des Etats-Unis; pour combien de temps?


 

 

Japon-prince_yasuhiko-ordonna-le-massacre-Nankin.JPG

 

Le prince Yasuhiko : membre de la famille impériale; c'est lui qui ordonna le massacre de Nankin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Japon-hiro_hito_Ford.jpg

 

 

 

 

 

Japon-hiro_hito_nixon.jpg

 

 

 

Japon-hiro_hito_reagan.jpg Ford, Nixon, Reagan: le vieil Empereur du Japon recevra les marques nombreuses d'amitié des présidents américains, preuves tangibles de l'importance de la fidélité nippone aux Etats-Unis.

Hiro-Hito mouurra tranquillement dans son lit; les Chinois continuent aujourd'hui de maudire sa mémoire et garde une sourde rancune aux Américains et aux Japonais...

 

 

 


Repost 0
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 11:32
LE DERNIER MAITRE DE L'AIR

-site officiel-


Paramount Pictures France

Les quatre éléments vitaux, l'Eau, l'Air, la Terre et le Feu, doivent coexister en harmonie... sinon, c'est le chaos.


Dev Patel. Paramount Pictures France


Il y a très longtemps, en des temps immémoriaux... Le souverain de la nation du Feu et son fils, sous l'emprise de leur soif de puissance, entreprirent de conquérir et dominer les Nations pacifiques de l'Air, de la Terre et de l'Eau.

Un combat titanesque est dès lors engagé contre la nation du Feu afin de restaurer l'harmonie qui régnait...
C'est un enfant qui le mènera: le dernier Maître de l'Air.


Noah Ringer. Paramount Pictures France

Aang est l'Avatar, le dernier maître de l'Air qui soit capable de combattre et vaincre le roi de la nation du Feu; lui seul peut commander les quatre Éléments.
Mais sa formation n'est pas terminée et le monastère où il était élève a été détruit. Tous les moines qui y vivaient ont été massacrés par l'armée du Feu qui étend inexorablement sa puissance.
Déjà, les peuples de la nation de la terre sont vaincus et soumis .
Désormais, ne pouvant fuir son destin, Aang est seul et traqué...

Paramount Pictures France

Heureusement, Aang rencontrera des amis fidèles et déterminés: Sokka et Katara, de la nation de l'Eau; ils sont limpides de pureté, de grâce et de courage.
 



M. Night Shyamalan nous entraîne dans une épopée légendaire à vous couper le souffle sur un fond de Sagesse orientale...


Dev Patel. Paramount Pictures France

Le prince héritier de la nation du Feu: rongé par la colère, la haine et la vanité...

Jackson Rathbone. Paramount Pictures France

Pureté, force,courage, fidélité: les qualités d'un héros prêt à se battre jusqu'au bout aux côtés du Dernier Maître de l'Air.
L'Air est comme Dieu: il est invisible et pourtant il est partout et son souffle donne la Vie...
Mais gare aux hommes qui veulent être comme Dieu!

 

Repost 0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 04:56
SEPT ANS AU TIBET
d'après le livre autobiographique "Sept ans d'aventures au Tibet 1944-1951".

Sept-ans-au-Tibet.jpgBrad Pitt with hat
De 1939 à 1951; Heinrich Harrer (Brad Pitt), le meilleur alpiniste de son temps, premier vainqueur de la face nord de l'Eiger, quitte sa fiancée enceinte et l'Autriche, pour participer à l'escalade du Nanga-Parbat, en Indes, un sommet inviolé dans l'Himalaya. Cette conquête doit servir, par la même occasion, de propagande nazie, afin de prouver la force de la volonté et de "la supériorité germanique".




Mais la guerre éclate en Europe... Après l'invasion de la Pologne le 1er septembre 1939 par les troupes du IIIe Reich, la France et l'Angleterre déclarent la guerre à l'Allemagne.


Brad-Pitt9505_sept_ans_au_tibet____brad_blond.jpg
Le super champion devra gravir les sommets de son orgueil pour descendre au fond de sa misère intérieure...
Sept-ans-au-tibet-Brad-laying-down-the-grass.jpg
Harrer et ses compagnons sont rattrapés par ces tragiques évènements. Ils sont faits prisonniers par les troupes anglaises puis internés dans un camp aux Indes.
En 1944, il réussit à s'évader avec un de ses compagnons, Peter Aufschneiter (David Thewlis) et parviennent à pénétrer dans Lhassa, la capitale du Tibet où réside le jeune Dalaï-Lama ("Océan de Sagesse").
Harrer, le sportif sûr de lui, le champion de l'alpinisme,  rencontre et se lie d'amitié avec "l'enfant-bouddha", Tenzin Gyatso, quatorzième réincarnation du Bouddha de la Compassion, qui a 11 ans et demande au jeune alpiniste de lui faire connaître les coutumes occidentales .
Cette rencontre va transformer Heinrich qui devra alors apprendre à conquérir d'autres cimes autrement plus difficiles à gravir: celles qui sont en lui...





Chine-Mao_dalai_lama.jpgRencontre incertaine entre le Dalaï Lama et le nouvel homme fort de la Chine communiste, le tyran Mao Tsé Toung en 1950 à Pékin. Derrière les sourires de façade, le sort du Tibet est scellé...

Cependant, l'arrivée au pouvoir des communistes à Pékin en 1949, mettent en péril l'indépendance du Tibet et la vie du quatorzième Dalaï-Lama qui, après l'invasion en 1950, doit fuir se réfugier aux Indes en 1951, tandis que la violence des troupes de Mao s'abat sur le Tibet.

Il faudra sept ans au Tibet pour que le champion Heinrich Harrer comprenne que la paix avec soi est le commencement de toute sagesse...





 

Hitler-et-alpinistes.jpg




Adulé par les Autrichiens et les Allemands, Heinrich Harrer est  un alpiniste de haut vol: plus dure sera la chute...



  Heinrich Harrer était Autrichien. Probablement un bon sportif, endurant. Il a participé aux Jeux Olympiques de Munich en 1936. On ne sait pas quand il a adhéré au parti nazi, mais certainement avant l’Anschluss, et il semble avoir été compromis dans l’assassinat du Chancelier Dolffus en 1934.Il deviendra après l’Eiger membre de la SS. Harrer n’était pas un alpiniste de pointe avant l’Eiger, comme Heckmair, Vorg, et Kasparek. Cependant sa force lui permettra de porter un sac lourd et de dépitonner. Son escalade de l’Eiger lui permettra aussi, en dehors de serrer la main d’Hitler, de partir en expédition en Inde, d’être fait prisonnier par les britanniques, de s’évader, de parvenir au Tibet, de devenir l’ami du Dalai Lama….Et de revenir sept ans après, « plein d’usage et de bonté », terminer sa vie dans l’Allemagne vidée de ses nazis.

 

Remarquons que ni Heckmair, ni Harrer, pourtant attaqués, n’ont admis s’être trompés. Ce qui aurait été la marque d’hommes responsables et forts. Peut-être ont-ils simplement eu le malheur d’être nés dans le Maëlström de l’effervescence nazie et pour assouvir leurs passions, ils ont du faire un compromis que certains se permettent de juger aujourd’hui. Ce n’est peut-être pas parce qu’ils ont adhéré au parti qu’ils en partageaient la doctrine , les montagnes étant, sans doute, bien plus intéressantes. A la fin de la seconde guerre, tout le monde était résistant en France, le peuple Allemand qui acclamait Hitler lui crachait dessus et ceux qui soutenaient Staline et ses purges l’ont décrié à sa mort. C’est humain, c’est l’instinct de survie, et personne n’est parfait.

 

 

carte_asie-tibet-et-ses-voisins.gif


Prisonnier des Anglais, Heinrich parvient à s'évader et à trouver refuge au Tibet, après de longues semaines d'errance. Il fait connaissance avec un peuple rude mais accueillant. L'humiliation est parfois la voie de la purification...


Himalaya-Nepal.jpgHimalaya, Népal.
Sans en prendre conscience tout de suite, Heinrich va voir sa vie bouleversée; une transformation intérieure commence...

sept_ans_au_tibet-meeting-dalai-bandeau.jpg


Heinrich est convoqué par le jeune Tenzin Gyatso: il y a des rencontres qui changent le cours de toute une vie...


"Que tous les voyageurs trouvent le bonheur quelle que soit leur route.

Puissent-ils sans efforts accomplir la tâche qui leur est destinée? Et, une fois revenus sains et saufs sur la rive, puissent-ils dans la joie être réunis avec leurs proches".
 
Tibet-paysage.jpg
Tibet-montagnes-et-temples.jpg
Tibet-route-tibet-sichuan.jpg
TIBET-petits-drapeaux-multicolores-au-vent.jpg
Tibet-sa-saintete-le-dalai-lama.jpg
Repost 0
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 05:38

 

KUNDUN
"Présence"




"C'est dans son coeur qu'il faut construire la paix".


De 1937 à 1959 au Tibet.
1937: un jeune garçon d'origine modeste est reconnu comme la quatorzième réincarnation du Bouddha de la Compassion et devient Dalaï-Lama ( Tenzin Gyasto), chef spirituel et politique du Tibet.
Vingt deux ans plus tard, l'armée communiste chinoise de Mao, malgré des discours mensongers de paix dont les communistes sont les spécialistes, envahit finalement le Tibet, prétextant qu'il appartient à la Chine depuis son annexion par les Qing en 1710.
Pékin impose le communisme avec une brutalité inouïe, sous le regard médusé et un lâche soulagement des puissances occidentales qui se limitent à de vagues protestations.
Tentant de résister, mais opposé à toute violence, le Dalaï-Lama dont la vie est en danger est contraint à l'exil aux Indes où il demeure à ce jour ...



"Il importe peu qu'un être soit croyant ou non, il est beaucoup plus important qu'il soit bon".

4 Oscars: direction artistique, photographie (R. Deakins), costumes, musique (Philipp Glass).
Ecrit par Melissa Mathisson et réalisé par Martin Scorsese (interdits au Tibet par les autorités de Pékin) le film a été tourné principalement au Maroc.
Dante Ferreti (décorateur) a su recréer les somptueux bâtiments des temples de Lhassa mais aussi le froid palais de Mao à Pékin.
Par ce contraste architectural, le spectateur peut mieux percevoir l'antagonisme entre une civilisation dont les fondements sont mystiques et spirituels, et une idéologie matérialiste pour qui, en dépit des apparences, l'homme n'est rien.



Martin Scorsese, pourtant spécialiste de la violence au cinéma, a mis en scène cette épopée avec un réel souci d'authenticité et a soigné son aspect visuel, qu'il s'agisse des décors ou des costumes, ce qui insuffle une noblesse d'âme aux Tibétains et à leur religion/philosophie...
Au fil des séquences, le récit gagne en intensité et en poésie.

La sérénité plane sur ce film méditatif , due aux effets de fondu qui semblent vous prendre par la main. La caméra se promène lentement, s'approche calmement des acteurs, souvent des enfants, le montage est souple jusqu'aux scènes de l'invasion du Tibet...





Le sourire d'un enfant est en harmonie avec l'amour qui imprègne l'univers.

Le spectateur néophyte, peut découvrir toute la sagesse de ce peuple, perché sur des montagnes, ayant choisi une voie de la Sagesse qui passe par la porte étroite de l'harmonie avec les forces naturelles, la mystérieuse puissance de la non-violence, de la compassion envers tout ce qui vit, depuis sa conception; le respect de toutes vies, du moindre ver de terre...



Tibet montagnes et temples

 Le pays où même les pierres vivent...

Le pays dont le prince-philosophe est un enfant est à la fois puissant et d'une grande fragilité: le yin et le yang sont inséparables.


Tibet route tibet sichuan


Avant  de savoir conjuguer le verbe AVOIR, il faut savoir conjuguer le verbe Être...


TIBET petits drapeaux multicolores au vent

Être ou ne pas être?

Grandir, tout en conservant un regard d'enfant, sans puérilité, avec compassion pour tout ce qui vit...






Le Dalaï-Lama est un chef spirituel et temporel : de réincarnation en réincarnation, il reçoit la mission de célébrer, incarner et maintenir une culture, une civilisation de la paix, un héritage...




Tibet paysage


L'air, l'eau, la terre et le feu se combattent, se marient mais sont en perpétuelle harmonie ...


carte asie tibet et ses voisins

Le monde autour du Tibet n'est pas statique, il est toujours en mouvement et lorsque la tempête approche, il faut prendre de graves décisions sans céder à la haine et à la peur...
Entièrement interprété par des Tibétains (mais en version anglaise), le film a bénéficié de l'aide et des conseils du véritable Dalaï-Lama; Scorsese l'a rencontré plusieurs fois et cette rencontre l'a bouleversé...


Tibet sa-saintete-le-dalai-lama

Sa Sainteté le quatorzième Dalaï Lama
"Océan de Sagesse"

"On ne peut être aimant et compatissant sans contenir ses désirs et ses intérêts immédiats".



 





Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 20:33
Aprés les Français en 54, les Américains, ces "tigres de papier", sont vaincus:
30 AVRIL 1975: Chute de Saïgon...La dictature communiste va s'étendre sur toute l'Indochine...


USA 1975 Chute Saigon
USA-fall_of_saigon-1-.jpg
Évacuation dans la panique de civils par le toit de l'ambassade US.
Abandonnée par les Occidentaux, la République du Sud Vietnam, une des dernières démocraties du sud-est asiatique, s'écroule lamentablement dans un chaos apocalyptique.


Une page d'Histoire est tournée... Un nouveau Vietnam va naître . Un nouveau Cambodge... De nouvelles souffrances; de nouveaux espoirs...
Ces pays et ces peuples de l'Indochine, perle de l'Empire colonial français, forcent l'admiration et ont suscité de nombreuses oeuvres cinématographiques, plus ou moins connues, plus ou moins réussies, et plus ou moins historiquement justes.
Mais le plus souvent, excepté Pierre Schoendoerfer (ancien reporter sur le terrain, là où la réalité vous colle à la peau), les réalisateurs sont tombés dans l'esprit partisan le plus caricatural: le "blanc" est souvent odieux et/ou pitoyable...Dommage, car la réalité est bien sûr plus complexe.


Réalisateurs français




Indochine (1991) de Régis Warnier.
Tous les ingrédients requis pour que le succès soit au bout de cette grosse entreprise: Catherine Deneuve en femme colon énergique; Jean Yanne en flic cynique et sentimental qui se bat à lui seul "contre toute l'Asie"; un bel officier français amoureux d'une Vietnamienne princesse et révolutionnaire; une grande plantation; l'Hôtel Continental de Saïgon; la baie d'Along; le bal de de Poulo Condor; le lac Léman pour les négociations de Genève en 1954, où l'on retrouve la princesse rescapée dudit bagne dans la délégation communiste...
L'actrice Linh Dan Pham, jeune fille française d'origine vietnamienne, a découvert son pays natal en y tournant le film.




 Carte-Empire-colonial-francais-entre-les-2-guerres.jpg
Indochine-carte-Vichy.jpg


Carte de l'Indochine: Tonkin au nord, Annam au centre, avec Hué, la capitale impériale, et la riche Cochinchine au sud avec le delta du Mékong; les trois Ky réunis forment le Vietnam.
Cochinchine, été 1938: Monsieur Balsan est propriétaire d'une plantation (les Hautes Terres) qu'il gère avec une intelligence du coeur qui lui attire le respect et l'affection de son entourage mais surtout  certaines inimitiés...
Quelqu'un cherche même à l'assassiner.

Empire-Tigre-street.jpg
Empire-Tigre-Giraudeau.jpg
 
 


Mené comme un film policier, cette oeuvre nous fait sentir les liens affectifs qui pouvaient se lier entre certains colons et les autochtones sans toutefois sombrer dans la naïveté la plus niaise et parallèlement, la détermination des militants communistes pour faire accéder leur pays à l'indépendance.





L'Amant de J.Jacques Annaud (1991)


Libre adaptation du roman de Marguerite Duras,dont certains passages sont récités par la voix de Jeanne Moreau.
L'histoire d'une jeune Française qui échappe à la déchéance de sa famille de colons ruinés, grâce à sa liaison avec un Chinois riche et raffiné.
         Sensualité tropicale assurée...




Diaphana Films

Un barrage contre le Pacifique (2009) de Rithy Panh (d'après un roman de Marguerite Duras): dans l'Indochine des années 30, une femme, Madame Dufresne, se bat contre vents & marées pour construire un barrage susceptible de protéger des rizicultures.
Dans ce rôle, Isabelle Huppert brûle d'un feu intérieur qui rend le personnage extrêmement émouvant, sans oublier le talentueux Gaspard Uliel dans le rôle de son fils Joseph.

Gaspard Ulliel. Diaphana Films

Joseph (Gaspard Uliel) trompe son ennui comme il peut...




Le climat de l'Indochine est chaud, humide et pénible pour les petits Français ;
France-Gaspard.jpg

et l'on y attrape une maladie de la langueur et de l'ennui qui s'appelle aussi "le mal jaune"...


Dien affiche

Diên Biên Phù (1992)
Tournée au Vietnam, moins de quarante années après la cuisante défaite française, la reconstitution en couleurs d'une bataille mythique; la musique de Georges Delerue au milieu du fracas des explosions, est poignante.
Indochine-relief.jpg

C'est à Dièn Bièn Phù, prés de la frontière du Laos, que le destin de l'Indochine française fut scellé...
(Voir mon article sur Pierre Schoendoerfer)

Carte-dien-bien-phu.jpg
Dien Bien Phu retour prisonnier

Ciné Classic

L'excellent Jacques Perrin est le sous-lieutenant Torrens.
317

 

 


La 317e Section de P.Schoendoerfer(1964)
Nord Laos, 1954; commandés par le jeune "sous-lieutenant Torrens",trois Français et des soldats laotiens, tentent désespérément d'échapper au Vietminh, vainqueur à Diên Biên Phù, au cours d'une longue marche.
L'horreur de la guerre est présentée sobrement, sans mépris pour l'adversaire.
Le sous-lieutenant commence sa mission impeccablement ganté(même pour fumer ses cigarettes). Il la finit avec une balle dans le ventre, demandant à ses hommes de ne plus s'encombrer de lui, de le laisser avec une grenade à portée de main pour se faire exploser si les fauves viennent la nuit...
"...C'est dégueulasse..." dit-il à "l'adjudant Willsdorf" (Bruno Cremer), sans qu'on sache s'il parle de sa propre situation ou de la guerre en général.
Ce fut la révélation de Schoendoerfer, admirablement secondé par son chef opérateur, Raoul Coutard, autre ancien combattant de l'Indo.
Sorti en même temps que le roman éponyme de l'écrivain cinéaste,le film fut tourné au Cambodge avec l'autorisation du roi Sihanouk.




Le Crabe-Tambour (1977)

France Crabe


Toujours d 'après un roman de Schoendoerfer, l'ultime adieu d'un ancien officier de marine (Jean Rochefort) à son ex-subordonné (J.Perrin), en présence d'un médecin militaire (Claude Rich) sur fond de souvenirs d'Indochine. L'action se situe en avril 1975, juste avant la chute de Phnom Penh et de Saïgon, avec écho de ces évènements à la radio, pendant une campagne de pêche dans le Grand Nord...La mer est tempétueuse, mais ce sont l'Indochine et l'Algérie qui hantent la mémoire des derniers soldats de l'Empire colonial.
L'honneur, l'amitié virile,le panache, le stoïcisme de ceux qui ont beaucoup vécu, la conscience d'appartenir à une espèce en voie de disparition, toujours mis en image par Coutard.


Vision Distribution

Là-haut (2004)


Sorti sur les écrans en plein cinquantième anniversaire de Dién Bién Phù, ce film reprend, avec les mêmes acteurs, les grands thèmes des oeuvres précédentes. Pourquoi, en 1978, un cinéaste qui rappelle curieusement Schoendoerfer lui-même, a-t-il disparu pendant un tournage en Thaïlande?
Quels liens avait-il avec le général vietnamien que les services secrets français ont voulu faire évader d'un camp de rééducation communiste avec l'aide de partisans montagnards?
Les anciens baroudeurs, les grands reporters: toute la mythologie "asiate" est au rendez-vous (avec des moyens réduits).
Le film est inspiré d'un roman éponyme; mais le journaliste vétéran de l'Agence France Presse, plein de secrets, y a été remplacé par une plume du Figaro.


2_freres_1.jpg


Deux Frères (2004)

Cambodge, les années 20: Treize ans après l'Amant, Jean-Jacques Annaud pose de nouveau ses caméras dans l'ex-Indochine pour conter l'histoire de deux petits tigres d'une même portée vivant dans la jungle, dans les ruines d'un temple.
Ils sont capturés.
L'un va dans un cirque où on l'abrutit.
L'autre part dans la ménagerie du roi du Cambodge où on le dresse à devenir méchant pour un combat d'animaux.
Confronté à son frère, il le reconnaît, l'épargne et s'enfuit avec lui.
Belle histoire, grand succès public porté par "la nostalgie d'Indochine", bien que le roi du Cambodge et l'administrateur français soient représentés de façon caricaturale.
Un film drôle et bouleversant.


"La colonisation du point de vue des tigres"
Le Figaro Magazine


TFM Distribution

Holy Lola (2004)
de Bertrand Tavernier


Ce titre, c'est le nom d'une petite Cambodgienne adoptée par un couple de Français moyens ( les acteurs Isabelle Carré et Jacques Gamblin) après une longue bataille contre la bureaucratie de l'actuelle Phnom Penh.
Le sujet est délicat.
Hors caméra, des diplomates occidentaux disent en avoir assez des "adoptants" impatients qui " vont faire leur marché" dans des orphelinats cambodgiens en ignorant tout des usages locaux. Il ne suffit pas de parodier les salutations à la cambodgienne en joignant les mains, comme le font nos Français pour être au diapason.
"L'adoption engendre la corruption", constate dans le film un fonctionnaire cambodgien désabusé.
Les modernes "adoptants" s'indignent de cette corruption  avec une bonne conscience de nantis qui vaut bien celle des anciens coloniaux.
La rivalité franco-américaine surgit même en ces matières. Au jeu des cadeaux qui font avancer les dossiers, les Américains semblent les plus adroits et les mieux équipés, puisque, comme le constate avec dépit un personnage du film, les orphelins les plus "intéressants" sont déjà "retenus sur catalogue" aux États-Unis.

 
IMAGES INCONNUES. LA GUERRE DU VIETNAM
de Daniel Costelle (1997 et 2005).

 
USA-vietnam-Napalm.jpg


En 1996, l'armée américaine verse aux National Archives, fonds public de documents cinématographiques à Washington, des bobines tournées en 35 et 16 mm couleur par quatre jeunes opérateurs d'Hollywood dont le service militaire consista à filmer pour l'État-major.
Différentes des actualités tournées par les journalistes, ces images, pour la plupart couvertes par le secret militaire, sont soudain accessibles au public. D. Costelle et son équipe se rendent à Washington et sélectionnent quarante heures de rushes. Puis il monte cent cinquante-six minutent de projection et rédige une bande-son pour ces séquences muettes à l'origine. Un an plus tard, ce travail, accompli avec l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), est diffusé par France 3, en trois épisodes distincts. le tout sera  repris sous forme de DVD par les éd. Montparnasse en 2005.
Plusieurs plans rappellent tellement les célèbres scènes de "fiction", notamment dans Apocalypse now, que, se dit-on, certains grands réalisateurs américains avaient sûrement eu l'occasion de les visionner, ou, au moins, en avaient entendu parler...


Réalisateurs américains
(le cinéma comme thérapie au secours de la mauvaise conscience)


Carlotta Films



The Deer Hunter de Michael Cimino
(1978)
Le départ au Vietnam de trois jeunes Américains (Blancs) dont un seul (Robert de Niro) reviendra entier.
Construit en trois périodes d'environ une heure chacune, ce long film décrit les ravages physiques (un amputé des deux jambes parmi ces trois jeunes) et psychiques de la guerre.
Sans manichéisme, il ose montrer un vietcong lançant une grenade sur des femmes et des enfants réfugiés dans une cachette pendant l'attaque d'un village. Il met aussi en scène la barbarie d'un petit cadre communiste obligeant ses prisonniers américains à jouer à "la roulette russe".
Ce film-culte a été récompensé par un oscar en 1979.

Affiche française. Zoetrope Studios

Apocalypse Now de Francis Ford Coppola

(1979)
Un très long film inspiré par un court roman: Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad (1902).
Le "Marlow" de Conrad, remontant lentement un fleuve africain, perdait la foi en la "mission" de l'Occident là-bas...
"Willard" (Martin Sheen), capitaine des Forces spéciales américaines chargé d'éliminer le "colonel Kurt" (Marlon Brando) devenu un seigneur de la guerre incontrôlable aux confins du Vietnam et du Cambodge, découvre que la "folie" qu'il est chargé de neutraliser a en fait gagné toute l'armée américaine.
Attaque de village par des hélicoptères de combat au son de La Walkyrie, partie de surf entre deux carnages: la machine de guerre américaine n'est plus au service que d'une contagieuse barbarie intérieure. le début du complexe de culpabilité des Américains, la perte de leur "innocence" impérialiste.
Détourné, Apocalypse Now, a donné leur nom à un bar de nuit à Ho Chi Minh-ville et à une boîte branchée à Hanoï!





Charlie Sheen. Collection Christophe L.

Platoon d'Oliver Stone
(1986)
Appartenant au même peloton (platoon), deux sergents américains en opération prés de la frontière cambodgienne en 1967.
L'un, "Barnès", est brutal et sans idéal. L'autre, "Elia" croit encore que les Américains sont là pour faire le "bien".
Entre les deux, "Taylor", fils de bourgeois volontaire pour le Vietnam, s'interroge et perd ses illusions.
Hollywood gagné par la mauvaise conscience...

USA gde Affiche né 4 juil


Né un 4 juillet d'Oliver Stone
(1989)

Tiré d'un témoignage éponyme publié en 1976 par Ron Kovic, né le 4 juillet 1946, engagé dans les Marines en 1964, victime en 1968 d'une blessure qui le laissa paralysé, Kovic, refusant son statut de "héros", fut l'une des figures du mouvement contre la guerre.

Marines US tatouéUSA ne-un-4-juillet-1989 TCruise hurle
USA ne-un-4-juillet-1989
Avec Tom Cruise dans le rôle de Kovic, le film montre la misère sexuelle des invalides, la façon parfois désinvolte dont ils étaient soignés dans les hôpitaux pour vétérans.
Beaucoup des trois mille Américains blessés dans la guerre du Vietnam s'y reconnurent.


Entre ciel et terre d'Oliver Stone
(1993)

"Entre le Vietnam et l'Amérique, entre le ciel et la terre, les larmes"...
Une jeune vietnamienne se trouve écartelée.
Pour raconter la guerre vue par une femme, Stone a adapté le célèbre récit de Le LY Hayslip, When heaven and Earth changed places,paru en 1989.
Il l'a simplifié fusionnant en un seul personnage les deux Américains qu'elle avait épousés successivement.






Au début du film, Le Ly (l'actrice Hiep Thi Le) est torturée à l'électricité par un soldat sudiste sous le regard impassible d'un conseiller yankee. Pourtant, c'est du côté des Américains qu'elle cherchera le salut, en travaillant sur une de leurs bases, en leur accordant épisodiquement ses faveurs, en se faisant épouser par celui qui la sortira du Vietnam. "Les Américains faisaient partie de nous-mêmes", dit-elle à propos de sa famille de villageois bouddhistes que violentent tout à la fois le Vietcong et l'armée vietnamienne "fantoche" soutenue par les États-Unis.
Les séquences les plus fortes sont celles de l'arrivée en Californie, dans une famille d'Américains boulimiques qui "veut la faire manger pour le Vietnam tout entier".
Mais le ton général est péniblement larmoyant.


Warner Bros. France

Comme dans toutes les guerres, les femmes eurent à subir les pires violences.

Collection Christophe L.

Full Metal Jacket  de Stanley Kubrick
(1987)


Quelques volontaires pour le corps des marines s'entraînent au Dakota du Sud sous les ordres d'un instructeur vociférant.
Celui-ci n'hésite pas à évoquer l'assassin de Kennedy pour montrer "ce qu'un homme décidé peut faire avec un fusil". Normal puisque le titre fait référence aux cartouches tirées par le fameux M16 de l'armée américaine.
Puis c'est le départ pour la vraie guerre.
L'humour de défense des combattants ne les préserve pas tous de la folie.
La fin du film est censée se dérouler dans Hué dévastée par les combats de 1968.
Impossible pour qui visite aujourd'hui l'ancienne capitale impériale de ne pas penser à certaines scènes...bien que le décor fût une friche industrielle de la banlieue londonienne transformée à grand renfort de palmiers d'importation.
 
Collection AlloCiné / www.collectionchristophel.fr















city_of_ghosts_wallpaper.jpg

Matt Dillon et Natascha McElhone. Capitol Films

City of Ghosts

 de Matt Dillon (2003)
cityghst.jpg
Matt Dillon, le jeune sex symbol des années 80 a muri pour devenir un talentueux réalisateur...

Matt-Dillon.jpg
Jimmy, un malfrat américain, est en exil forcé à Bangkok suite à une escroquerie à l'assurance. Apprenant que Marvin, son partenaire et mentor, a refait surface au Cambodge, il se lance à ses trousses pour récupérer sa part. Mais l'homme qu'il cherche est introuvable et Jimmy ne va pas tarder à voir la situation lui échapper.
J'ai été agréablement surprise par ce film ! L'ambiance y est très particulière alternant les paysages exotiques et une bande son typique. Le scénario est bien fait, on ne s'attend jamais vraiment à ce qui va se passer. Les dialogues ne sont pas trop abondants mais ils servent parfaitement bien le film. Enfin, on ne peut s'empecher de s'attacher à certains personnages... Dommage qu'on ait pas plus parlé de ce film à sa sortie !
Critique de Little 15 in Allociné

Réalisateurs vietnamiens 

Odeur-papaye-verte.jpg
"Le cinéma est un monde en soi, c'est un langage, une nationalité..."
Tran An Hung
Le réalisateur vietnamien Tran An Hung est le pur fruit de l'Empire colonial français: un fruit riche en goût, en délicatesse, un goût raffiné comme il est rare d'en trouver en Occident...

Le virage de l'économie de marché en 1986 posa des problèmes à l'industrie cinématographique vietnamienne, qui dut faire face à la concurrence de la vidéo et la télévision. La production chuta drastiquement à partir de 1987.

 

Pourtant, un certain nombre de réalisateurs continuait à produire des films d'Art et d'Essai, comme Trần Văn Thủy qui réalisa Hà Nội trong mắt ai? (Hanoi Through Whose Eyes?, 1983 et Chuyện tử tế (Story of Good Behavior, 1987), Trần Anh Trà avec Ngoui công giáo huyện Thống Nhất (A Catholic in Thống Nhất District, 1985), Trần Vũ avec Anh và em (Siblings, 1986), Ðặng Nhật Minh avec Cô gái trên sông (Girl on the River, 1987), Nguyển Khắc Lợi avec Tướng về hưu (The Retired General) et Ðặng Nhật Minh avec Mùa ổi (Guava Season, 2001).

 

Le film de Trần Văn Thủy Tiếng vĩ cầm ở Mỹ Lai (The Sound of Violin in Mi Lai) remporta le prix du meilleur court-métrage au 43e Asia Pacific Film Festival en 1999. Đời cát (La Vie de sable) de Nguyễn Thanh y remporta le prix du meilleur film quelques années plus tard.

 

Le film de Bùi Thạc Chuyên Cuốc xe đêm (Night Cyclo Trip) remporta le 3e prix dans la catégorie courts-métrages au Festival de Cannes en 2000. La même année, une coproduction franco-vietnamienne, La Saison des goyaves de Nhat Minh Dang atteint une diffusion internationale.

 

Les productions européennes tournées au Viêt Nam sont toutefois plus connues, comme L'Amant et Indochine, ainsi que certains films de Tran Anh Hung et Tony Bui.

 

L'Odeur de la papaye verte remporta la caméra d'or au Festival de Cannes en 1993.

 

Ba mùa (Trois saisons, 1998) de Tony Bui remporta plusieurs prix au Sundance Film Festival en 1998 et devint la première nomination vietnamienne aux Oscars en 2000 (pour le meilleur film étranger).

 

Gardien-de-buffles.jpg

 

 

Cà-Mau est une région de l’extrême sud du Vietnam où les basses terres rencontrent la mer. Là-bas, les gens vivent au rythme des saisons. Six mois par an, les terres sont inondées. L'eau, souvent considérée comme un symbole de vie, est ici également un symbole de destruction et de mort. Mais l'eau est également nécessaire à la pêche et à la culture du riz. Les buffles, animaux de trait indispensables à la culture de riz, sont pour les habitants de cette région de la plus haute valeur. De leur survie dépend la vie des hommes.

 

Dans les années 40, lors de l’occupation française en Indochine, Kim, quinze ans, doit mener les deux buffles familiaux loin des terres inondées du Sud. Il devient l’ami de Det, un autre gardien de buffles. A travers ce voyage dans un pays recouvert par l’eau, il découvrira une vie dure au milieu de bandes de brigands, parsemée de combats, de marches forcées, de viols … et au bout de ce voyage initiatique, il lui sera révélé, avec douleur, ses origines.

 

Gardien-de-buffle-2.jpg


 

 

Une autre coproduction européenne, Mùa len trâu (Gardien de buffles) de Nguyễn Võ Nghiêm Minh, a remporté plusieurs récompenses, dont une au Festival du Film de Chicago en 2004.

 

Ces dernières années, les réalisateurs vietnamiens essaient de reconquérir le grand public avec des films plus facile d'accès. L'un des plus grands succès locaux de ces dernières années est ainsi Lưới trời (Heaven's Net) de Phi Tiến Sơn, un film sur la corruption dans le procès du gangster d'Ho Chi Minh Ville, Nam Cam.

 

Encore plus gros succès, le film de 2002 de Le Hoang Gai nhay (Bar Girls), décrivait la vie nocturne d'Ho Chi Minh ville sur fond de menace du SIDA, et comportait la première scène "topless" approuvée par le gouvernement. Il inspira une suite, Lọ lem hè phố (Street Cinderella) en 2004. Dans la même lignée de films "grand public", citons Nu tuong cuop (Gangsta Girls), et quelques comédies romantiques comme Hon Truong Ba Da Hang Thit (Truong Ba's Soul in Butcher's Body) en 2006 et Khi dan ong co bau (When Men Get Pregnant) en 2004.

 

Parmi les intervenants favorisant l'introduction du Cinéma vietnamien en Occident et particulièrement en France, on peut citer l'association lyonnaise Asiexpo qui existe depuis 1995 et qui organise notamment, le Festival Cinémas et Cultures d'Asie qui se déroule annuellement et qui propose un programme éclectique autour des Cinémas asiatiques.

En outre, Asiexpo édition a édité un livre sur le cinéma vietnamien: Le cinéma vietnamien. Ce livre, en français et en anglais dispose d'un DVD d'interviews de plus de 2h en VOST anglais et français. Ce recueil d’articles croise des éclairages variés pour sortir de l’ombre ce cinéma vietnamien et en faire connaître la richesse.




Le nouveau cinéma vietnamien est en quête de sa mémoire collective et de ses racines où l'amour et les sentiments les plus profonds tiennent une place privilégiée...

Il est aussi un vecteur de la démocratisation d'un régime qui croule sous la corruption.
 



Repost 0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 17:51
LES 3 ROYAUMES

Chine 208 après J-C


"Certains combats font l'Histoire, d'autres la change à jamais..."


3royaumes_w1_1024x768.jpg


>SITE OFFICIEL<


"L'Empire mastodonte des >Han<, économiquement malade déjà depuis deux siècles, s'effondra (220) en l'espace de trois ans, coupé net en trois morceaux. On vit ainsi la Grande Plaine partagée en "royaumes", fondés à raison d'un par an, sans que l'on sache, à l'époque, jusqu'où irait le mouvement de morcellement.
En fait, il s'arrêta à trois: le Wei (220), le Shu (dit encore royaume de Shu Han ou "Petits Han", 221) et le Wu (222). Chacun correspondait à une grande région géographique. Les Cao et les Sima, dirigeants du Wei, dominaient la Chine sèche du fleuveJaune; ceux du Shu -les Liu, derniers héritiers des Han disparus- les rizières étagées du Sichuan, rouges en période sèche puis d'un vert éclatant quand le riz est en herbe; et les maîtres du Wu règnaient sur la Chine du Yangzi, ce long fleuve jamais tari, Chine des plaines roselières et des montagnes à résineux.
Ainsi, l'Etat s'effritait, cédant le pas aux aristocraties locales: un shéma bien ancien mais auquel la littérature,
elle-même porteuse d'une étonnante mémoire collective,allait donner, pendant un millénaire et plus, les couleurs d'un âge d'or de l'héroïsme.
Peu importent, aujourd'hui, les péripéties réelles ou imaginaires qui agitèrent une époque encore un peu plus troublée que les autres. Seules comptent les aventures et les personnages qui vivent toujours dans l'esprit de nos contemporains. Et, assurément, l'épisode des Trois Royaumes y a libéré des modèles et des sentiments que la littérature comme la pensée officielles tenaient jusqu'alors sous le boisseau."

Danielle Elisseef in Histoire de la Chine, Ch.VII p.62, éd.du Rocher 1997

 
Chine-du-Sud--monts-jaunes-region-tunxi.jpg
Chine du Sud: les Monts jaunes.
carte-trois-royaumes.gif
Carte situant les Trois Royaumes





En 208 après J.C, la dynastie Han est à l'agonie.
L'Empire de Chine s'est divisé en trois royaumes rivaux.
L'ambitieux Premier Ministre Cao Cao gouverne d'une main de fer à la place du jeune et faible Empereur.
Cao Cao rêve de s'installer sur le trône d'un territoire immense et unifié en conquérant le Sud, riche et prospère.
Furieux d'apprendre que les deux royaumes du Sud et de l'Est se sont alliés, il ordonne, contre l'avis de l'Empereur qui désire sauvegarder la paix, l'envoi d'une armée de 800 000 soldats et une flotte de 2000 jonques de guerre pour les écraser.
Une bataille titanesque va s'engager...
La bataille de la Falaise Rouge restera comme la plus célèbre de l'Histoire et changer le destin de la Chine pour toujours.



3-roy-1er-ministre.jpg

 
Cao Cao
( Zhang Fengyi)

L'archétype du  Premier Ministre ambitieux qui veut usurper le pouvoir.

Dévoré par ses ambitions, ses qualités de chef de guerre ne pourront s'exercer à bon escient.
Sa cruauté inspire la soumission mais pas le respect.
Il incarne le mauvais chef et l'usurpateur.
Plus il agira, plus il courra à sa perte...


3-roy-stratege.jpg
Le Stratège

Zhuge Liang
(Takeshi Kaneshiro)
Un héros, sorte de demi-dieu, encore aujourd'hui pour des centaines de millions de petits Chinois; Zughe Liang tenta contre vents et marées de sauver l'honneur des Han.


Intelligent, beau,vertueux, poète, respectueux des forces de la nature, il incarne
l'idéal chinois de l'Homme complet et excellent; au sens grec du terme: un aristocrate.

"Mesures, capacités, calculs, évaluations"


>Sun Zi<

(Auteur du plus ancien traité au monde de stratégie)

"Connaître son adversaire et se connaître soi-même permet de remporter la victoire sans l'ombre d'un doute et sans aucun risque: connaître le moment de l'attaque et les conditions du terrain c'est s'assurer une victoire absolue"


3-royaumes-general-valeureux.jpg


Zhou Yu
(Tony Leung Chu Wai)
Un héros comme John Woo aime à les creuser: dans l'ambivalence, à la fois déconnecté du réel et au cœur de l'action...

Le général valeureux; il est vertueux et fortifié par l'amour que lui porte son épouse Dame Xiao Qiao.
"Solide comme la montagne, calme comme la forêt..."




3-roy-dame.jpg

Dame Xiao Qiao
(Chiling Lin)

Loin de tous les clichés occidentaux de la femme chinoise, elle incarne l'idéal de la femme, de l'épouse, de la mère et de la patriote.
Toute l'Histoire de la Chine est illustrée par des femmes discrètes et l'heure venue, en toute liberté, héroïques...

3-roy-espionne.jpg
Chine tortue
Sun Shangxiang
(Zhao Wei)

>La belle espionne.<


Une autre héroïne: intrépide, rusée; son air ingénu s'associe à la détermination,  à une intelligence audacieuse, à l'imagination, à la ruse et au goût du risque.Elle incarne la femme chinoise qui ne veut pas être cantonnée dans son rôle de "femme docile" alors que le danger approche...

"La meilleure manière de feindre est celle qui ne prête pas à la suspicion, de sorte que les espions si parfaitement cachés soient-ils, ne savent distinguer le vrai du faux, et les esprits les plus intelligents ne peuvent établir de stratégies efficaces contre nous"

Sun zi
(Chapitre XIII de l'Art de la guerre traitant de l'espionnage.)


3-roy-roi-roturier.jpg

Sun Quan
(Chang Chen)

En dépit des apparences, de sa jeunesse et des médisances qui courent sur son compte, ce roi, issu d'un milieu modeste, incarne la sagesse, le courage malgré les lourdes responsabilités qui pèsent sur ses épaules; c'est un seigneur animé par un très haut degré de conscience.


3-roy-affiche-red_cliff.jpg


Face à la force brutale: la stratégie et la ruse sont des alliées précieuses:
si vous manquez cruellement de flèches, faites en sorte que votre ennemi vous les offre...

 





chinese-painting-of-mt-huangshan-d.jpg



Quand l'eau, le ciel et la terre s'unissent en noces d'argent...
Etranges pics des Monts jaunes de la région de Tunxi: c'est cette beauté de la Chine du sud qui a inspiré les grands lettrés et artistes chinois.


Chine-sud-montagnes-sacrees-huang-shan-521148.jpg

Forêts de pierre du sud (Huang Shang)
S'étendant sur une superficie d'un demi millions de kms 2  
 les pays karstiques de la Chine du sud ont inspirés de nombreux artistes chinois.


chine-riz-yunnan.jpg
chine-riziere-femme.jpg

chine-riziere-chine.jpg
Richesse convoitée du Sud: le riz.




Rizières de la province du Yunnan.


Chine-tortue.GIF


La Tortue

Si en occident la tortue est surtout associée avec l'idée de lenteur, dans la symbolique chinoise, la tortue symbolise la sagesse, la longévité, l'immortalité, la Terre & l'Eau.
En Chine, elle possède une symbolique très forte et importante, se faisant l'allégorie du monde.


La tortue magique et les trigrammes


Une fois sur le dos, le ventre de la tortue forme un carré inscrit dans le cercle formé par la carapace figurant ainsi la conception schématisée du monde chinois.
Le carré au centre du monde représente la Chine, les parties entre carapace et ventre, le reste du monde, les Barbares, tandis que le monde céleste s'étend au-delà
du cercle.





Elle représente la réalité ultime de l'Univers.
La tortue porte le monde.
En ce sens elle devient symbole d'immortalité .





Tortue monumentale de bronze qui ornait la plupart des Palais impériaux.



Chine-redcliffpaint.jpg

RED CLIFF


"lA FALAISE ROUGE"
(Wu Wang Zhi 1115-1234)
 



Faire de l'Histoire passe par la production d'un récit panoramique et dans ce film, le récit est substantiel, s'inspirant d'un grand classique de la littérature chinoise "L'épopée des Trois Royaumes" écrit par Luo Guan-Zhong au XIIIème siècle, dont l'action se situe à la fin de la dynastie Han.

Il retrace une bataille historique colossale opposant les 3 Royaumes : le Nord contre les Provinces de l'Est et du Sud réunifiés.

"On dit souvent de la littérature chinoise qu'elle ignore l'épopée, que le romantisme des vies données et emportées au vent de l'honneur ne s'y glissa, par effraction et tardivement, que sous l'influence des littératures occidentales, notamment française et russe. Et si cela n'était qu'une question de circonstances? Ou qu'un effet-leurre, un de plus, fruit de l'une de ces obsessions administratives dont les intellectuels occidentaux aiment tant à se gargariser?"

Danielle Elisseef in Histoire de la Chine,ch.VII,p.61 éd.du Rocher 1997
3_royaumes-tryptique.jpg
Les personnages obéissent à des psychologies simples tout en ayant une dimension archétypale et tragique: d'un côté, un impitoyable général , ayant prouvé ses compétences militaires en unifiant le nord de la Chine, qui influe le jeune empereur pour conquérir le sud du pays détenu par deux autres monarques.
De l'autre, les deux souverains qui vont allier leurs forces pour essayer de contenir cette invasion . Ce sont aussi des humanistes qui ont une haute conscience de leur majesté; celle-ci passe par le devoir qu'ils ont de protéger leur peuple et en particulier les plus vulnérables: les femmes, les enfants, les vieillards et surtout les paysans.



3-roy-3-gardes.jpg

On peut voir dans ce film époustouflant, une réflexion sur le pouvoir, sur ceux qui ont les moyens de combattre et ceux qui doivent user de ruse pour être vainqueur.
Conformément à la rupture, le film se divise en deux parties. La première pose les rapports de force en décrivant la préparation à la guerre au niveau humain et la manière dont les différents personnages nouent des alliances.
Avec la même aisance, la deuxième rend les enjeux secondaires plus complexes en déterminant l'implication du combat guerrier au sens iconique et en affirmant les forces en présence, (chaque seigneur de guerre ayant montré sa propension à gérer une bataille), tout en convergeant vers la promesse tenue depuis le départ.




3-roy-realisateur.jpg









3royaumes-tryp-2.jpg




Les mouvements de caméra de J.Woo sont reconnaissables à l'oeil nu, même s'il essaie de les rendre plus discrets.
Les travelling circulaires utilisés pour filmer des joutes verbales sont toujours au service de l'histoire et contribuent ainsi à sa fluidité.
Les combats ressemblent à des chorégraphies conjuguées avec l'action, dans d'impressionnantes empoignades à la lance, orchestrées par Corey Yuen, dont la puissance est multipliée par les chefs opérateurs Lu Yue et Zhang Li et l'utilisation du scope amplifie les paysages qui sont d'une beauté à vous couper le souffle.
La technicité des effets spéciaux est si poussée qu'elle peut rivaliser sans rougir avec la concurrence américaine.
 



3-roy-cavaliers.jpg



Dans cette oeuvre cinématographique magistrale, John Woo a construit quelques uns des plus beaux plans que l'on ait vu au cinéma ces dix dernières années avec une maîtrise de l'espace et une gestion des effets illustratifs créant un lyrisme d'une amplitude sidérante.


3-roy-fleuve.jpg


L'affrontement décisif entre les deux armées aura lieu sur le Yang Tse.




En terme de défis et de prouesses: les scènes de bataille ont été tournées avec l'armée chinoise et un nombre invraisemblable de figurants.
La reconstitution historique est d'une fidélité exemplaire; costumes, armes, architecture.
L'Empire des Han fut une civilisation brillante, très en avance sur l'occident, dont la puissance est fondée sur des millions d'hommes, la maîtrise des techniques et des métaux, de la poliorcétique (art d'assiéger), des arts martiaux et de la stratégie.








L'illustration respecte le roman sans le dénaturer, en rappelant la vitalité du cinéma de Hong Kong et en révélant la sérénité de John Woo qui n'a plus besoin de jouer sur les rythmes de vitesse de caméra et des techniques fulgurantes pour en mettre plein la vue ( V. "Heroic bloodshed).
Il a beaucoup appris mais aussi beaucoup perdu avec son expérience hollywoodienne; mais ce qu'il perd un peu en style,il le gagne en profondeur.

 


De la même façon qu'il part du vaste vers l'intime, le réalisateur utilise le minuscule pour traduire l'immense.
Il suffit par exemple d'un duel à la guzheng (cithare chinoise) pour suggérer avec génie comment la musique peut remplacer les mots.

La bande son exalte les sentiments de grandeur, de démesure et de mélancolie et les morceaux à la flûte traversière possèdent une incroyable intensité lyrique.



3-roy-CAo-feu.jpg


L'ambitieux et cruel Cao Cao (Zhang Fengyi) sera finalement vaincu, il bénéficiera néanmoins de la clémence de ceux qu'il voulait abattre.

"Repartez d'où vous venez et ne revenez plus chez nous!"

Dans le scénario,  on reconnait le style de John Woo qui exalte des valeurs célébrées dans ses précédents longs métrages: l'amitié et l'honneur, avec les risques qui les accompagnent.
Il fonctionne toujours au premier degré, sans cynisme ni ambiguïté (contrairement aux Français), en instaurant un esprit chevaleresque à l'ancienne.



3-roy-the.jpg


Les terres du Sud ont été sauvées grâce aussi au courage d'une belle dame et à une tasse de thé...


3-roy-actrice.jpg


La très belle actrice chinoise Chiling Lin incarne toute la noblesse de la Chine ancienne.



Les qualités de ce que j'appellerai un chef d'oeuvre du genre, ne manquent pas.
Bien que condensé, le spectacle offre tout ce que l'on pouvait encore attendre de John Woo avec sa maestria coutumière pour organiser des combats dantesques sans tomber dans l'illisibilité. Sans doute parce que l'action n'est jamais gratuite, toujours motivée par des enjeux, et quà ce niveau-là, il faut louer la virtuosité du montage. Malgré la profusion de situations et de révélations, le spectateur n'est jamais perdu. Voila pourquoi, en dépit de sa dimension industrielle et des défaillances inhérentes aux projets pharaoniques, Les 3 Royaumes possède la griffe d'un auteur, intègre et serein, enfin retrouvé...
Il faut savourer cette renaissance de J.Woo dans une salle de cinéma, et pas ailleurs.




Japon takeshi-kaneshiro



Le très talentueux acteur japonais né à Taïwan  Takeshi Kaneshiro qui joue le rôle du stratège Zhuge Liang.

Le climat du sud de la Chine est chaud et très humide...
 



Repost 0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 08:32
SOIE
(SILK)


Affiche américaine. Fandango

"Come back or I shall die..."

1860; en France et au Japon.

Une épidémie ravage les élevages européens de vers à soie. Même les œoeufs de provenance aussi lointaine que l'Inde et l'Afrique sont infectés et le commerce entier de la soie qui fait vivre des millions de personnes en Europe risque d'être condamné avec ses conséquences sociales, économiques et politiques ...
 
Hervé Joncour, un jeune officier marié à une femme dévouée, Hélène, est chargé d'une mission des plus périlleuses mais vitale par les éleveurs de Lavilledieu (Ardèche) : se rendre en secret dans l'Empire du Japon, qui produit jalousement une des plus belles soies au monde pour y acheter des œoeufs sains.
Dans cette île lointaine, la production de la soie est une activité protégée directement par le Palais impérial et  toute forme d'espionnage est passible de mort...


Moineau---papillon.JPG

Aux maladies déjà connues du ver à soie, s'ajoute en 1845, une maladie nouvelle en Europe, la pébrine, causée par une microsporidie (" Nosema bombycis ").
C'est l'affolement car la science est démunie contre cette épidémie qui prend une ampleur telle en 1865, que le chimiste Jean Baptiste Dumas, sénateur et ancien ministre de l'agriculture, confie à Louis Pasteur le soin d'étudier l'épidémie.
Pasteur fait adopter un procédé pratique qui vient à bout de la pébrine...
Toutefois, la persistance d'une autre maladie, la flacherie, le prix élevé des cocons et plus tard, l'invention de la soie artificielle, entraînent le déclin de la soie en Europe.
En outre, l'ouverture du Canal de Suez en 1869 et la pénurie de la production de soie en France, réduisent en Europe le prix de l'importation de la soie venue d'Asie, en particulier de Chine et du Japon qui entame, à marche forcée, son industrialisation.
Ver-a-soie.gif
1006615-Secretion_du_cocon_par_des_vers_a_soie.jpg
Chine du Sud monts jaunes région tunxi

Un jour, en Chine, 2 000 ans avant Jésus Christ, un cocon tomba dans la tasse de thé d'une jolie princesse; de ses doigts délicats, elle tira sur le fil et tout le cocon se dévida; la soie était née.

Les premiers cocons dérobés en Chine arrivèrent en Europe au 6ème siècle, à Byzance, cachés dans la chevelure d'une dame nous raconte la légende; en effet, comme pour les graines d'hévéa, l'exportation était interdite.

 

Ce n'est qu'au 9ème siècle que la conquête arabe amena la soie en Sicile puis en Espagne sous la forme de somptueuses étoffes; la route de la soie était née, de Xi'an à Venise en passant par l'Ouzbekistan et tant d'autres pays qui font encore rêver de nos jours.

 

Pour pouvoir dérouler les km de fil qui composent un cocon de ver à soie, il faut au préalable le faire cuire quelques heures à feu doux (70-80 degrés) afin de tuer la chrysalide.

soie-pitt-keira-kiss.jpg



"Silk" est l'adaptation du roman  "Soie"écrit par Alessandro Baricco; c'est la deuxième fois qu'un de ses livres est porté sur grand écran aprés La Légende du Pianiste sur l'Océan.
Après plusieurs tentatives qui ont échouées en cours de route, c'est la première fois que le best-seller de Baricco est adapté au cinéma.

 

kimono-japonais-bleu.jpg
 

 

 

Soie est l'adaptation du roman éponyme d'Alessandro Baricco, publié en 1996 et traduit en 26 langues. C'est la seconde fois qu'un de ses livres est porté sur grand écran après La Légende du pianiste sur l'ocean, adapté de Novecento : Pianiste.

Premier contact


 

Le réalisateur François Girard connaît bien l'oeuvre d'Alessandro Baricco puisqu'il avait mis en scène Novecento : Pianiste au théâtre en 2002.


 

L'adaptation

 

 

 

soie-imprimee.jpg

 

La parole à Michael Golding coscénariste :

"Je n'avais pas mesuré la difficulté d'adapter un roman aussi magnifique et poétique. Généralement, il s'agit de sélectionner les passages que vous allez supprimer, faute de quoi le film durerait entre 12 et 20 heures... Mais avec "Soie", c'est différent. Je perçois ce livre comme une collection d'impressions, une mosaïque extraordinaire faite de minuscules éléments qui s'additionnent pour donner naissance à une histoire d'un impact émotionnel extrêmement fort."

A propos d'Hélène

 

Plutôt effacée dans le livre d'origine, Hélène est, dans le film, un personnage central. Keira Knightley : "Je suis une grande admiratrice du livre. Un ami me l'a prêté il y a quelques années ; c'est typiquement le genre de livre qui passe de mains en mains et qui marque profondément. Dans le roman, Hélène est quasi transparente. Elle est souvent mentionnée, mais jamais détaillée. C'était donc intéressant d'essayer de développer son personnage. J'aime l'idée de jouer quelqu'un qui conserve le contrôle de ses émotions et n'exprime rien haut et fort. Je pense avoir joué pas mal de femmes exubérantes jusqu'ici et je souhaitais vraiment interpréter un personnage plus calme et plus intérieur."

 

 

 

 

Japon-jinrikisha1860-photo-pousse-pousse.jpg

 

Japon; photo  1860



Un village à bâtir



 

La construction du village d'Hara Jubei au japon a demandé l'intervention de soixante ouvriers et artisans japonais et a duré près de deux mois. François Seguin, chef décorateur :

"Chaque bâtiment possédait des fenêtres, des portes coulissantes... Tout était vraiment fonctionnel. Évidemment, l'intérieur des habitations restait inachevé, mais les figurants pouvaient aller et venir partout dans le village, ouvrir les portes, rentrer chez eux, regarder par les fenêtres... C'était vraiment un superbe décor."

Un casting plutôt difficile

 

 

 


 

François Girard a dû rencontrer près d'une centaine de prétendantes au rôle de la jeune fille avant de trouver Sei Ashina.

 

 

femme-kimono-dos.jpg

 

 

Tournage international

 


 

Le tournage s'est déroulé entre l'Italie et le Japon. Le réalisateur québécois Francois Girard est habitué à ce genre de tournage international puisqu'il avait également tourné en Italie, au Canada et en Autriche pour son précédent film, Le Violon rouge.

 



Un jeune officier qui s'ennuie, une épouse dévouée, un contexte économique en plein mouvement...
Tous les ingrédients sont réunis pour céder aux sirènes de l'Aventure.

peinture-japonaise-papillon-fleur-cerisier-150x150.jpg

Ceux qui ont lu le roman seront sans doute déçus par le film, bien que la présence et les conseils d'Alessandro Baricco sur les lieux du tournage cautionne l'œuvre cinématographique.
Il n'empêche que l'adaptation au cinéma de "Soie" reste une prouesse et une sorte de défi tant le style d'écriture de ce roman est contraire au style de narration cinématographique d'aujourd'hui.

Les critiques des spécialistes sont presque toutes sévères.
Il n'en demeure pas moins que
"Soie" est un beau film pour ceux qui aiment les histoires d'amour et d'aventures teintées d'exotisme et d'érotisme sur fond de réalité historique.



soie-keira.jpg



Et puis, il y a la superbe Keira Knightley, en épouse sage et fidèle,  l'envoutante   Sei Ashina, l'excellent acteur japonais 
Koji Yakusho et le séduisant  et prometteur Michael Pitt...


pluie-de-fleurs-blanches.jpg



La lune? Ce n'est plus la même...

Le printemps? Ce n'est plus

Le printemps d'autrefois.

Moi seul

N'ai pas changé.

 

Ô fleurs du ciel!

Tombez en obscures nuées

Au point que la vieillesse

En perde son chemin...

 

Ariwara no Narihara (825-879)


soie-seisha.jpg
Une beauté enjouée est la note fondamentale de la femme japonaise...avec la grâce et la douceur.

Une beauté de soie...

tissus-couture-tissu-motifs-fleuris-avec-trame-fon.jpg
Japon-estampe-originale-sumi-e-1860-paysage-barque-pecheur.jpg
Les corps et les paysages sont sublimement filmés par Alain Dostie, le tout baignant dans la musique de Ryushi Sakamoto; le montage, superbement efficace est de Pia Di Ciaula.




soie-imprimee-et-boutons.jpg


Le tournage s'est déroulé entre l'Italie et le Japon.
Le réalisateur québécois François Girard est habitué à ce genre de tournage international puisqu'il avait également tourné en Italie, au Canada et en Autriche pour son précédent film Le Violon rouge.

Soie, que plusieurs voyaient être lancé au prestigieux Festival de Venise, fut finalement présenté en première mondiale au Festival de Toronto ( 11/09/07).



Japon Meiji 15ans 122° Empereur 1867


Le 122 ème Empereur du Japon Meiji Tenno
qui inaugurera une série de réformes sans précédent pour moderniser le Japon et en faire la première puissance économique et militaire d' Asie.

soie-m-pitt-cheval.jpg
soie-jap-a-cheval.jpg
Pour un esprit occidental, l'esprit des Japonais est mystèrieux; il lui faut donc faire preuve de la plus grande humilité pour le comprendre...

soie-pitt-fusil.jpg

L'aventure est périlleuse: le Japon protège jalousement le savoir faire de ses soyeux comme secret d'État.
En effet, la soie du Japon se vend à prix  d'or aux puissances occidentales qui connaissent un essor industriel sans précédent.


Napoleon-III.jpg

Napoléon III (1808-1873)
En France, le Second Empire amorce sa phase libérale (1860) :des fortunes colossales se construisent à une vitesse vertigineuse. Les dames de la haute bourgeoisie d'affaires, sont très demandeuses de tissus de soie de Lyon  pour leurs robes à crinolines.
A Paris, sous l'égide de la très belle impératrice Eugénie,la Cour donne l'exemple...


Imperatrice-Eugenie.jpg
 

Imperatrice-Eugenie-et-Dames.jpg



L'impératrice Eugénie (1826-1920) et ses dames d'honneur peintes par Franz-Xavier Winterhalter en 1855 .

Cette prestigieuse évocation de la seconde France impériale, souligne le charme de la Cour de Napoléon III.
Que ce soit aux Tuileries, à Fontainebleau ou à Compiègne, la fastueuse vie de Cour du Second Empire est le signe tangible de la solidité apparente du régime et d'une prospérité économique sans précédent, célébrée par la première Exposition universelle organisée à Paris en 1855.


 

 

 

 

Expo-univ-55.jpg

1855

 

C'est Napoléon III qui est à l'initiative de la 1ère Exposition parisienne.

 

Très impressionné par une manifestation similaire organisée par Londres en 1851, l'empereur veut lui aussi faire briller sa capitale.

 

Le public est au rendez-vous. Ici, de nombreux visiteurs sur le Pont de l'Alma, édifié à la gloire de la bataille de Crimée en 1855. Photo © Roget-Viollet

Repost 0
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 21:55
LUST CAUTION

Affiche américaine. Focus Features


Shangaï 1942


La Chine est dans le chaos. Les troupes japonaises occupent une grande partie de son territoire et pratiquent la terreur ...

Cela commence comme un jeu auquel se prend un petit groupe d'étudiants chinois, jeunes patriotes issus pour la plupart de la bourgeoisie nationaliste, tous unis par l'amour de leur pays et du théâtre: ils décident en secret d'éliminer un collaborateur.

Monsieur Yee
est un homme politique chinois important, intelligent, méfiant et calculateur, froid et cynique qui n'hésite pas à "interroger" lui-même, si nécessaire les membres de la Résistance qui tombent dans ses filets.




Shanghaï en 1940


Joan Chen. Focus Features


Un soir, les jeunes patriotes élaborent un plan en désignant une de leur camarade, la jeune et discrète Wong qui aura la mission d'approcher l'homme , de le séduire, de devenir sa maîtresse puis de le faire tomber dans un guet apens pour l'éliminer.







Il faudra alors que l'étudiante fasse appel à tous ses dons de comédienne pour se transformer en épouse d'un riche homme d'affaires afin de pénétrer le groupe trés fermé des femmes de la haute société liée au pouvoir en place...
La jeune femme réussira, mais les relations entre les deux amants prendra une toute autre tournure...





Ce sensuel film d'espionnage (Lion d'Or 2008), fascinant et vénéneux, qui dure plus de deux heures, est tiré d' une nouvelle de la trés célèbre Eileen Chang . Le scénario est de l'excellent James Schamus.
A remarquer: l'acteur Leehom Wang.

Ang Lee est un réalisateur accompli qui aborde des sujets complexes à partir de courts récits mais denses et trés bien écrits (comme dans Le secret de Brokeback mountain).


Affiche chinoise.


La reconstitution historique de ces années 40 est parfaite. Nombre des jeunes acteurs chinois ont découvert à travers le tournage de ce film, un épisode tragique de l'Histoire de leur pays qu'ils ignoraient dans sa réalité la plus atroce.

Cependant, les scènes trés crues des relations sexuelles sont trop longues. Elles ne sont pas gratuites mais expriment et traduisent en l'amplifiant, le malaise et l'oppression que l'on ressent tout au long de cette histoire finalement sordide.

La partition signée par Alexandre Desplat ajoute à l'atmosphère du film une note de mélancolie dramatique...



Tony Leung Chiu Wai et Tang Wei. Focus Features

Qui se joue de l'autre?



Devoir de mémoire...

Le massacre de Nankin de 1937 :

Durant six semaines plus de 300 000 Chinois, en majorité des civils, périrent en étant fusillés ou ensevelis vivants. Les soldats japonais mitraillèrent des dizaines de milliers d’hommes avant de brûler les cadavres pour détruire les preuves.

Les officiers poussèrent le barbarisme jusqu’à organiser des concours de décapitation pendant lesquels il fallait couper le plus grand nombre de têtes possible !

L’armée japonaise ne se contenta pas seulement de massacrer des innocents mais détruisit et pilla la ville de Nankin - un tiers des bâtiments et de la fortune de Nankin a été réduit en cendres, beaucoup de précieux objets culturels chinois et 880 000 livres et documents ont été emmenés par camions entiers en mars 1938 - et viola nombre de femmes chinoises, de petites filles d’une dizaine d’années aux femmes d’une soixante dizaines d’années (20 000 viols selon les conclusions du tribunal national d’après guerre).

Les Nankinoises subirent les déshonneurs de l’amputation des seins ou du ventre.

La ville de Nankin se transforma alors en un véritable spectacle d’horreur : le sang coulait partout à terre et une épaisse fumée assombrissait le ciel, les cadavres s’entassaient dans les rues de la ville, dans la plaine, les morts, trop nombreux, ne pouvaient pas tous être enterrés, des corps flottaient dans le Yangtsé.

Tout cela sous le regard de centaines de témoins occidentaux dont des diplomates, des médecins et des missionnaires... Certains parvinrent même à faire sortir des photos du pays.

JPG - 49.4 ko
L’armée japonaise en train d’enterrer des Chinois vivants.


Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 18:14




Nous sommes en 1652 au Japon.


Le pays traverse une période de désordres. Des bandes de brigands pillent et rançonnent les villageois au moment de la moisson du riz, ils enlèvent les jeunes femmes puis repartent aussi vite qu'ils ont surgi.






Un groupe d'humbles villageois décide d'en finir et après avoir tenu conseil, après bien des hésitations et des craintes, prennent la décision de recruter des mercenaires qui pourront les débarrasser pour longtemps des brigands.




Kambeï (interprété par Toshiro Mifune) un samouraï choisit d'aider ces pauvres paysans, par compassion, altruisme, humanisme et sens du devoir, pour un combat qui ne rapportera à ceux qu'il recrutera, ni gloire, ni rétribution.








Les valeurs et les vertus propres aux samouraïs, comme les Chevaliers en Occident chrétien, pourront s'accomplir jusqu'au sacrifice ultime qui conduira à la victoire.






C'est une œuvre épique réalisée par le talentueux Akira Kurosawa en 1954 (l'année de ma naissance). Mais les mots ne suffisent pas à décrire la richesse de cette œuvre: c'est une expérience à vivre, un voyage initiatique au cœur de l'âme japonaise qui dure 3h15, sans même s'en rendre compte...




Ce chef d'œuvre du septième Art a obtenu le Lion d'Argent au Festival de Venise en 1955.







"Quoi qu'il se produise, dans ma vie personnelle, on dirait que

je suis toujours en train de penser à mon travail, sans m'en
rendre compte.  Ce phénomène ressemble à une sorte de karma.
  Le fait que je sois devenu metteur en scène de cinéma, et que
j'ai persévéré jusqu'ici dans cette profession, doit être
soit une récompense, soit une punition, pour quelque chose que
j'ai commis dans une vie antérieure."

                                               Akira Kurosawa




Repost 0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 21:04




LE DERNIER EMPEREUR





Un enfant de 5 ans devient l'Empereur d'un immense Empire finissant...







Pu Yi (ou P'ou-Yi), le dernier Empereur de Chine.
Etrange destinée que celle de Pu Yi qui, à l'âge de deux ans et demi, est hissé sur le trône de l'Empire céleste.
Balloté par les vents tragiques de l'Histoire, il finira pourtant ses jours tranquillement à Pékin...

Automne 2010:  le Président de la République populaire de Chine visite plusieurs capitales européennes dont Paris, où il a signé de nombreux et importants contrats commerciaux. Le Président Hu  Jintao (et son épouse Liu Yongqing), est accueilli, pour une visite d'Etat de 3 jours, le jeudi 4 novembre, comme un sauveur, avec tous les honneurs & en grand faste par une République française en butte à de graves problèmes politiques et économiques. La patrie des Droits de l'Homme" oublie vite les grands discours moralisateurs...
En revanche, les Chinois, après avoir été humiliés, exploités, martyrisés pendant des siècles, par les puissances occidentales, traversent depuis une bonne décennie une période d'hyperconfiance avec une croissance économique qui frôle les 10%...
L'Histoire des peuples connait des réalités qui dépassent les fictions...

Portrait officiel de l'Impératrice Cixi (ou Tseu-Hi)





La chute des Empires demeure parfois pour les historiens une énigme...
Nous avons beau savoir que tout a une fin, l'effondrement de l'Empire du Milieu, fondé deux siècles avant J-C, laisse songeur même si, de façon scientifique il est possible d'en établir certaines causes...

Le film de Bernardo Bertolucci "LE DERNIER EMPEREUR" raconte la fin tragique de cette Chine impériale, porteuse d'une civilisation que mon père qualifiait "d'unique au monde" avec la civilisation gréco romaine.







La redoutable Impératrice Cixi; opposée aux réformes,elle résiste tant qu'elle le peut aux appétits insatiables des puissances industrialisées qui utilisent la terreur pour l'obliger à signer des Traités commerciaux inégaux. Les Anglais la surnommaient "le Vieux Bouddha" et redoutaient ses manoeuvres et ses sourires trompeurs.
Elle finira, après sa mort, par précipiter la Chine dans le chaos... La légende de la  malédiction lancée par son clan contre la dynastie Qing est-elle vraie?
Depuis des temps immémoriaux, les Chinois ont toujours redouté l'accession des femmes au trône impérial...






Pékin, 1908, un prince de la dynastie mandchoue, enfant de trois ans, est enlevé à sa famille et conduit à la Cité Interdite, sur ordre de l'Impératrice Douairière qui est mourante...
Ainsi débute l'incroyable destin de PU YI; il restera à jamais dans l'Histoire comme le dernier Empereur d'une Chine qui agonise depuis deux siècles, sous les coups répétés des pays Occidentaux, en particulier de la Grande-Bretagne et de la France.





Ce film est pour moi, un des monuments de l'histoire du cinéma. Je le revois chaque fois avec un plaisir teinté de tristesse et toujours les mêmes interrogations:

Pour quelles raisons le pouvoir impérial chinois n'a-t-il pas trouvé l'énergie vitale pour se régénérer, contrairement à l'Empire nippon?


Pu-Yi le soir de ses noces avec son Epouse Première: elle est jolie et très coquine, de quoi se laisser faire...

Pourquoi l'Impératrice Cixi a-t-elle choisi comme héritier du trône impérial un enfant de trois ans?
Pourquoi avoir ainsi livrer les rênes d'un pouvoir déjà chancelant à la caste prédatrice des eunuques, des intrigues d'une Cour corrompue et de luttes intestines, propices aux appétits féroces des puissances occidentales?




Puyi " Empereur Fantoche " de l'éphémère Manchouko

Lorsque le dernier Empereur voudra effectuer les réformes nécessaires, il sera trop tard car Pou Yi est trop faible.



La Cité Interdite

Bertolucci retrace sa vie avec talent,où la réalité dépasse la fiction et où les forces du destin sont invincibles. Aprés tant d'espoirs déçus, aprés avoir été manipulé au grés des intérêts étrangers et des révolutions, l'image du dernier Empereur de Chine,devenu un citoyen ordinaire et oublié de tous, soignant tranquillement ses rosiers, demeure pour moi inoubliable...







Le 1er octobre 1949, à Pékin, du balcon de la Cité Interdite des anciens empereurs, Mao Zedong proclame l'avènement de la République populaire de Chine. Tout un symbole. Le 1er octobre est depuis lors devenu fête nationale en Chine populaire.

 

La prise de pouvoir des communistes et de leur chef Mao Zedong (Mao Tsé-toung dans l'ancienne graphie chinoise) met fin à une longue guerre civile, ponctuée par la Longue Marche et la terrible invasion japonaise.

Le 4 décembre 1959, les portes de la prison chinoise de Fushun s'ouvrent sur 33 prisonniers de marque. Des "politiques". Les autorités  de la Chine populaire ont estimé que ceux-ci avaient été suffisamment " rééduqués" pour mériter cette libération. Parmi eux se trouve un prisonnier peu ordinaire; pourtant il ne paie pas de mine: il est mince, porte des lunettes, il a 44 ans. En 1950, quand les Soviétiques l'ont remis au gouvernement communiste chinois, ils ont emporté une décharge libellée comme s'il s'agissait d'un paquet: "Reçu un criminel de guerre; son nom est P'ou-Yi". 

Or, P'ou-Yi n'est autre que le dernier Empereur de Chine. Lui, un criminel de guerre!

En 1950, il pensait que le peloton d'exécution l'attendait. Il se trompait. Maintenant, il est libre. Perdu dans un monde nouveau qui l'ignore et dont il ignore tout. C'est à Pékin qu'il va se rendre. Pékin où il est né, Pékin où il a régné...

Quand P'ou-Yi vient au monde, le 6 février 1906, une femme règne sur l'Empire céleste. Son nom est Tseu-Hi mais, en secret, ses sujets la désignent, dans un mélange de respect et de crainte, comme "Le vieux Bouddha". Elle est maîtresse absolue de la Chine. Simple concubine de l'Empereur Hien-Fong, elle s'est emparée du pouvoir suprême par la ruse, les intrigues et le meurtre. Elle l'a conservé pendant quarante sept ans. Plusieurs Empereurs se sont succédés. Toujours, elle a su conserver la réalité du pouvoir; et ce pouvoir était absolu.

 Le 14 novembre 1908, Kouang-Siu, Empereur fantoche, meurt à l'âge de 38 ans. Tseu-Hi choisit elle même le nouvel Empereur: ce sera son petit-neveu, P'ou-Yi. Il a deux ans et demi. Ce choix se révèlera lourd de conséquences à un moment où la Chine aurait besoin d'un Empereur sachant gouverner cet Empire à l'agonie et mener à bien les réformes indispensables...

Aussitôt, un cortège quitte la Cité Interdite: des hommes à pied et des cavaliers entourent un palanquin porté par deux eunuques. Tout autour, une escorte de gardes impériaux, de chambellans et de dignitaires à cheval. Direction: la Demeure du Nord, à une demi-heure de là, au bord du lac, où réside le prince Tch'ouen, père de P'ou-Yi. Pour lors, le petit garçon joue avec sa nourrice. Stupéfait, il voit paraître cette foule en armes, vêtue de somptueux costumes. Il entend le Premier Chambellan hurler un ordre: "Que l'on prépare le petit Prince!".

Terrorisé, l'enfant court se cacher dans un placard. Quand on veut s'emparer de lui, il se défend comme un petit diable à coups de griffes et de pieds. Fafalement, il aura le dessous. Hissé dans son palanquin, serré contre sa nourrice, il gagne le Palais Impérial. Il fait frois, très froid. On le conduit auprés de l'Impératrice qui se meurt. Il écrira plus tard: " Le choc s'est profondément gravé dans mon esprit; je me rappelle m'être trouvé soudain tout seul au milieu d'inconnus, tandis que devant moi pendait un rideau terne à travers lequel j'apercevais un visage émacié, d'une hideur terrifiante. C'était Tseu-Hi. On dit que je me suis mis à hurler en la voyant et que j'ai été pris de tremblements incoercibles".

Le 2 décembre, on hisse P'ou-Yi sur un trône qui, par rapport à sa taille, se situe à une taille incroyable. L'épouvante le saisit.

"Je trouvais tout cela bien long et bien ennuyeux. Il faisait si froid que je n'ai pas pu me contenir davantage. Mon père qui me soutenait, agenouillé prés du trône, m'a dit de ne pas m'agiter comme ça. Mais j'ai crié et me suis débattu:" Je n'aime pas être ici ; je veux rentrer à la maison!" Mon père s'est efforcé de m'apaiser en disant: " Ne pleure pas, ce sera bientôt fini." Ces paroles destinées à me calmer ont eu un effet déplorable sur les fonctionnaires du Palais qui,  superticieux comme tous les gens de cette époque,  ont cru y voir "un présage sinistre et prophétique".


(à suivre...)
 





Repost 0

Présentation

  • : Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • Le Ciel, la Terre, l'Eau et le Feu
  • : Critiques de films dits historiques ou sur la biodiversité, avec informations supplémentaires, parfois dérangeantes. Un autre regard, pas toujours consensuel...
  • Contact

Profil

  • Louis
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions.
Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"
  • Histoire, géographie, philosophie,cinéma, protection de la biodiversité ...sont mes passions. Mes critiques se veulent sans concession à ce que la philosophe Chantal Delsol nomme: "La tentation du consensus"

Louis

Cavalier.jpg

Recherche

Texte Libre

cosmos 151%20VIE%20COSMOS%2017ANNEESLUMIERES%20HUBBLES

Archives -2007-2013-

Texte Libre

Vagues sur rochers

Articles Récents

  • CHURCHILL
    Synopsis : Juin 1944. Découvrez le rôle déterminant de Winston Churchill dans cette fiction qui se situe 48 heures avant le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie. Winston Churchill (1874-1965) fut aux Britanniques ce que fut le...
  • LES SAISONS
    ~~Il y a 12 000 ans, la planète connaît un réchauffement brutal qui met fin à la dernière ère glaciaire et change radicalement la physionomie du continent européen. La forêt s'installe et permet à de multiples espèces animales de se développer. Les hommes...
  • MY WEEK WITH MARILYN
    ~~À Londres en 1956: Sir Laurence Olivier se prépare à réaliser un film. Le jeune Colin Clark, enthousiaste étudiant de cinéma, veut être impliqué et manœuvre pour obtenir un emploi : il parvient à être embauché comme troisième assistant réalisateur sur...
  • THE READER
    THE READER ~~The Reader (Le Liseur au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film américain de Stephen Daldry, adapté du best-seller Der Vorleser (titre français Le Liseur) de l'auteur allemand Bernhard Schlink. Il est sorti aux États-Unis le 10 décembre...
  • UNBROKEN (Invincible)
    Louis Zempirini, jeune athlète à l'Université: encore un père à convaincre.... Date de sortie au Québec 25 décembre 2014 Louis Zamperini était un enfant délinquant quand son grand frère l'a pris sous son aile et l'a convaincu de rejoindre l'équipe d'athlétisme....
  • NATURE
    ~~Pour les amoureux de la nature, les curieux et les explorateurs, un documentaire époustouflant va sortir à la fin du mois : NATURE raconté par Lambert Wilson. meltyDiscovery vous en dit plus sur ce nouveau film NATURE vous emmène dans un voyage étonnant...
  • HERCULE
    ~~Mi-homme mi-légende, Hercule prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un...
  • DANSE AVEC LES LOUPS
    ~~Danse avec les loups (Dances with Wolves) est un film américain réalisé par Kevin Costner en 1990. Il s'agit d'une adaptation du roman éponyme écrit en 1988 par Michael Blake. C'est un des films les plus récompensés de l'histoire du cinéma pour un réalisateur...
  • LES SEPT MERCENAIRES
    ~~Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) est un western de John Sturges sorti en 1960. Le film est grandement inspiré du film japonais Les Sept Samouraïs réalisé par Akira Kurosawa en 1954. ~~Distribution: Yul Brynner (VF : Georges Aminel) : Chris...
  • CRISTEROS
    ~~En 1926, un soulèvement populaire secoue le Mexique suite aux lois farouchement anticléricales du président Callès , un Franc-maçon, qui interdisent toutes pratiques religieuses publiques dans l’ensemble d'un pays majoritairement catholique. Face à...

Beautes Menacees

Texte Libre

arbre ecorcarbres-insolites-autres-arbres-france-6714593769

Texte Libre

Feu.jpg